Forum Naruto - Tales of Onogoro
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Hibari
Hibari
Adepte de la Roche
Messages : 10
Date d'inscription : 01/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 7
Ryôs: 400
Rouleaux: 24
XP:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV00/70Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (0/70)
PV:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV0600/600Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (600/600)
PC:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV0400/400Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (400/400)
Force: 15
Défense: 20
Agilité: 15
Esprit: 50

Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Empty Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB]

Sam 20 Avr 2024 - 2:12
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] 26922778?1713826983

Le foyer est là où réside le cœur ─

Les rues étaient bondées, comme à leur habitude. Hibari dansait nerveusement d'un pied à l'autre, serrant son bâton contre elle alors qu'elle patientait dans un silence tendu. Il n'était pas inhabituel pour la jeune moniale de présenter de tels signes d'anxiété et c'était souvent une source infinie de plaisanteries de la part des résidents du temple : « à te ronger les sangs de la sorte, tu finiras bientôt aussi chauve que Bo ! » lui disait-on sur le ton de la boutade. Si Hibari ne voyait pas ce qu'il y avait de mal avec le fait d'être chauve, elle savait au fond d'elle que ce n'était pas sain d'angoisser inutilement pour des choses triviales. Mais voilà, et c'était bien le problème, rien n'était vraiment trivial pour elle, et encore moins ce jour ci !

C'était, après tout, les retrouvailles tant attendues avec Hikari.

Elle n'avait que douze ans lorsqu'elle avait quitté le temple. Loin de se vexer par le fait qu'elle-même s'y trouvait toujours alors que bien plus âgée, Hibari avait surtout peur que sa camarade ne se souvienne plus d'elle... Peut-être avait-elle exagéré les liens qu'elles partageaient ? Peut-être en faisait-elle trop ? Elle ne voulait aucunement être une gêne, et elle ne doutait pas un instant qu'Hikari se débrouillait remarquablement bien en ville. Malgré son jeune âge, elle avait toujours été la plus habile et la plus pragmatique des deux. Elle avait les pieds sur terre, et c'était le cas de le dire, là où on reprenait souvent Hibari et sa tête dans les nuages. Elles s'étaient échangé des lettres mais le handicape de sa camarade rendait l'exercice contraignant pour elle, à tel point que leurs communications avaient fini par s'amoindrir. Une rencontre avait finalement été décidée, à l'aube du propre départ de la jeune moine pour aller elle-même parcourir le monde.

Elle ne savait pas quand elles allaient pouvoir se revoir.

A ses yeux, Hikari était la petite soeur qu'elle n'avait jamais eu. En tant qu'orpheline, elle se rendait bien compte qu'il était aisé de projeter des liens familiaux sur son entourage proche : les résidents du temple, Bo, son ami Yutaka... Et elle avait vu grandir sa petite camarade depuis sa plus tendre enfance, elle aussi recueillie sous les bons soins des moines. A sa différence, Hikari, tout comme Yutaka d'ailleurs, était un prodige. Hibari ne pouvait que pâlir devant la comparaison : elle n'avait jamais excellé de sa vie et bien que plus jeune qu'elle, sa petite sœur la dépassait en tout points. Elle ne voulait pas être un fardeau pour elle, ou la tirer vers le bas, ou... Elle se tape bruyamment les joues. Cela ne rimait à rien, ce genre de pensées. Si elle avait des choses à lui dire ou à lui reprocher, elle lui ferait. Aujourd'hui était un jour heureux où enfin elles se retrouvaient ! Le temps du doute serait pour plus tard.

Les lèvres pincées, elle observe les alentours. C'était bruyant. Ce ne devait pas être un environnement facile tous les jours pour sa jeune camarade. Elle plisse les yeux, saisie de l'impression de reconnaitre sa petite silhouette dans la foule...

Hikari ! elle s'exclame joyeusement, toutes ses angoisses soudainement envolées. Elle se précipite en trombe vers elle. Tu es là ! Tu n'as pas beaucoup grandi... Est-ce que tu manges bien au moins ? On te traite correctement ? Tu as l'air fatiguée... Personne ne t'a pris en grippe ou te fait des misères, n'est-ce pas ? Tu me dis hein, et je... Elle reprend bruyamment son souffle. Un ange passe. Elle se frotte l'arrière de la tête. Désolée, elle marmonne.

Elle l'observe un instant, sa petite chevelure sombre encadrant son visage aux joues encore enfantines. Son coeur se serre.

Tu m'as manqué, elle déclare, un sourire sur les lèvres et dans la voix.
Avec Hagoromo Yutaka


Hasegawa Hikari
Hasegawa Hikari
Disciple
Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2023

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 650
Rouleaux: 30
XP:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV05/90Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (5/90)
PV:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV00/0Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (0/0)
PC:
Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] NJ7MbV00/0Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Up4Qf5Y  (0/0)
Force: 0
Défense: 0
Agilité: 0
Esprit: 0

Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB] Empty Re: Le foyer est là où réside le coeur [Hikari] [FB]

Mer 29 Mai 2024 - 12:51
Une année était déjà passée depuis que j'avais quitté le Temple de la Terre. Ma vie avait été assez occupée entre les entraînements avec Oroki lorsqu'il était présent au village et les missions que l'on me confié. Je n'avais pas encore pu démarrer mon enquête sur les monstres que l'on nommait bijuu, mais j'avais fini par être accepté par les ninja et les villageois d'Iwa. J'avais montré que malgré ma cécité, je pouvais être efficace.  Même si je ne m'étais pas complètement fais une place au sein du village de la Terre, je persévérais à essayer de montrer que je pouvais être utile.

Il m'étais souvent arrivée de devoir gérer des petits conflits entre des commerçant par exemple ou de servir de médiatrice entre deux personnalités. Cela m'avait poussé à grandir un peu plus vite et il m'arrivait parfois de regretter la vie au monastère. Je me demandais souvent comment les amis que j'y avait laissé allait. Je pensais surtout à Hibari. Tout comme moi, elle était orpheline et même si elle était plus âgée que moi, on s'était de suite liée d'amitié. Il faut dire que l'on avait pratiquement grandit ensemble. Je la considérais même comme la grande sœur que je n'avais jamais eu. J'espérai vraiment la revoir. Peut-être que j'allais demander l'autorisation à Oroki de retourner passer quelques jours au Temple de la Roche.  Je devais avouer que, parfois, le calme du monastère me manquait ainsi que la sécurité qu'il me procurait.

On avait eu quelques échange écrits avec Hibari mais ils s'étaient amoindris depuis le départ d'Oroki sur une mission de longue durée pour le compte du village. J'étais vraiment heureuse lorsque j'avais reçu une lettre de sa part. J'avais demandé à Misako Uechika de me lire la lettre un jour où j'étais allée manger dans son restaurant. Autant dire qu'en ce moment j'y étais très souvent, ne pouvant pas me faire mon repas. Elle m’accueillait toujours avec amabilité, essayant à chaque fois de passer un peu de temps avec moi et m'écouter lui raconter ma journée. Cette présence était vraiment réconfortante en l'absence de mon tuteur.

Ce fut ainsi que j'appris que ma grande sœur de cœur allait venir me voir à Iwa et qu'elle arriverait dans quelques jours. Qu'est-ce qu'il fut difficile d'attendre jusque là mais enfin le grand jour arriva. J'étais si impatiente de revoir Hibari que je m'étais levée à l'aube. J'avais avalé rapidement un verre de lait et manger quelques tartines de pain avant d'aller m'habiller. Je mis ma tenue verte sur laquelle j'enfilai une sorte de chasuble s'accrochant sur le côté de couleur sable. Je terminai par la ceinture. Je sortis en courant, mes pieds nus frappant la roche et la terre présente dans les rues.

Maintenant plus personne ne se retournait sur moi lorsque je passai, mais à mon arrivée, le fait que je marche pied nu avait intrigué de nombreux villageois et shinobi. Puis d'un coup j'entendis sa voix. Grâce à ma capacité à me repérer par mon contact avec la terre, j'esquivai habilement les passants et m'arrêtai avant qu'Hibari ne me rentre dedans. Et ce fut un flot de question que ma grande sœur de cœur me déversa. Je ne pus m'empêcher de sourire à cela. Elle n'avait pas changé. Je me jetai à son coup avant de lui répondre.


"Ça va, ne t'en fais pas. Tu m'as manqué aussi. Oroki s'occupe bien de moi et quand il n'est pas là j'ai mes habitudes pour manger. Ça été difficile au début avec certains ninjas à cause de ma cécité, mais j'ai su faire mes preuves depuis même si je n'ai pas encore intégré une équipe de manière définitive. Je fais de mon mieux pour représenter le Temple de la Roche à Iwa."

Je fis une pause de quelques secondes avant de reprendre.

"Et toi alors, qu'est-ce que tu as fais durant cette année ? Tu comptes rester à Iwa ?"

J'espérai qu'elle allait rester ici et que l'on pourrait s’entraîner comme avant. Je ne m'étais encore fait aucun amis ici et je devais avouer que je me sentais seule parfois particulièrement lorsque qu'Oroki n'était pas là. Ce fut avec cet espoir en tête que j'attendis la réponse de mon aîné.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Cliquez sur une technique pour en obtenir le code.