Forum Naruto - Tales of Onogoro
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 29 Mar 2024 - 17:34

Event
Introduction, partie 4



SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.



La nuit enveloppait le port de Kiri dans un manteau sombre et mystérieux, où seuls les murmures du vent et le clapotis lointain de l'eau troublaient le silence. Au loin, quatre imposants bateaux de guerre se dressaient fièrement, leurs formes massives se découpant dans l'obscurité, telles des sentinelles silencieuses surveillant les eaux calmes.

Les quatre navires étaient identiques, leur apparence sobre et robuste dissimulant habilement leur véritable objectif. Sur chacun d'eux, des samurais en tenue de combat s'affairaient, chargeant du matériel d'armement avec une efficacité méthodique. Leurs gestes étaient précis, empreints d'une détermination palpable alors qu'ils se préparaient pour l'action imminente. Tel un ballet de fourmis ouvrières, toutes identiques avec leur armures bleutées, l'armée du Daimyô était sur le point de partir en guerre.

Chaque bateau était amarré à un ponton différent, formant ainsi une ligne de défense stratégique le long du rivage. Au bord de chaque ponton, deux samurais montaient la garde, leurs silhouettes se découpant nettement contre le ciel étoilé. Leurs yeux scrutateurs balayaient l'obscurité environnante, prêts à repousser toute menace qui oserait s'approcher.

Pendant ce temps, sur une place à proximité du port, des charrettes déversaient des caisses d'armes fraîchement livrées. Les samurais se pressaient autour des caisses, leur détermination visible dans chaque geste alors qu'ils chargeaient les précieuses armes à bord des navires. Ils formaient une chaîne humaine silencieuse, deux par deux, traversant une petite ruelle sombre pour rejoindre la place et récupérer les caisses, avant de les transporter vers les bateaux.

La ruelle étroite était plongée dans l'obscurité, ses pavés de pierre semblant absorber la faible lueur de la lune. Les maisons qui la bordaient semblaient vides, abandonnées depuis longtemps, leurs fenêtres sombres comme des yeux clos.

Dans cette atmosphère chargée de tension et d'anticipation, les Kirijin se préparaient à l'action, prêts à affronter l'obscurité et à défendre leur cause avec courage et détermination.



Chers amis de la rebellion,

Vous trouverez ci-joint une carte détaillée du port de Kiri, essentielle pour la réussite de votre mission. Voici quelques informations clés pour vous aider à vous repérer :

Lien de la Carte
 
  • Échelle de la carte : Deux petites cases représente une courte distance d'environ 3 mètres. 4 carrés représentent une moyenne distance, 8 une longue.

  • Points de vigilance : Les losanges indiquent les points de vigilance des gardes. Chaque point est surveillé par deux samuraïs en permanence. Le cercle représente votre position de départ.

  • Mouvements des gardes : Un balai de deux gardes effectue régulièrement des allers-retours entre les pontons et la place centrale.

  • Point météo : Vous agissez de nuit et la brume s'est posée sur le port. La vision des gardes est comprise dans une distance de 15 à 18 mètres maximum.

  • Puits central : Un puits se trouve au milieu de la place. Il offre un potentiel de camouflage, et il est rempli d'une quantité d'eau utilisable pour dissimuler une personne.

  • Niveau de danger : Les gardes présents sont de niveau 12. Toutefois, parmi eux, un Samurai Kensei de niveau 16 coordonne les manœuvres.

  • Ordre des tours : à votre convenance. Toutefois, dès que le premier joueur a posté, vous avez un délai de 3 jours pour répondre.


Votre objectif initial est d'infiltrer un ou plusieurs navires. Vous avez le choix de vous regrouper sur un même navire ou de vous diviser. À ce stade, aucune indication ne permet d'identifier le navire du Daimyô.

Utilisez ces informations avec prudence et discernement pour planifier votre approche. La réussite de cette mission dépendra de votre capacité à agir avec discrétion et efficacité. Quoi qu'il arrive, je vous attendrais à votre arrivée sur les terres du Pays de l'Ours.

Bonne chance.

Mihari.





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 4 Avr 2024 - 15:41

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




Ce soir, Hariken quittait une nouvelle fois le Temple sans trop de certitudes sur son retour. Cette mission parallèle était à la fois un soulagement et une pression colossale sur ses épaules. Enfin, le mépris du Daimyo pour son peuple lui revenait avec une force qu’il ne soupçonnait pas. Combien de fois l’avait-on vu entre les murs du Temple ? Combien de Moines avait-il choisi pour l’entourer ? Par orgueil, l’Azurine n’avait jamais fait que pester face à l’inactivité de son ordre, mais, aujourd’hui, elle avait une chance unique de changer la posture des religieux de l’Eau.

Dans le silence de sa cellule, elle se prépara sommairement. Changer quelque chose à son apparence aurait attiré l’attention de ses pairs et elle ne souhaitait pas impliquer ces âmes innocentes dans un dessein aussi obscur. À vrai dire, la pureté de sa propre existence avait perdu toute valeur et ses actes à la moralité douteuse étaient autant de secrets qu’elle laissait à la discrétion des Esprits. Sûrement s’amuseraient-ils encore aujourd’hui ?

Un fin sourire planait sur ses lèvres comme elle atteignait le port indiqué par Mihari. Se pouvait-il que les dieux soient avec elle pour une fois ? Une brume absolument superbe venait à sa rencontre et lui chatouilla les joues de manière familière. Ce sentiment lui procurait une incroyable satisfaction et la rendait confiante sur la suite des événements pendant qu’elle attendait ses deux compagnons.

Depuis les jeux, ils n’avaient guère eu l’occasion de travailler à nouveau ensemble. Chacun avait tant eu à faire après cet événement… Préférant occulter ce souvenir de son esprit, la Moine se réjouissait de retrouver des alliés aussi fiables sur une quête aussi délicate. Seulement, préférant la discrétion, elle avisa un mur à sa gauche partiellement dans l’ombre grâce au toit dépassant généreusement de son support. S’y glissant, la Moine le longea jusqu’à l’angle de la bâtisse où elle concentra ses sens, puis elle traversa l'allée pour se glisser à l'ombre de la prochaine maison.

Les samourai étaient nombreux et la discrétion était de mise. Hors de question de se laisser surprendre par un Iga tendu comme un arc à la veille d’une opération aussi meurtrière. Ces bêtes-là avaient une fâcheuse tendance à se déplacer en groupe, mais leur arrogance et leur condescendance pouvaient servir les dissidents : quel être supposément supérieur s’inquièterait de la présence de quelque « vermine » ?



Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 5 Avr 2024 - 20:52

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama


An 1, Kirigakure no Sato.

L'année qui s'était écoulée était passé avec une rapidité surprenante. Loin de tout, loin du monde et de ses tracas, je m'étais longuement entraîné et m'étais tenu à l'écart des évènements s'étant tenus au Village Caché de la Brume. Je n'avais pas non plus eu le loisir de côtoyer mes camarades, ayant préféré ne pas leur donner ma position au risque de m'attirer les foudres d'Hariken, notamment. Mais c'était pour le mieux, du moins, c'est ce que j'avais préféré me dire et la seule justification que j'avais bien daigné leur donner.

Pourtant, et à peine revenu, j'avais rapidement été mis au goût du jour de ce qui s'était passé au village. La résistance, alors si minime à l'époque, avait rassemblé de plus en plus d'adeptes, et bien vite, nos forces étaient telles qu'un mystérieux commanditaire du nom de Mihari avait vu l'opportunité de renverser le pouvoir en place. Si je n'étais pas contre l'idée, bien au contraire, je trouvais la chose quelque peu précipité, néanmoins, je ne m'étais aucunement opposé et avait décidé de saisir cette opportunité qu'était la nôtre de retrouver notre liberté, et d'arrêter les bains de sang.

Concentré, j'avais donc rejoins mes deux camarades au port du village, lieu de départ de ce qui devait être l'offensive pour le Pays de l'Ours. J'esquissais un sourire à l'attention de mes camarades, les saluant d'un signe de la tête pour tâcher de ne pas faire plus de bruit, le but était après tout de se faire le plus discret possible. Eijin était semblable à lui-même, au moment où je l'avais quitté, je n'avais rien à redire là-dessus, mais il avait joué son rôle lors de l'épreuve des Jeux de Yû, alors j'avais confiance en ses capacités. Hariken, quand à elle, était encore plus ravissante que dans mon souvenir, et ce n'était décemment pas pour me déplaire. Elle avait, tout comme moi, intégrée le conseil du village et cela nous permettrait certainement de nous rapprocher, quand bien même nous survivions à cette mission suicide.

Laissant la moniale ouvrir le bal, je venais alors à simplement la suivre, avec toute la discrétion qui me caractérisait, finissant même par la dépasser. Une fois arrivé au premier croisement, j'enchaînais quelques Mûdras.



Un double venait alors à se matérialiser à mes côtés, camouflé du mieux qu'il pouvait sous la partie du toit dépassant de la bâtisse qui nous abritait. Je lui intimais alors de poursuivre plus bas, tandis que j'enchaînais à nouveau les Mûdras, avant de déposer ma main au sol où un sigil apparu.

- Ushiii -

Je venais à coller mon index contre ma propre bouche, intimant au petite poulpe qui venait d'apparaître de se taire, et de rejoindre sa position habituelle, à savoir mon épaule gauche tandis que je continuais d'avancer quelque peu, jusqu'à disposer d'une vue partielle sur la place où se trouvait le puit. Le petit poulpe tâchait de garder le silence, sa tentacule passant au niveau de mon aisselle afin d'être solidement accroché.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia


Dernière édition par Terumi Ushio le Sam 6 Avr 2024 - 22:17, édité 1 fois
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Sam 6 Avr 2024 - 21:25

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


An 1, Kirigakure no Sato.

Je m'étais éloigné quelque temps du village de la pluie. J'avais acquis de nouvelles compétences et de nouveaux alliés assez inattendus. Mais lorsque je revins, quelque chose avait changé.
Une sorte d’odeur de révolte flottait dans l'air, accompagnée de rumeurs et de bruits de couloirs, bien que sans jamais trop de fondement. Puis, un jour, tout se concrétisa et la rumeur se transforma en ordre de mission, non pas de la part du Kage ou du Daimyo, mais de la part de la révolte.

Peut-être était-ce la mission de ma vie. Peut-être que je n'allais pas revenir en vie. Mais ce soir-là allait être un grand tournant dans ma vie. Que cette mission échoue ou réussisse, ma vie allait changer, et la façon dont on me regardait également.
J'étais étrangement serein. Même si la peur habitait mon cœur, elle ne dominait pas, et cela pour une raison précise : je n'étais pas seul. Pour la première fois lors d'une mission, je n'étais pas seul, et cela faisait une sacrée différence.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Oeu2

Il était l'heure, l'heure du crime. J'enfilais mes gants ainsi qu'un masque, prêt à tout pour réussir ma mission, surtout accompagné de mes fidèles compagnons Ushio et Hariken. Je ne portais que très peu d'attention à Ushio, car c'était un grand garçon et je ne me faisais pas de soucis pour lui. Mais en ce qui concernait Hariken, j'étais un peu plus inquiet.
Elle était bien plus forte que moi, capable d'éteindre ma vie d'un coup, je le savais. Mais je ne pouvais m’empêcher de m'en faire pour elle. Je soupirais avant de lui faire un large sourire, essayant de faire le moins de bruit possible.

Je suivais donc mes deux coéquipiers en prenant la précaution de regarder à droite et à gauche. J'activais également mes Sharingan pour voir plus clairement autour de moi. C'était peut-être une dépense inutile de chakra, mais nous ne pouvions pas nous permettre d'échouer maintenant.

Je suivais donc Hariken en assurant ses arrières. Ushio, quant à lui, prenait un peu plus de précautions, ce qui était un vrai plus. J’espérais seulement que son clone ne ferait pas tout échouer. Cela serait fort désagréable pour tout le monde.


Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Lun 8 Avr 2024 - 8:52

Event
Introduction, partie 4



SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.



Au cœur de la brume épaisse qui enveloppait la place, deux samurais vêtus d'armures bleues, ornées des armoiries de l'Eau, s'affairaient autour d'une charrette déchargeant son précieux chargement. L'un d'eux, visiblement fatigué par l'effort, laissa échapper une complainte frustrée.

《 Porter ces caisses dans nos armures est un véritable calvaire, 》maugréa-t-il, essuyant une goutte de sueur de son front.

Son compagnon, lessivé par la tâche, leva les yeux vers lui, haletant, son visage à moitié dissimulé par son casque qui laissa exprimer son agacement.

《 Économise ta salive et ton énergie pour ce qui nous attend à Kuma,》
répliqua-t-il d'un ton ferme, ne cachant pas une pointe de nervosité. 《 Le chef veut que nous soyons prêts dès que nous s'rons à bord. Tu auras tout le temps de te plaindre quand on aura terminé ! 》

Alors que la cadence de travail ne faiblissait pas, le compagnon du samurai soupira avant de reprendre ses efforts. L'organisation était parfaitement orchestrée. À mesure qu'ils déchargeaient une caisse remplie d'armes, de katanas et de projectiles, un autre duo, toujours le même, prenait le relais pour descendre lentement vers le port à travers la ruelle sombre.

La cité portuaire semblait plongée dans un silence inquiétant, aucun bruit ne troublant le calme ambiant. Le rituel se répétait inlassablement : les deux samurais sur la place vidaient la charrette pendant que l'autre binôme venait récupérer le chargement et s'engageait lentement dans la ruelle principale menant vers la mer. Une fois arrivés au port, ils répartissaient les caisses d'armes entre les quatre bateaux, tandis que les deux gardes sur le ponton veillaient à leur sécurité, assurant le chargement à l'intérieur des navires. Pendant ce temps, les autres restés sur la place montaient la garde, prêts à réagir à la moindre alerte.

Il aurait été suicidaire pour les trois Kirijins d'envisager un assaut direct sur les pontons, étroitement surveillés par les gardes. Une approche plus subtile et discrète s'imposait pour réussir leur mission.

Les trois compagnons de mission utilisèrent leurs capacités pour recueillir des informations cruciales sur leur environnement. La belle Hariken, avec sa sensibilité aiguisée au chakra, ne détecta rien d'autre que les signatures chakras familières de ses alliés, confirmant ainsi le caractère désertique des environs. Le clone du Terumi, se glissant habilement dans une ruelle adjacente au passage principal, surprit un duo en train de transporter une lourde caisse vers le port, chacun se tenant à un bout pour la porter. Pendant ce temps, l'original observa que la place était totalement dépourvue de vie, à l'exception des deux responsables du déchargement. Il ne restait plus que deux caisses à descendre du convoi. Quant au Uchiha, ses pupilles rougeoyantes scrutèrent attentivement les environs, mais il ne détecta aucune anomalie apparente.





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Mer 10 Avr 2024 - 19:45

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




Alors qu’elle avançait avec prudence, Hariken sentit sa confiance se renforcer à l’arrivée de ses coéquipiers. Les deux hommes avaient répondu présents et c’était là un réel soulagement pour la dissidente. Avec eux se présentait la certitude d’un calme relatif et la Moine étouffa un rire en apercevant le nouveau compagnon d’Ushio. Courte, mais efficace diversion pour alléger son esprit avant d’entrer dans le vif du sujet ; elle se trouvait maintenant seule membre de leur trio dépourvue de familier, mais cet isolement relatif ne l’atteignait pas.

Eijin sur ses talons, Ushio en repérage, elle-même ne percevait aucune menace à proximité. Elle continua alors à longer les murs jusqu’à apercevoir la grande place. Elle y risqua un œil en laissant son talent de senseuse de côté. Deux hommes, seulement deux samouraï sans escorte d’aucune forme à proximité des charrettes. Elle aurait pu les songer présomptueux si elle n’avait pas aperçu les deux malheureuses caisses restantes. Les trois mutins arrivaient tard et la Moine se tourna vers ses compagnons pour leur partager ses observations.

« Ils ont bientôt fini de charger les bateaux, murmura-t-elle. Si on ne se dépêche pas, on va rater l’occasion de prendre leur place à bord.

Toujours à l’affût, dissimulée par l’ombre du mur et la faveur de la Mer, Hariken guettait le mouvement des deux manutentionnaires. Ils semblaient fatigués, mais organisés, rendant leur ballet prévisible. Ils avaient beau ne pas se porter dans leur cœur, Moine et Samourai partageaient une discipline similaire et il n’était pas étonnant de s’y repérer avec les années. Patiemment, elle attendit qu’ils lui tournassent le dos pour initier son offensive.

- Je me charge de ces deux-là, couvrez-moi. »

Dans un même temps, la Moine s’engagea et frôla le puits pour se glisser à hauteur des Iga. Stoppant sa course au plus près de ses cibles, Hariken se mit en position. Là, tels les appendices désormais familiers à Ushio, deux tentacules d’Eau prirent forme pour claquer sur la nuque des samouraï. Contrairement à eux, la Moine était dépourvue de soif de sang démesurée et ne voulait que les assommer.

Ainsi débarrassée des gêneurs, il ne restait plus qu’à prendre leur armure et user de henge pour se glisser dans la masse de la garde personnelle du Daimyo. Peut-être cacher les deux inconscients dans les charrettes ? D’ici que quelqu’un les remarque, sûrement que la délégation aurait déjà pris le large.




Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Mer 10 Avr 2024 - 22:05

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama


La situation évoluait rapidement, et bien vite, la Moniale me rejoignait au niveau des abords de la place du Puit, pour constater la présence des deux soldats, ainsi que le transport des dernières caisses vers les navires, plus loin. J'écoutais son analyse, venant à la fixer brièvement tandis que j'opinais finalement, en la laissant donc avancer la première, les mains prêtes à enchaîner les Mûdras en cas de problèmes.

Rapide et efficace, Hariken avait pris les devant et venait d'assommer les deux pauvres samouraïs avec une efficacité que je lui connaissais, ce qui ne me surpris guère. Une fois la voix libre, je la rejoignais au pas de course, tâchant d'observer autour de nous afin de s'assurer que nous n'étions pas repérés, quoique mes yeux étaient certainement moins efficace que la sensorialité de cette dernière, mais j'avais d'autres cordes à mon arc, après tout.

- Hariken, il va falloir que tu rentres dans une de ces caisses.

Lui faisais-je donc remarqué tandis que je m'attelais à vider celle que je venais d'ouvrir, le plus rapidement possible, jetant le contenu de cette dernière dans le puit après avoir rapidement jeté un coup d'œil à sa profondeur, m'assurant que la réverbération ne serait pas trop bruyante. Une fois ceci fait, je venais à retirer l'armure de l'un des types encore assommé par terre, non sans avoir vérifié ses constantes en glissant deux doigts à son cou, et m'habillait rapidement. J'enchaînais avec une technique classique de Métamorphose, afin de prendre ses traits et son apparence, d'une importance capitale pour une infiltration.

- Mpf. Voilà qui change de d'habitude, pour le coup.

Après ce changement d'identité de fortune, je venais à rapidement tiré un kunai de sous l'armure, laissant glissé celui-ci jusqu'à ma main droite et, dans un réflexe, m'abaisser pour le planter dans la jugulaire du pauvre type en calbar.  C'était en tout cas mon plan, les habitudes reprenant rapidement le dessus, alors que les tentacules de Poulpy venaient à enserrer tout mon bras avec force, m'empêchant d'achever mon mouvement.

- Qu'est-ce que.. ?!

- Tu as fais promesse, Ushio. Pas meurtre inutile.

Je soufflais alors, à contrecœur, tandis que je me redressais donc en avisant mes deux camarades, l'air déterminé. Je venais à déplacer le corps du pauvre type jusque dans une des charrettes, histoire de le cacher à minima avant de m'approcher de la caisse où devait se faufiler Hariken et entamait donc de la soulever, attendant qu'Eijin fasse de même une fois qu'il serait également habillé.

- Dépêchons nous, on a presque plus de temps.

***

Pendant ce temps-là, mon clone se trouvant dans les ruelles parallèles à la nôtre venait à continuer d'avancer discrètement derrière les deux types qu'il venait de surprendre au détour de l'une d'elles. Il les suivaient alors calmement jusqu'à arriver au d'une route qui croisait le chemin principal, où il se faufila discrètement, s'assurant de veiller à ce que personne ne remonte pour nous déranger dans nos affaires, ou qu'auquel cas, nous aurions l'information.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 12 Avr 2024 - 15:02

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


Il n'y avait rien, en tous cas je ne pouvais rien détecter, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. C'était plutôt agréable de pouvoir faire confiance à ces coéquipiers comme ça, c'est pour cette raison que j'avais un grand sourire aux lèvres.
Hariken avait pris le commandement de l'équipe, ce qui était logique à mon sens. Elle était la plus forte de nous trois, et je pense que Ushio le savait aussi. Elle s'en alla donc assommer les deux gardes avec une précision chirurgicale tandis que je surveillais les environs grâce à mes Sharingan. C'était vraiment impressionnant, et je dois avouer que je n'aurais pas vraiment aimé recevoir un tel coup, j'en serais sûrement mort, oui à coup sûr.

Une fois qu'elle avait fini, j'utilisais à mon tour un déplacement rapide pour les rejoindre. Nous allions donc devoir porter Hariken dans une boîte, mais avions-nous la force nécessaire ? Oui, nous pouvions la soulever ! Nous devions d'abord dérober les armures des gardes, mais comment être sûr qu'ils ne se réveilleront pas ? Nous devions être sûrs de pouvoir s'introduire dans un des navires sans être gênés.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Gok1

Il fallait qu'on les élimine, tous les deux. Ushio et Hariken pouvaient voir que j'étais resté immobile durant quelques secondes devant l'homme assommé, mais alors que j'allais passer à l'action, les paroles de Hariken me parlant de pacifisme me revenaient en tête. Elle n'aimait pas tuer et n'aimait pas qu'on tue donc est-ce que je pouvais vraiment faire ça devant la meilleure personne que je connaissais sur terre ? Je soupirais avant de faire comme Ushio qui, déshabilla l'homme avant d'enfiler sa tenue et de me transformer en lui en prenant le soin de désactiver mes Sharingan.
Je fis craquer mon cou avant de regarder Ushio et de prendre le corps de l'homme inconscient et de le mettre dans la charrette de façon à ce qu'on ne les remarque pas si quelqu'un passait par là.

« On y va ? Si quelqu'un nous pose trop de problèmes, je pourrais toujours utiliser le Sharingan pour le tromper. »

Il était donc vraiment temps d'entrer en action.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Dim 14 Avr 2024 - 15:22

Event
Introduction, partie 4



SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.



Alors que les deux samurais étaient absorbés par leur tâche de déchargement, un bruit sourd résonna dans l'air. Avant même qu'ils aient pu se retourner pour identifier la source du son, un violent coup frappa chacun d'eux à l'arrière de la nuque, les faisant chanceler et s'effondrer lourdement au sol, inconscients sur le coup. Leurs armures furent rapidement dépouillées de leurs corps inertes, qui furent ensuite discrètement placés dans la charrette, dissimulés sous un tas d'armes déchargées.
Pendant ce temps, les shinobis de Kiri vidèrent une caisse d'armes posé au sol, jetant son contenu métallique dans le puits central de la place. Le bruit métallique des armes s'entrechoquant résonna dans le silence oppressant de la nuit, semblant se perdre dans les profondeurs ténébreuses du puits.

Tandis que les trois Kirijins s'habillaient rapidement en tenue de samurai, se transformant habilement pour adopter l'apparence de leurs victimes assommées, le duo chargé de ramener les caisses sur le port fit son retour, ignorant totalement la scène qui venait de se dérouler. Alors que les deux compères semblaient exténués par leur tâche, ils n'étaient pas seuls. Derrière eux, un samurai bien plus imposant et massif que les deux autres les suivait de près, arborant une expression sérieuse et déterminée. Sa présence intimidante semblait peser sur l'atmosphère déjà tendue, et les deux samurais qui l'accompagnaient semblaient mal à l'aise en sa compagnie.

Le géant avançait d'un pas assuré, sa silhouette imposante contrastant avec la discrétion de ses comparses. Son regard perçant balayait les environs, scrutant chaque recoin avec une vigilance implacable. Sa stature imposante et son attitude sérieuse laissaient peu de place au doute quant à son rôle au sein de ce groupe : il était certainement le chef, ou du moins une figure d'autorité.

La présence de ce samurai imposant compliquait considérablement la mission, mais ils n'avaient pas le luxe de reculer maintenant. Ils devaient agir avec prudence et discernement pour réussir leur objectif sans éveiller les soupçons de cet homme robuste et vigilant. Il ne restait plus qu'une caisse à décharger de la charette et la caisse dissimulant la Moine infiltrée était déjà au sol. Alors que le groupe approchait des deux samurais, le géant prit la parole d'un ton autoritaire.

"Vous n'avez pas encore terminé ?" gronda-t-il, visiblement mécontent. "Vous deux, apportez cette caisse aux bateaux," ordonna-t-il au duo qui revenait avec lui. "Quand aux autres, dépêchez-vous de décharger la dernière caisse et prenez-la avec. Immédiatement !"

Les deux samurais soulevèrent la caisse sans remarquer la différence de poids, se concentrant uniquement sur la tâche à accomplir. Ils se dirigèrent vers la place, suivant les ordres du géant qui les surveillait d'un regard sévère. Pendant ce temps, le chef attendait patiemment que les deux autres membres de son équipe achèvent de décharger la dernière caisse de la charrette, prêts à les accompagner jusqu'au bateau dès que possible.

Le chef, avec un sourire narquois, fixa l'un des Kirijin déguisés du regard. "Au fait, Kokû, comment va ta femme ? Toujours aussi volage ?"

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Pc0LLEb

Spoiler:





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Dim 14 Avr 2024 - 19:17

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




« Ah…Soit… »

Prise au dépourvu, Hariken n'avait pas anticipé la suggestion d'Ushio. Jetant un coup d'œil à ses coéquipiers, pressés par le temps, elle dut bien reconnaître qu'elle était la seule à même de se contorsionner dans l'une de ces boîtes… Ushio était trop grand et la Moine était sûrement plus souple qu'Eijin. Celui-ci marquait un point très pertinent en mettant en avant ses pupilles écarlates.

Pendant que les deux hommes se changeaient et dissimulaient les Samuraï, la Céruléenne fit de son mieux pour se plier à la caisse vidée de son contenu. Son cœur était lourd d'appréhension et, une fois prête à voir le couvercle l'enfermer pour les prochaines heures, elle leur demanda quand même de faire attention.

Hariken, maintenant dans le noir, ne pouvait que s'en remettre à eux. Elle ferma l'œil, pelotonnée sur elle-même, son ouïe et son odorat s'affinaient légèrement. Là, le Sel si familier du Pays de l'Eau calmait ses angoisses, mais des pas et une voix grave l'inquiétèrent.

Silencieuse, priant pour sa discrétion et la réussite de leur mission, elle suivit l'échange et sentit son réceptacle se faire soulever de terre. Tout ne pouvait pas bien se passer et ses amis durent l'abandonner pour faire bonne figure. Cependant, à mesure qu'ils s'éloignaient, elle put discerner une interrogation à l'adresse des imposteurs.

Impuissante, Hariken espérait qu'Ushio prît la parole avant Eijin… Sa diplomatie serait bienvenue face à l'impulsivité de son Uchiha préféré qui, elle le savait, pouvait se faire autant d'amis que d'ennemis avec son franc parler. Peut-être que le samurai à leur côté pouvait aimer cette énergie ? Ou que le Kokû originel se montrait aussi assertif ? Elle n'en savait rien et comptait sur eux pour trouver la meilleure approche.

Du reste, elle n'entendit rien et sentit la caisse toucher terre alors que l'odeur de la Mer se faisait plus forte. Encore dans l'expectative, la Moine feignait la morte et attendait que les choses se passent. Ses camarades n'allaient sûrement pas tarder à la rejoindre.



Récapitulatif:



[/quote]
Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Dim 14 Avr 2024 - 20:09

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama


Dans notre plan si parfaitement ciselé, nous n'avions pas imaginé le retour aussi rapide du groupe de transport de caisse, et pourtant, ils étaient revenus bien vite sur notre position, sans que mon clone ne puisse me prévenir alors qu'il s'était dissipé à l'instant où ceux-ci devaient lui être passé devant. S'il y a bien quelqu'un ou du moins, quelque chose, qui les avaient remarqués, c'était Poulpy, qui s'était replacé à mon épaule à peine avais-je eu le temps de me rhabiller. Profitant du fait que j'étais face aux samouraïs qui s'approchaient dangereusement, il était venu se blottir contre mon dos, se maintenant à l'abri des regards au moyen de ses ventouses.

Je me redressais alors comme un piquet, marqué par l'adrénaline. Nul doute que les samouraïs n'avaient pas de compagnons à ventouses, alors s'ils remarquaient la présence de Poulpy, cela aurait rapidement fait de nous embourber. Je tâchais de rester bien droit, tandis que j'écoutais les ordres avec attention, soufflant un petit rire nerveux alors que je réalisais qu'il fallait que je me dirige vers la charrette sans paraître suspect, dans un premier temps.

Pourtant, c'est bien la seconde prise de parole de celui qui semblait être le chef qui me fit frissonner l'échine. Qui pouvait donc être Kôku ? Eijin, ou moi ? Qui devait répondre à cette question ? Nous l'ignorions, après tout, nous n'avions pas pris le temps de demander l'identité de ces derniers, avant qu'Hariken ne les sèchent. Je décidais de prendre les devants, connaissant la véhémence dont pouvait faire preuve mon acolyte :

- Oh, de ce que j'en sais, elle se porte à merveilles, ma foi.

Une réponse qui voulait tout et rien dire, alors que j'esquissais un léger sourire en coin. La tournure était telle que si la femme était la mienne, on aurait pensé que je ne voulais pas chercher de noises, tandis que si ça avait été celle d'Eijin, peut-être aurais je été au courant de sa volatilité, et en aurais je profité moi-même, comme le chef qui semblait le laisser sous-entendre sans nul doute. J'espérais que ma prestation improvisée se soit avérée satisfaisante, tandis que je me déplaçais vers la chariote, à la manière d'un crabe jusqu'à m'y camoufler à moitié, laissant Poulpy disparaître de lui-même en tâchant de camoufler le petit pet de fumée généré, espérant qu'Eijin couvre également un tant soit peu mes mouvements.

Je venais ensuite à me saisir de la caisse postée aux pieds de la chariote où les corps des deux autres étaient entreposés, attendant qu'Eijin vienne m'aider pour soulever la chose et quitter aussi vite que possible cet endroit.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Lun 15 Avr 2024 - 19:33

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


Le plan était parfait et j'y croyais fortement, mais je n'avais pas pris en compte le fait que le second binôme allait arriver aussi vite. Nous devions faire de notre mieux, mais je dois dire que le fait d'être séparé d'Hariken n'était pas idéal. Elle allait devoir se débrouiller seule, mais elle était assez talentueuse pour cela, et je croyais en elle.
Nous nous retrouvions face au chef des samouraïs et ses questions étaient visiblement très précises. Bien que dans un premier temps, il semblait nous gronder, il fit ensuite une remarque assez désobligeante sur la femme de l'un de nous deux, enfin, de l'un de nos personnages, vu que nous étions en plein jeu de rôle.

Ushio prit la parole en premier, et je dois avouer que c'était compréhensible. Si c'était moi qui avais répondu, je suis presque sûr que nous aurions eu de gros problèmes. Il répondit parfaitement, et cela me fit sourire, un sourire en coin bien dissimulé. J'espérais simplement que sa réponse lui suffirait et qu'il n'essaierait pas de surenchérir.

Tandis que Ushio tournait les talons, une idée me traversa l'esprit alors que je restais face au samouraï géant. Et si j'explosais la figure du chef ici et maintenant ? Il ne s'y attendrait pas, et je pourrais le transpercer de part en part avec mon nouveau Jutsu.
C'était une bonne façon de le tester après tout. Même s'il était plus fort que moi, un coup direct au niveau de son cœur et ce serait fini pour lui. Heureusement, je ne pouvais pas émettre d'envie de meurtre détectable pour le moment.
Je repris mes esprits en quelques secondes avant de me positionner au niveau des caisses pour attendre Ushio, espérant que le chef samouraï ne se poserait pas de questions sur mon silence et mon immobilité soudaine.

J'attendais donc Ushio avant de l'aidait à porter la grosse caisse et attendant que nous synchronisions nos mouvements. Il fallait que nous rejoignions notre camarade. Je pris la parole en chuchotant assez bas :

« Bien joué pour ta réponse. »

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 18 Avr 2024 - 11:42

Event
Introduction, partie 4



SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.



L'un des Kirijin, jouant le rôle de Kokû, répondit affirmativement au chef des samurais, feignant un air désolé. Pauvre homme, non seulement il était une victime d'adultère, mais en plus de cela, il venait de finir nu dans une charrette. Le géant n'y vit que du feu et lâcha un rire sinistre, semblant se délecter de la situation. Toutefois, il n'y avait pas de temps à perdre pour développer la relation entre les deux hommes et la supposée femme volage. Le chef attendit avec une impatience à peine dissimulée que les deux faux samurais déchargent la dernière caisse d'armes avant de les accompagner vers le port. Ce grand gaillard ne semblait pas vouloir lâcher les deux Kirijins sous couverture et les suivait de près.

Cachée dans la caisse, la Moine infiltrée était déjà sur le port, attendant silencieusement d'être chargée dans le bateau numéro 4. [situé le plus à droite selon notre carte] Le duo lâcha la caisse avec un peu de brutalité devant un autre duo qui s'occupait de la descendre dans la cale du bateau. De son point de vue confiné à l'intérieur de la caisse, elle ne pouvait entendre que quelques conversations presque indistinctes, rien de bien intéressant.

Alors qu'Ushio et Eijin avancent aux côtés du chef samurai, celui-ci semble de plus en plus nerveux à l'idée de retourner sur le port. L'heure approche, celle de bientôt prendre la mer et partir pour Kuma. Fier guerrier aguerri, ce n'est pas la mission en elle-même qui semble le rendre ainsi. Il grince des dents, le regard fixé sur les bateaux au loin.

"Bon sang, une année à former de la bleusaille pour être prêt à attaquer ce trou à rats rempli de pequenauds qui portent des peaux d'ours moisies, et ma seule récompense, c'est de devoir jouer les chiens de garde des troupes. Maudit Yorimoto."

L'homme râlait seul, comme s'il exprimait à voix haute ses pensées. Il tourna la tête vers les deux complices métamorphosés, avec une mine totalement sérieuse.

"Vous deux, je vous aime bien. Alors quand le Daimyô sera là, ne jouez pas aux cons et ne mouftez pas. Je n'aime vraiment pas son attitude ces derniers temps. De plus, il est toujours en compagnie de ces deux gusses. Je vous le dis, je ne les sens pas. Ils ont quelque chose de malsain. Ceux-là, il ne faut même pas croiser leur regard. J'en ai vu se faire découper en deux pour moins que ça," les avertit-il. Une perle de sueur coula sur son large front, signe de son inquiétude palpable face à la situation.

"Même si vous faites partie des Iga, et que notre ennemi sera face à vous, ne leur tournez jamais le dos. Surtout le plus petit. Ses yeux puent le cadavre," poursuit-il alors qu'ils arrivaient à la limite du ponton du bateau numéro 4.

"Vous deux, vous irez dans la cale. Vérifiez-moi que les armes sont prêtes et bien aiguisées," dit-il aux Kirijin.

Alors que l'équipe était miraculeusement réunie pour le moment, un silence de mort semblait régner sur le port de Kiri, tandis qu'un froid glacial semblait frapper l'endroit.

"Ils arrivent !" hurla le chef sur le ponton. "Préparez-vous à saluer votre Daimyô ! Tout le monde sur le pont !"

Une tension palpable envahit les troupes alors qu'elles se précipitaient pour se rassembler sur le pont. Les visages étaient crispés, les regards furtifs, et une aura de nervosité flottait dans l'air. Chacun sentait le poids de l'attente et de l'incertitude, redoutant l'arrivée imminente du Daimyô.

Spoiler:





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Sam 20 Avr 2024 - 22:59

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




Toujours plongée dans le noir et l’ignorance, Hariken sentait la caisse bouger sans grande délicatesse. La position devenait inconfortable pour la Moine, mais un fin sourire se dessinait sur ses lèvres closes. Que de souvenirs cela lui rappelait… Ce soir pourtant, elle n’était plus une novice luttant avec ses propres membres pour reproduire les postures de ses aînés. Patiemment, elle subit, pris sur elle pour retenir le moindre son en attendant la délivrance.

Malgré ses craintes, le réceptacle ne craquait pas plus qu’il ne cédait pas sous son poids. Il fallait croire que les Iga et les Daimyo avaient l’œil pour la qualité de leurs matériaux et la Confinée les en remercia. Finalement, elle eut l’impression que le bruit des vagues s’étouffait, l’odeur de la Mer également pour être remplacée par une humidité viciée comme un balancement familier semblait mouvoir la surface sur laquelle elle reposait. Hésitante, elle attendit. Tout portait à lui faire croire qu’elle était enfin à bord de l’un des bâtiments amarrés.

Seule avec ses pensées, Hariken se demandait si Eijin et Ushio avaient su apprivoiser le samurai impromptu, s’ils étaient sur ce bateau avec elle, si les deux samurai somnoleraient assez longtemps pour laisser les troupes s’éloigner… Elle se concentrait dans l’espoir d'entendre ses compagnons, qu'un geste rassurant sur le bois l'entourant lui signifiât qu'ils étaient présents et que la voie était libre… Mais s’ils ne venaient pas ? Le Temps semblait s’éterniser. Allait-elle rester cachée là jusque Kuma ? Intérieurement, elle songeait que Prudence pouvait être mère de Sûreté. Pourtant, la Céruléenne devait se rendre à l’évidence ; sans information, Hariken n’irait pas loin dans sa mission.

Sans percevoir plus de mouvement autour d’elle, la Moine entreprit d’ouvrir sa boîte avec discrétion, se gardant d’en faire tomber le couvercle, et glissa un œil au-dehors. La pénombre accueillit son regard et elle décida de clore cet œil inutile pour le moment. Cependant, et elle apprécia ce fait, elle put délasser ses muscles à loisir. Profitant de sa liberté de mouvement retrouvée, elle composa les mûdra lui permettant d’analyser son environnement avec la plus grande finesse et laissa son esprit s’apaiser à cette quête. Il serait toujours temps de retrouver la sécurité de sa caisse si un curieux se dirigeait vers elle.



Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Dim 21 Avr 2024 - 14:30

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama


Contre toute attente, notre subterfuge marchait à la perfection, et celui qui semblait être le chef n'avait encore rien remarqué de l'interversion des corps. La réponse que je lui avais offerte semblait l'avoir satisfait, ou alors avait-il décidé de ne pas s'y attarder, difficile à dire, mais la voie était quasiment libre, et nous nous dirigions donc vers le port, afin de charger la caisse qui, à mon grand damne, n'était pas celle contenant Hariken.

Alors que nous arrivions bientôt, le stress du maître d'arme était palpable, et il vint à nous donner des conseils, qui étaient probablement du bon sens avant tout, mais si cela pouvait nous permettre de ne pas mourir bêtement, alors ils étaient utiles. Le Daimyo était toujours accompagné de deux types ? J'haussais un sourcil, réfléchissant quelque peu tandis que je restais silencieux aux propos de ce dernier. Je me contentais de finalement opiner, tandis que nous arrivions au quatrième navire, et que nous déposions notre caisse afin que celle-ci soit descendue à la cale.

Prenant ensuite place sur le quai, qui s'organisait rapidement afin d'assister à l'arrivée du Daimyo, l'ambiance sembla changer du tout au tout. Quelque chose de pesant était discernable dans l'air, et ce dernier s'était grandement refroidi, qui plus est. Le moins que l'on puisse dire, c'est que personne ne désirait faire de vague, ou se faire remarquer, de bons toutous bien dressés, en sommes. Je fronçais légèrement les sourcils, pensif, il m'était impossible de savoir dans quel navire se trouvait Hariken, pour le moment, n'ayant pas eut le loisir de discerner l'arrivée de sa caisse sur le port.

La tête tournée vers l'allée centrale, j'attendais patiemment l'arrivée de notre souverain, silencieux.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Lun 22 Avr 2024 - 17:32

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


Cela se passait bien, beaucoup trop bien. Nous arrivâmes sur le navire sans trop d'embûches, seulement des informations. Des informations plutôt importantes, car nous avions une partie des alliés du Daimyo et potentiellement un allié. En effet, le chef des Samurais n'était pas favorable au Daimyo ces derniers temps, ce qui était à notre avantage. Peut-être était-il un allié potentiel dans ce cas ?
Quant à l'autre information importante, il y avait deux gardes aux côtés du Daimyo, et l'un puait visiblement le cadavre, du moins c'est ainsi que je l'avais compris. J'avais entendu parler d'un clan à Konoha qui était adepte des cadavres. Peut-être était-ce l'une de ces personnes, ce qui voudrait dire que Yorimoto aurait encore des contacts au pays du Feu ? Cela ne serait pas totalement impossible, après tout, comme les Uchiha, il était originaire du pays du Feu.

Cela me laissait particulièrement perplexe, car je ne savais pas trop comment appréhender cette situation. Tout ce que je venais de penser n'était que pure spéculation, et ma meilleure amie était à bord de l'un des navires, ce qui me stressait beaucoup, je dois l'avouer. Mais je devais rester calme et prendre une grande inspiration avant que le Daimyo ne mette un pied sur le navire.
Je regardais Ushio avant de jeter un coup d'œil à droite et à gauche. L'ambiance était lourde et sinistre, ce qui était terrifiant mais aussi excitant. Je ne savais pas trop comment gérer tous ces sentiments en moi.

Il était donc temps, l'heure de voir ce que tout ceci donnerait puisque le Daimyo allait arriver dans quelques secondes. Un sourire marqua mon visage, peut-être était-ce l'excitation de voir enfin l'un de mes ennemis tomber dans très peu de temps. Mais je me repris très rapidement, affichant un visage neutre lors de son arrivée.


Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 25 Avr 2024 - 7:53

Event
Sayonara, Daimyô-Sama



SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.



Les samurais s'affairaient avec une fébrilité palpable sur les bateaux, leurs gestes précipités trahissant une nervosité grandissante. Le silence qui enveloppait le port était si lourd qu'on aurait pu le couper au couteau, et même le bruit sourd de leurs pas semblait résonner avec une intensité inhabituelle dans l'air chargé d'électricité. Le chef des samurais, imposante figure au regard dur, descendit des bateaux, son visage crispé par l'attente nerveuse de l'arrivée imminente du Daimyô. Une brume épaisse et opaque commença à s'étendre sur le port, enveloppant les quatre bateaux dans un voile mystérieux. Elle semblait s'insinuer dans les moindres recoins, comme les tentacules d'une créature invisible, et ajoutait une aura d'angoisse à la scène déjà tendue.

Un vent glacial souffla soudainement, faisant frissonner les samurais et faisant claquer les voiles des navires dans un bruit lugubre. Puis, tel un spectre surgissant des ténèbres, le Daimyô apparut, précédé par cette brume étrange. Son visage était impassible, mais une lueur froide brillait dans ses yeux, ajoutant à l'atmosphère déjà chargée de tension. À ses côtés se tenaient un jeune garçon au visage marqué par les cicatrices, et une femme au regard perçant et aux cheveux blancs comme la neige. Leur présence énigmatique accentuait le malaise qui planait sur le port de Kiri, créant une ambiance angoissante et oppressante.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. HRATpIF

À l'arrivée du Daimyô et de sa garde rapprochée, une tension parcourut l'ensemble des soldats qui se tenaient sur les ponts des bateaux. À l'unisson, ils mirent tous un genou à terre, abaissant humblement la tête en signe de respect envers leur seigneur. Le géant, imposant chef des samurais, se plia également devant le Daimyô, mais son geste de soumission était bien plus prononcé. Il s'agenouilla profondément, les mains posées au sol et la tête inclinée jusqu'au sol, démontrant ainsi une dévotion totale envers sa hiérarchie. Le silence qui régnait sur le port semblait peser encore plus lourdement, comme si le moindre souffle de vent pouvait briser la quiétude précaire qui régnait. Les regards des samurais étaient rivés vers leur seigneur, attendant ses ordres avec une appréhension palpable.

Après quelques instants de silence tendu, Minamoto no Yorimoto, le Daimyô, se redressa majestueusement. Ses yeux, d'un noir profond, étincelaient d'une lueur indéchiffrable, comme s'ils dissimulaient de nombreux secrets. Une aura de puissance émanait de sa silhouette élégante, accentuée par sa posture noble et son allure assurée. Un léger sourire étira ses lèvres, conférant à son visage une expression mystérieuse et intrigante. C'était un homme dont l'apparence un peu trop détendue dissimulait habilement la force et la détermination.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. R
Yorimoto posa sa main sur son katana, marquant ainsi la fin du silence. "Kensei," appela-t-il, s'adressant au chef des samurai, "tu peux te relever. Il semble que tu as fait du bon travail avec ces gamins des rues."

En effet, la grande majorité des samurais recrutés pour la campagne sur Kuma semblaient inexpérimentés, jeunes, à peine sortis de l'adolescence. Yorimoto avait missionné Kensei Iga, surnommé le géant azur, de former en moins d'un an des troupes d'élites, sans même que Kiri ne soit informé de cela. Sans tarder, Kensei, dont la tâche était extrêmement ardue, avait recruté au pied levé dans les campagnes et les petits ports de pêche du Pays de l'Eau, afin de rapidement mettre une armée sur pied. Il y avait certes la garnison officielle des Iga avec eux, mais la plupart des troupes manquaient d'expérience et n'avaient appris à manier le sabre que récemment. L'effectif était nombreux, cependant pas très qualitatif.

"Merci, Daimyô-sama," répondit nerveusement Kensei, une légère tension dans sa voix. "J'ai travaillé jour et nuit pour lever une armée digne de votre statut."

À ses paroles, la grande femme soupira, comme agacée par les hésitations du chef. Le petit, lui, se contentait de sourire, observant les bateaux sans même s'intéresser à la scène.

"Oh, c'est vrai, tu connais déjà Yurei et Umi," dit-il en secouant la main vers ses acolytes. Yurei, le petit, éclata d'un rire sinistre, tandis qu'Umi soupira de nouveau.

Kensei ne préféra pas répondre à cette affirmation, se contentant d'un nouveau salut en baissant la tête. Le géant azur semblait bien connaître les deux personnages qui lui faisaient face ; il avait même mentionné leur existence aux deux Kirijins peu de temps auparavant.

"Seigneur", reprit le chef Samurai, "Souhaitez vous dire quelques mots à nos troupes avant le départ vers Kuma ?"

"Vous croyez vraiment que ces troupes de novices méritent mes paroles ?" répliqua le Daimyô avec un mépris à peine dissimulé. Son regard glacial balaya les rangs des soldats, ne montrant aucun signe de compassion ou de considération.

"Je suis un homme occupé, et mon temps est précieux. Ces soldats ont été recrutés pour servir et obéir, pas pour écouter mes discours pompeux", continua-t-il, sa voix chargée d'arrogance. "Ils sauront quoi faire lorsqu'ils seront sur le champ de bataille. Pas besoin de les encombrer avec des paroles vides de sens."

Il tourna les talons, ignorant les regards perplexes et déçus des soldats, et se dirigea vers l'un des bateau, suivi de près par ses deux acolytes. Kensei, le visage marqué par la déception et la honte, baissa à nouveau la tête en signe d'acquiescement. C'était une réaction habituelle face aux remarques cinglantes du Daimyô.

Cependant, alors qu'il vit le Daimyô se diriger vers le mauvais bateau, un frisson d'appréhension parcourut Kensei. Il savait que les instructions étaient claires : le bateau réservé au Daimyô se trouvait sur le côté opposé du port. Avec précaution, il interpela le Daimyô, essayant de dissimuler son inquiétude dans sa voix : "Daimyô-sama, si vous me permettez, votre bateau est de l'autre côté du port. Permettez-moi de vous accompagner."

Le Daimyô, d'un ton cinglant, répliqua : "Je ne compte pas prendre un vulgaire bateau comme ces troupes de seconde zone, Kensei. J'ai bien mieux que cela à ma disposition." Cette remarque prit Kensei par surprise. Il ne comprenait pas les intentions du Daimyô, mais il savait qu'il valait mieux ne pas insister. Avec un signe de tête respectueux mais empreint de confusion, Kensei laissa le Daimyô poursuivre sa route vers le bateau incorrect, se demandant ce que cela signifiait pour la mission à venir.

Le Daimyô s'arrêta soudainement, interrompant sa marche vers le bateau. Umi et Yurei, ses mystérieux acolytes, se mirent à effectuer des mudras complexes, leurs gestes déclenchant une immense vague de chakra qui émanait de leurs corps. Soudain, un grondement sourd brisa le silence de la nuit, faisant tressaillir les guerriers de surprise. Leurs regards se tournèrent instinctivement vers l'horizon, où une forme massive surgissait lentement des profondeurs de l'océan obscur. Les cœurs des samouraïs se serrèrent d'effroi alors que la silhouette colossale se révélait peu à peu à leurs yeux.

Une créature titanesque émergea des vagues tumultueuses, ses contours indistincts se dessinant contre la faible lueur de la lune. Les samouraïs observaient avec une fascination mêlée de terreur, leurs mains serrant fermement les poignées de leurs épées. Les yeux brillants de la créature luisaient d'une lueur malveillante dans l'obscurité, fixant les bateaux avec une intensité hypnotique. Son souffle puissant résonnait dans l'air, faisant vibrer les cœurs des guerriers avec une peur primordiale.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. OXZe240

Les samouraïs échangèrent des regards chargés d'appréhension, réalisant qu'ils étaient témoins de quelque chose d'au-delà de leur compréhension. Cette rencontre avec la bête colossale évoquait un sentiment de respect mêlé de terreur, une reconnaissance de la puissance indomptable de la nature. Alors que la créature continuait de se dresser majestueusement au-dessus des flots agités, le Daimyô leva la main en direction de l'immense créature, comme pour la saluer. Un sourire énigmatique étira ses lèvres, illuminant son visage d'une lueur sinistre. "Puisque tu voulais un discours, Kensei … Mes chers samouraïs", déclara-t-il d'une voix forte et impérieuse, "voici notre compagnon de voyage vers Kuma."

Les guerriers échangèrent des regards perplexes, incapables de comprendre la signification de ces paroles. Certains murmuraient entre eux, s'interrogeant sur la nature de cette créature mystérieuse et sur le rôle qu'elle jouerait dans leur mission. Sans un mot de plus, le Daimyô se dirigea vers la bête titanesque, suivis de près par Umi et Yurei. Le Daimyô, accompagné de ses mystérieux compagnons, sauta sur la tête de la créature colossale, défiant les lois de la nature avec une aisance déconcertante.
Yurei agita ses mains dans des mouvements complexes, invoquant une barrière de protection autour du groupe. Les éclats de lumière qui en émanaient scintillaient dans l'obscurité. Les samouraïs sentirent un frisson parcourir leur échine en réalisant l'ampleur du pouvoir que possédaient ces étranges individus. Puis, sans un mot de plus, la créature massive s'enfonça lentement dans les eaux tumultueuses de l'océan, emportant avec elle le Daimyô et ses compagnons vers leur destination. Les vagues se refermèrent sur eux, engloutissant leur silhouette dans les profondeurs abyssales.

Les guerriers restaient là, sur le port de Kiri, médusés par ce qu'ils venaient de voir. Ils se regardèrent mutuellement, partagés entre l'admiration pour leur seigneur et la crainte de l'inconnu qui les attendait.  Kensei, les mains tremblantes de peur, rassembla ses dernières forces et se redressa. Il s'efforça de masquer son anxiété derrière un masque d'indifférence, mais la terreur dans ses yeux trahissait son véritable état d'esprit. Avec un effort surhumain, il se força à avancer d'un pas ferme vers le bateau n°4, où les autres membres de l'équipe les attendaient déjà.

Alors qu'il traversait le pont en direction du navire, un jeune samouraï, visiblement désorienté par la scène qu'il venait de voir, osa s'approcher de Kensei pour lui demander des instructions. Sans un mot, le géant azur pivota brusquement sur ses talons et, dans un geste rapide et impitoyable, lui asséna un coup de poing dévastateur.
Le jeune samouraï, pris au dépourvu par la brutalité du coup, fut projeté en arrière et s'écrasa lourdement sur une caisse à proximité. Il resta étendu au sol, groggy et désorienté, le souffle coupé par la violence de l'impact.

Kensei, sans accorder un regard de plus au samouraï étendu à ses pieds, monta à bord du navire avec détermination. Il se fraya un chemin à travers le pont encombré, ignorant les regards surpris et les murmures inquiets qui l'entouraient.A rrivé à un coin isolé du pont, Kensei sortit de son sac en cuir une bouteille de saké. Ses mains tremblaient légèrement alors qu'il débouchait la bouteille d'un geste maladroit. Il prit une longue gorgée de l'alcool brûlant, sentant la chaleur lui brûler la gorge et lui insuffler un semblant de courage.


Les samurais, debout sur les ponts des quatre bateaux de guerre, étaient prêts à lever l'ancre et à entamer leur voyage vers Kuma. Leurs visages étaient fermés, déterminés, mais une lueur d'incertitude dans leurs yeux trahissait leur méconnaissance des véritables enjeux de la guerre à venir.

Certains murmuraient entre eux, échangeant des regards inquiets et des paroles chargées d'appréhension. Ils se demandaient ce qui les attendait de l'autre côté de l'océan, quelles batailles ils allaient devoir affronter, et si leur formation improvisée serait suffisante pour les mener à la victoire.

D'autres se tenaient silencieux, le regard fixé sur l'horizon, où les premières lueurs de l'aube commençaient à percer à travers les ténèbres de la nuit. Ils se demandaient ce que le destin leur réservait, quelles épreuves les attendaient au cours de ce voyage périlleux vers l'île de Kuma.

Pourtant, malgré leurs doutes et leurs craintes, les samurais se tinrent prêts à obéir aux ordres de leur seigneur et à affronter l'avenir avec courage et détermination. Car c'était là leur devoir en tant que guerriers, leur destin en tant que serviteurs loyaux de leur Daimyô. Et ainsi, les navires de guerre de Kiri levèrent lentement l'ancre, prêts à se lancer dans l'incertain.

Spoiler:





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 25 Avr 2024 - 23:33

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




Depuis sa cachette, la Moine faisait attention au moindre changement dans son environnement. Le craquement du bois, le roulis des vagues, les pas des soldats, l’humidité de la brume. Hariken sursauta, reconnaissant cette sensation entre milles autres et s’inquiétant de la présence de ces gouttelettes en un endroit si confiné. Aux aguets jusqu’à retenir son souffle, la température sembla chuter d’un coup, arrachant un frisson à la Céruléenne et la faisant se questionner sur l’escorte de Yorimoto. Des Yûki pouvaient-il se prêter aux ambitions du Daimyo sans qu’Izora en eût conscience et ne les prévint ?

Le problème avec les mouvements dissidents, c’était que les traîtres s’y glissaient avec une facilité déconcertante. Avec des combattants dont l’essence-même était l’espionnage et la fourberie, il était aisé pour une faction dominante de planter ses propres pions au cœur de la Révolution, mais auraient-ils pu arriver si loin si tel avait été le cas ?

Les samurai saluaient leur maître et Hariken distingua un nom appelé par une voix masculine. La réponse qui lui parvint lui confirma l’identité du Daimyô de l’Eau et du Bushi Iga. Leur échange l’intrigua. De ce qu’elle savait, les samurai du pays n’étaient guère plus nombreux que les Moines d’ordinaire, mais elle percevait l’énergie d’une masse de personnes inhabituelle. Jusqu’à quel point cette force avait-elle son importance ? Impossible de le dire, ses talents ne lui permettaient pas d’analyser tous les bateaux amarrés à destination de Kuma.

La Moine demeurait concentrée en essayant de percevoir les chakra d’Ushio et Eijin parmi les sabreurs. Ce faisant, elle retint le nom et le chakra des deux particuliers introduits par le Daimyô. S’agissait-il de ses gardes du corps ? Atteindre leur cible ne s’avérait pas aisé de base, mais un trois contre trois risquait de tourner à leur désavantage s’ils rataient leur fenêtre de tir.

Ses mâchoires se serrèrent en percevant tout le mépris que cet homme affichait. Ses humeurs d’adolescente obscurcissaient toujours son jugement dans tout ce qui avait trait au « souverain » du Pays de l’Eau, mais force était de constater qu’elle avait raison. Aujourd’hui, comme il y a onze ans, jamais les Moines n’auraient dû s’effacer face à ce monstre et encore, elle ne se doutait pas de ce qui se préparait.

La Mer gronda soudainement, son embarcation s’ébranla et une quantité affolante de chakra satura ses sens. Un monstre jaillit des Eaux pour envahir le port, mais aucune hostilité ne semblait s’en dégager. Pourtant, la Moine sentait son ventre se tordre de dégoût en réalisant l’absence de toute forme de limite chez le dirigeant. L’homme était fou, avec lui, tous ceux le suivant… Cette chose, ce « compagnon », effrayait autant qu’elle mettait en colère la Céruléenne. C’était comme voir un monstre de conte sortir de ses cauchemars et la Moine craignait qu’un imbécile eût véritablement déterré un reliquat du fléau passé, mettant en péril l’équilibre de leur monde pour de futiles ambitions terrestres.

Ça, ça redistribuait les cartes en leur possession, mais Hariken ne se sentait que plus motivée à accomplir sa mission.


Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 26 Avr 2024 - 1:08

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama




Si l'atmosphère s'était déjà bien rapidement dégradée, celle-ci ne cessa pas dans la dégringolade. Un puissant coup de froid vint à s'abattre sur le port et ses alentours, faisant claquer les voiles dans un son qui sembla sonner comme un avertissement. Je portais alors mon regard vers l'allée centrale, plissant un peu le regard tandis que le Daimyo et son escorte finissaient par faire leur apparition.

Je suivais le mouvement des autres samouraïs, en guise de soumission, et posait donc genou à terre. Le chef des samouraïs ne nous avait pas menti, le Daimyo était effectivement escorté de deux personnages pour le moins énigmatiques. Yurei et Umi, donc ? Si le Daimyo était déjà une cible de taille, il allait falloir faire avec deux renforts qui semblaient tout aussi performants, et puissants, une idée qui ne m'enchantait guère, à dire vrai. J'avais déjà de grands à priori sur nos chances de victoire contre Yorimoto, seul, alors le voir accompagné n'annonçait effectivement rien de bon.

Alors que ma motivation semblait presque faillir, en cet instant, le Daimyo eut la décence de me rappeler pourquoi je me battais de lui-même. Comment un homme comme lui, méprisant ses troupes, envoyant d'aussi jeunes gens à l'abattoir, pouvait il être digne de régner, après tout ? Il avait apporté le malheur sur le Pays de l'Eau, en même temps que de l'unifier dans le sang et les larmes, arrivant d'autres contrées et s'auto-proclamant chef de cette dernière, sans n'avoir jamais eu conscience ni connaissance des maux qui avaient, et qui étaient les nôtres. Nous avions tant subis, et nous avions tant perdus, au nom d'un homme qui n'avait aucune considération pour son peuple.

Je ne pouvais me retenir de serrer le poing, à ces réflexions, mais il fallait que je tâche de garder mon calme. Ce n'était pas le moment de flancher, pas maintenant, et après toute l'organisation mise en place. Nous ne pouvions pas nous permettre une bataille ouverte avec celui-ci, du moins, pas pour le moment. Aussi, je tâchais de juguler ma colère, en écoutant les palabres de ce dernier.

Soudainement, un frisson me parcouru l'échine alors que ses compagnons et lui-même se mirent en mouvement, générant une quantité impressionnante de chakra alors que la mer commençait aussitôt à s'agiter. Je portais mon regard dans le lointain, et voyait avec effroi un monstre de puissance sortir des eaux. Mon cœur manqua de rater un battement, alors que la créature aussi majestueuse que gigantesque venait à se dresser face au port, probablement capable de nous broyer d'un seul coup de ses queues.



Je souriais, et même riais jaune, alors que le trio grimpait finalement sur la tête de la créature, maître de leur destin, et de notre destin à tous. Ce n'était pas une simple mission, c'était tout bonnement un suicide, et collectif qui plus est. Nos chances étaient déjà bien moindres, mais elles se réduisaient à peau de chagrin à mesure que nous avancions vers Kuma. Cherchant du regard mon camarade Eijin, je tâchais de jauger sa réaction, avant de reprendre mon souffle tandis que le géant des mers s'enfonçait dans les eaux sombres, s'éloignant à vive allure.

Les soldats grimpant dans les navires, je partais donc vers mon poste, à savoir la cale afin de "vérifier l'armement". J'attendais qu'Eijin m'enjoigne pour fermer et bloquer la porte derrière nous, nulle raison qu'on nous rejoigne pour l'heure, et je venais finalement à rompre la métamorphose pour ouvrir la boîte de cette dernière.

" J'ai bien l'impression qu'on nous a envoyé tout droit vers une mission suicide, mh. "

Je tâchais néanmoins de me concentrer quelque peu, profitant d'un instant de calme pour recharger mon chakra, réfléchissant également.

" Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'apparition de la créature a stupéfait tout le monde, et en a effrayé plus d'un. Peut-être qu'on pourra jouer là-dessus pour en rallier certains à notre cause, une fois arrivés à Kuma. Au vu de l'importance que nous avons aux yeux du Daimyo, il n'y a pas une once d'hésitation à avoir sur le fait que nous ne soyons que des pions sacrifiables. On peut clairement tirer notre épingle du jeu en faisant comprendre ça au plus grand nombre. C'est mon avis, du moins."

Quoiqu'il en soit, la force brute ne suffirait pas, il allait falloir ruser, et avoir le plus grand nombre avec nous, quand bien même je gardais quelques atouts dans ma manche.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 26 Avr 2024 - 16:12

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


La tension était à son paroxysme, le silence régnait en maître sur toute la zone. Puis vint l'homme qui brisa ce silence ; ses pas résonnaient comme ceux d'un bourreau venant ôter la vie à un prisonnier. Je ne pouvais m'empêcher de ressentir une certaine combativité à l'égard de cet homme.
Mais quelle ne fut pas ma surprise quand je vis deux personnes avec lui : un enfant ou un adulte de petite taille, et une femme. S'ils étaient là, ils devaient être forts, constituant donc un obstacle supplémentaire sur notre route. Nous pouvions tous sentir la puissance de ce trio. C'était sûr qu'ils n'avaient rien à voir avec notre trio, mais nous pouvions les surpasser. Je croyais en nous.

Kensei, qui semblait si fort et si dur, courba l'échine face aux Daimyo ainsi qu'à ses gardes du corps. Il n'était pas si différent d'une petite fille face à son père, ce qui était assez drôle. De plus, nous apprenions que les samouraïs présents n'étaient que des novices que Kensei avait formés pour les envoyer à l'abattoir. C'était triste pour eux, mais c'était ainsi à Kiri. Nous n'étions rien de plus que des pions jetables. C'est pour cela qu'il fallait que l'on change ça !

Dans un sens, cela me faisait un peu de peine et cela m'agaçait de voir cet homme insulter ses propres troupes. Cela semblait également agacer Ushio ; je pouvais voir son poing se serrer quand je jetais un coup d'œil sur lui.
Nous avions donc tous les éléments pour défaire le Daimyo. Nous n'avions plus qu'à mettre un plan en place et le tour était joué. C'est ce que je pensais en regardant l'escorte du Daimyo, trouvant l'enfant beaucoup trop suspect, mais j'étais loin du compte.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Ilr9

Une bête, une bête de Chakra, fit son apparition après qu'Umi et Yurei eurent fait leurs Mudra. Il s'agissait d'un Démon à queue dont j'avais tant entendu parler. Il était si impressionnant et son chakra était écrasant, mais terriblement attractif. Je voulais ce démon à queues ! J'avais entendu bien des histoires sur les démons à queues de par mon clan, mais je n'y croyais pas vraiment.
Mais là, je ne pouvais plus douter. Je ne le quittais pas des yeux avec des étoiles dans les miens jusqu'à ce qu'il s'éloigne. Je retournais donc dans la cale avec Ushio, encore perturbé par ce que je venais de voir. Je me posais beaucoup de questions. Je n'écoutais d'ailleurs même pas mon coéquipier avant de reprendre mes esprits et d'annuler ma technique de transformation. Je regardais Hariken et Ushio avec un grand sourire.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Na8y

« Ushio, Hari, je veux cette créature. J'ai entendu parler de ces démons et si nous en avons un, nous n'aurons plus rien à craindre de personne. »

Je tournais ensuite ma tête vers Hariken.

« Tu ne l'as pas vu, mais je peux te jurer que c'était spectaculaire. Cette créature est notre plus gros problème, mais elle pourrait résoudre tous nos soucis. »

Je soupirais avant de faire un Mudra pour récupérer du chakra, car j'en avais perdu pas mal.


Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 3 Mai 2024 - 8:19

Event
Sayonara, Daimyô-Sama



Iga Kensei, le Noble Samurai



Les bateaux de guerre de Kiri se mirent en mouvement avec une lenteur majestueuse, leurs coques massives fendre les eaux calmes du port alors que l'aube commençait à peindre l'horizon de teintes rosées. La brume matinale se dissipait peu à peu, laissant entrevoir un ciel prometteur pour la journée à venir. Les voiles se gonflaient lentement sous la brise légère, propulsant les navires hors du port avec une grâce imposante. Les ponts étaient animés par l'activité frénétique des soldats qui s'affairaient à bord, leurs gestes précis et déterminés témoignant de leur préparation pour la bataille à venir. Pendant ce temps, dans la cale, les Kirijins pouvaient entendre le va-et-vient des soldats alors qu'ils s'affairaient à leurs tâches. Par moments, des périodes de calme relatif succédaient à l'agitation, offrant des instants de répit dans le tumulte de l'embarquement. C'était un moment de tranquillité fragile, un court répit avant le tumulte imminent de la bataille à venir. Au dessus d'eux, ils pouvaient entendre les lamentations solitaires de ce pauvre homme. Un trou pas plus gros qu'une pièce d'or laissait filtrer la lumière dans la cale. De temps en temps, un rongeur faisait des aller retour par celui-ci.

- Quel enflure. J'vous jure. Se servir d'un pouvoir qui le dépasse … Qui nous dépasse tous ! Si seulement notre Daimyô n'avait jamais fait la rencontre de ces deux-là. Tout cela ne se produirait pas, il n'aurait jamais eu un tel monstre sous son contrôle. Ma chère Hinata, qu'avez-vous fait ? Où êtes vous à l'heure actuelle ? Certainement dans la solitude de votre forteresse.

Kensei Iga, le géant azuré, se tenait là, dans un coin sombre du pont, loin de l'agitation et du tumulte des préparatifs de guerre. Une bouteille de saké vide reposait à ses pieds, son contenu ayant été ingéré en un temps record. Son regard était perdu au loin, fixant l'horizon marin avec une intensité mêlée de tristesse et de résignation. Les émotions se bousculaient en lui, un tourbillon tumultueux de sentiments contradictoires. La tristesse, d'abord, de voir ses rêves de grandeur et de gloire se dissoudre dans les eaux sombres de l'océan. La colère, ensuite, envers ceux qui l'avaient manipulé et trahi, le laissant seul face à un destin funeste. La déception, également, de réaliser que toutes ses années d'entraînement et de dévouement n'avaient mené qu'à cette impasse. Un sentiment de trahison l'étreignait, plus acéré que le tranchant d'un sabre. Il se sentait abandonné, sacrifié sur l'autel des ambitions de ceux qui se jouaient de lui. Pourtant, malgré toutes ces émotions tourmentées, il restait là, debout, la mâchoire serrée et les poings crispés, prêt à affronter ce qui viendrait, aussi sombre et incertain soit-il.

Le poids de l'héritage familial pesait lourdement sur les épaules de Kensei. Il se souvenait avec une nostalgie amère des jours passés, des temps où les valeurs du Bushido étaient respectées et honorées. Autrefois, les Iga servaient loyalement Dame Hinata, une figure respectée et aimée de tous. Mais avec le mariage de cette dernière avec Yorimoto, tout avait changé. La trahison de Yorimoto, ce traître qui avait séduit et épousé leur précieuse dame, avait souillé l'honneur de la lignée des Iga. Kensei se sentait comme le gardien solitaire d'une tradition oubliée, luttant pour préserver les valeurs ancestrales dans un monde corrompu par l'ambition et la tromperie.
Son cœur était lourd de déception et de désillusion. Il regrettait amèrement que ses actions puissent porter atteinte à la réputation et à l'honneur de ses ancêtres, qui s'étaient dévoués corps et âme au service de leur seigneur depuis des générations. Une larme silencieuse roula sur sa joue, témoignant de la douleur et du poids de la responsabilité qui pesaient sur ses épaules. Soudain, le samurai azur se donna quelques claques sur le visage .

- Allez, on se réveille. Rien ne sert de se morfondre. Tu es un Samurai de haut rang, Kensei. T'as mère ne t'a pas donné ce prénom pour rien. Tu dois te ressaisir et faire ce pour quoi tu as été missionné.

Kensei se redressa, chassant les pensées sombres qui le tourmentaient. Il savait qu'il ne pouvait se permettre de faiblir, surtout en ce moment crucial. Malgré la déception et la colère qui bouillonnaient en lui, il se devait d'accomplir sa mission avec détermination et honneur, conformément aux principes du Bushido qui avaient toujours guidé sa vie. Alors que les navires avançaient lentement à travers les eaux calmes, Kensei se concentra sur les tâches à accomplir. Il prit le temps de vérifier l'état de ses hommes, de s'assurer que chacun était prêt à affronter les défis à venir. Malgré les circonstances difficiles et les doutes qui l'assaillaient, il savait qu'il devait rester fort et mener ses troupes avec sagesse et fermeté.

Il était temps de rendre visite à Kokû et Saiga dans la cale du navire, pour vérifier leur équipement et peut-être partager un repas avec eux. Kensei fit signe à un autre samurai de l'accompagner. Ces trois-là se connaissaient bien désormais. Ils avaient développé une confiance mutuelle, comme en témoignait la scène sur le port. Kensei ressentait une forme d'affection pour ces novices qu'il avait pris sous son aile. Malgré leurs débuts peu prometteurs, ils avaient considérablement progressé sous ses conseils avisés. Ce que Kensei ignorait, c'est qu'ils avaient été laissés inconscients sur le port de Kiri, dépouillés de leurs armures.

En se dirigeant vers la porte, Kensei sent une résistance, la porte semble avoir été verrouillée de l'autre côté. Le géant, pris au dépourvu et commençant à s'énerver, finit par ouvrir la porte de la cale d'un grand coup de pied et fut confronté à une scène inattendue : au lieu de trouver Kokû et Saiga, il découvrit une bande de Kirijin, dont deux visages lui étaient familiers. Quelle surprise ! Deux membres du conseil de Zangetsu se trouvaient ici, dans la cale du navire ? La moine et le Terumi ? Kensei était abasourdi. Que signifiait cette présence inattendue ? De plus, ils était semble-t-il accompagné d'un autre homme, qui pouvait être du clan Uchiha.

- Vous ? Ici ? Qu'est ce que ça signifie ? Qu'est ce que complote Zangetsu ?!

D'un mouvement fluide, le samourai aux côtés de Kensei canalise son énergie spirituelle dans son katana. Une lueur bleue éclate le long de la lame, et avec un cri perçant, il exécute la technique "Suiryū no Hana". Une onde d'eau tranchante jaillit du tranchant du sabre, se déployant tel un torrent impitoyable sur les trois Kirijins.

- Attention, imbécile ! aboie-t-il d'une voix autoritaire. Nous sommes en pleine mer. Utiliser des techniques aussi puissantes risque d’abîmer le rafiot. Je ne tiens pas à couler ici !

Son regard perçant ne laissait aucun doute sur sa détermination à maintenir la sécurité de l'équipage, même dans les circonstances les plus tendues.

- Je vais te montrer comment faire, grogna Kensei d'un ton bourru, Désolé, mais je dois vous neutraliser, ici et maintenant, ordres du Daimyô. Il n'avait même pas terminé sa phrase, qu'en un éclair, il se retrouva sur le flanc droit d'Eijin. Il agrippa fermement la garde de son katana, prêt à démontrer la force brute de sa technique et décocha sa lame de son fourreau pour effectuer coup rotatif presque imperceptible, rapide, mais terriblement puissant que l'air fut comme tranchée en deux. Kensei ne visait aucun point vital, mais visait la jambe du Uchiha. Sans doute pour la lui trancher s'il n'était pas assez rapide, ou du moins, lui arracher les tendons pour l'empêcher de bouger.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. CbPnEFz

- Ne reste pas planté là, et attaque ! On les interrogera une fois à terre.

Le jeune samurai, se concentrant soudainement, lança une estocade rapide en direction de l'abdomen d'Ushio, cherchant à le surprendre avec sa vitesse.


Spoiler:





Code by Frosty Blue de never Utopia
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Lun 6 Mai 2024 - 2:00

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




Depuis son mirador, la Moine reconnut enfin ses amis. La soulagement à les voir apparaître devant elle l’apaisa et ce fut avec un grand sourire qu’elle salua Ushio. C’était avant d’entendre ses paroles.

« Un suicide, j’en doute, Ushio, rassura-t-elle en dépliant ses jambes maintenant libre de ses mouvements. Il y avait plus simple pour nous éliminer.

Docilement, elle l’écouta et hocha la tête. Le Daimyô n’avait aucune considération pour Kiri, pour les Iga, pour les lois universelles. Tout cela la révulsait, mais atténuait aussi son appréhension à prendre une vie pour sauver toutes ces autres.

- Les samurai sont loyaux, même en se sachant exploités et méprisés, leurs vœux les pousseront à rester dans les rangs. Les seuls qui pourraient flancher seront les recrues les plus fraîches…ou ce Kensei qui a l’air aussi émotif qu’impliqué dans cette opération.

À côté de ça, Eijin s’enflammait pour la créature et, face à sa bonne humeur ou avec la pression, Hariken se mit à rire.

- Tout le monde a entendu parler des démons, Eijin, mais jouer avec est une autre paire de manche.

Elle posa alors un main sur l’épaule de son ami et le regarda avec le plus grand des sérieux.

- Je n’avais pas besoin de la voir pour la sentir. Oui, cette quantité de chakra et cette force est spectaculaire, peut-être que ça suffirait à dissuader n’importe quelle entité de s’en prendre à Kiri, mais quel est le prix pour violer ainsi la mémoire de ceux qui se sont battu contre ce genre d’atrocité ?

Mais pendant qu’ils débattaient à l’abri des regards, un homme confiait ses états d’âme à la Mer et au Vent.

- Ecoutez, souffla-t-elle en tendant l’oreille. Je crois bien que le cœur du Bushi pourrait embrasser nos projets, non ?

Glissant un œil taquin sur ses acolytes, elle poursuivit.

- C’est l’instant rêvé pour le convaincre, non ?

Toujours attentive à son environnement, Hariken sentit deux chakra se rapprocher de l’entrée de la cale. Kensei avait visiblement envie de retrouver Kokû et son partenaire.

- On a de la visite, mais notre cher capitaine n’est pas seul, glissa-t-elle à ses camarades. Je me méfie d’un aussi beau timing.

La porte vola en éclat, le subordonné s’excite et attaque le trio quand Kensei n’a même pas encore obtenu de réponse. L’énergie spirituelle fonçait vers eux et la Moine rétorqua par deux tentacules aqueuses par lesquelles elle espérait protéger son trio. Ushio et Eijin étaient-ils assez proches d’elle pour profiter de cet écran ? Tout s’enchaînait très vite et la Céruléenne se concentrait rapidement sur la suite des événements.

Les deux samurai semblaient désaccorder et elle profita de l’instant où Kensei rabrouait son coéquipier pour jeter une marre de mucus au pied des escaliers à leur attention. Il était hors de question de leur faire du mal, mais l’alcool semblait jouer sur les nerfs du Bushi qui s’élança vers l’Uchiha. La sang d’Hariken ne fit qu’un tour et, avant que son compère ne l’imite en attaquant Ushio, elle projeta sa main en avant pour saisir l’assaillant et le renvoyer à son second.

- Ordre du Daimyô, hein ? Je serais curieuse d’en savoir plus.

Soudainement, les paroles de Kensei faisaient remonter une grosse inquiétude : et si leur plan était déjà connu de leur cible ? Dans tous les cas, ils devaient profiter de cette occasion.

- Je ne veux de mal à personne sur ce navire, affirma la Moine. Tes hommes ont tout intérêt à ce que tu diriges ta lame ailleurs et dialogues avec nous avant de fertiliser la Terre de Kuma avec leur sang ou nourrir la monture de Yorimoto.

Après un léger silence, Hariken ponctua ses propos.

- Même Dame Hinata pourrait profiter de ta coopération. »



Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Mar 7 Mai 2024 - 1:20

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama




J'appréciais énormément Hariken, et encore une fois, ses réponses et sa vivacité d'esprit ne me décevait pas. Nous étions à peu de choses près sur la même longueur d'onde, quand au fait d'essayer de rallier les recrues à notre cause, et le chef si nous le pouvions, en tout cas le plus grand nombre. Eijin, quand à lui, faisait preuve d'un peu moins de mesure, mais je ne voulais pas renchérir sur les réponses que lui avait données la moniale, celles-ci me semblaient suffisantes et je partageais le même avis qu'elle, notamment parce que je doutais des capacités de notre Uchiha à soumettre une telle créature, en tout cas actuellement.

Toutefois, et alors que notre discussion allait bon train, nous nous interrompions pour écouter les remords du pauvre Capitaine Samouraï. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'alcool faisait effet, et cela pourrait peut-être nous servir pour le rallier à notre cause. Alors que je m'apprêtais à renchérir, nous étions rapidement prévenus de l'approche des trois hommes par Hariken, qui avait des capacités de sensorialité que nous ne possédions pas.

Au moment même où la porte vola en éclat, j'avais déjà entamé de réaliser ma série de Mûdra. Les informations d'Hariken étaient précieuses, et lorsque cette dernière tâcha de nous protéger, je venais à battre en retraite rapidement.

- Attrape moi Eijin !

Usant de la vapeur que j'avais appris à manier avec plus d'aisance durant ma période d'entraînement. En plein vol, j'espérais que mon camarade Uchiha avait pu me saisir avant le décollage, pour tenter de le traîner avec moi à l'arrière de la cale, culbutant plusieurs caisses s'y trouvant dans un remue-ménage sonore.

Je laissais Hariken entamer le dialogue, le temps de nous remettre de notre voyage express d'abord, et puis car il n'était pour l'instant pas question de riposter. Nous voulions après tout les rallier à notre cause, et leur faire essuyer des pertes n'aurait fait que nous desservir.



- Oï Kenseï, nous ne sommes pas là pour faire couler ton sang ou celui de tes hommes. Mais dans la même lignée que ma camarade ici présente, si tu me disais plutôt ce que le Daimyo a apporté à Kiri, mh ? Si ce n'est l'opprobre, le sang, la guerre et la méfiance ? Regarde par toi-même ! Il envoie des enfants à l'abattoir. C'est ça, l'avenir que tu veux pour notre village et notre Pays ?!

J'esquissais un sourire en coin, depuis le fond de la cale, en me redressant devant Eijin, pour peu que celui-ci se soit bien accroché à moi, au cas où l'offensive reprenait et qu'ils arrivaient à passer les défenses d'Hariken.

- Tout le monde ici a connu les affres de la guerre, c'est ça que tu veux pour tes enfants ?! Nous avons l'occasion d'inverser le destin, d'inverser le sens de la roue, ici, et maintenant. Alors dis moi, Kenseï, choisis-tu l'avenir ou l'honneur ?

J'ajoutais alors, levant l'index, avec une légère pointe d'arrogance :

- Fais attention à ta réponse ceci dit, il n'y a pas que notre cher Daimyo, qui joue avec des forces qui nous dépassent.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 9 Mai 2024 - 2:03

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


Finalement, j'étais bien le seul à vouloir une telle créature, mais je pouvais comprendre leur peur, après tout cette créature était une bête pure de chakra.
Tandis que nous étions en train de discuter, Hariken informa son groupe que des gens arrivaient, c'était tendu puisqu'ils étaient deux. La porte ne tint pas longtemps et visiblement, moi non plus je n'allais pas faire long feu, le jeune Samurai n'attendit pas très longtemps avant d'attaquer, fort heureusement qu'Hariken était là.

Je voyais bien dans les yeux de Kensei que j'étais sa cible, et je crois que tout le monde l'avait compris, puisqu'il voulait bien me découper, mais c'était sans compter sur l'aide de mes coéquipiers. Ushio se déplaçait tel un missile, tandis que j'activais mes Sharingan, tendant le bras que j'attrapai avec grande difficulté.
Je m'en étais sorti et en un seul morceau, ce qui était vraiment une bonne chose, mais nous avions fait beaucoup de bruit, peut-être un peu trop. Pour le moment, je n'avais qu'une seule envie, charger mon chakra de type Raiton avant de me jeter sur Kensei et lui transpercer la poitrine, le regardant mourir avec un énorme trou dans la poitrine, mais ce n'était pas une chose à faire, du moins pas maintenant, pas après tout ça.

Je fis craquer mon cou, crachant le sang qu'il y avait dans ma bouche à cause de la chute mal placée qui avait sûrement fait exploser une veine dans ma bouche. Je devais laisser Ushio et Hariken gérer cela, mais nous devions faire en sorte que personne ne nous gêne, c'est pour cette raison que je regardais le samurai droit dans les yeux avant de lancer mon Genjutsu.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. 9b5v

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. 60e5a3be18507c976915f69d042cfe07

Le Samurai junior se retrouvait dans un espace rempli de sang et de chair, partout où il regardait, il y avait des yeux qui le regardaient, il était enfermé et plus le temps passait, plus la pièce devenait petite et plus des yeux apparaissaient. Le samurai serait partiellement paralysé dans ses mouvements, ainsi ils pourront parler entre adultes, tandis que moi je serrais le poing, venant me positionner derrière Hariken, elle était la meilleure barrière pour le moment, il fallait que je m’entraîne un peu plus. Je pris alors la parole.

« Le Samurai junior ne nous gêne pas et je ne lui ai fait aucun mal, comme je sais que tu n'aimes pas ça. »

Dans cette situation, on pourrait penser que Hariken est le boss et que Eijin est un homme de main, mais c'était simplement qu'Eijin ne voulait pas rendre Hariken triste alors il limitait sa violence, dans le cas contraire, le Samurai serait en train d'avoir des hallucinations qui le rendraient complètement fou.


Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Jeu 16 Mai 2024 - 23:25

Event
Sayonara, Daimyô-Sama



Iga Kensei, le Noble Samurai



Les lames d'eau fusent en direction du groupe, mais la Moine de l'Eau réagit avec agilité, agitant ses mains pour former une barrière aqueuse tentaculaire qui dévie les attaques avec une efficacité impressionnante. Pendant ce temps, le Terumi, anticipant le mouvement de l'adversaire, esquive l'estocade du jeune samurai avec une aisance déconcertante. Pendant ce temps, le jeune samurai, pris au dépourvu par l'efficacité de ses adversaires, se retrouve piégé dans une marre visqueuse, projetée par Hariken, la Moine de l'Eau. Incapable de se dégager rapidement, il est ensuite enveloppé par une violente illusion, plongeant dans un tourbillon de sensations confuses et effrayantes. L'illusion, projetée par les yeux de l'Uchiha Eijin, est d'une puissance inouïe. Le jeune samurai se retrouve confronté à ses pires cauchemars prenant vie autour de lui. La scène se transforme, se tordant dans une distorsion cauchemardesque. La confusion et la terreur l'envahissent alors qu'il lutte pour démêler le vrai du faux dans ce dédale d'illusions.

Pendant ce temps, Kensei et le jeune samurai se retrouvent face à leurs trois adversaires, prêts à en découdre dans un combat acharné. Alors que la confusion règne, Kensei, l'air déterminé, fond sur Eijin, son katana brillant d'une lueur menaçante. Cependant, son attaque est déviée au dernier moment par les réflexes rapides de ses camarades, qui se précipitent pour protéger leur allié. Sans grand effort grâce à sa force monstrueuse, Kensei se débat avec vigueur pour se libérer des entraves, tranchant avec son katana le fouet aqueux qui le retient. Ses mouvements sont fluides et précis, reflétant la maîtrise impressionnante qu'il possède avec son arme.

Kensei, le regard empreint d'une colère contenue, fixe ses deux adversaires, Ushio et Hariken, qui tentent de le raisonner en le détournant de sa mission première. Leurs paroles résonnent dans sa tête, mais la fureur bouillonnant en lui est difficile à apaiser. Alors qu'il écoute leurs explications sur la véritable mission qui les anime, Kensei sent le poids de la situation peser sur ses épaules. Arrêter le Daimyô, mettre fin à la guerre... Des objectifs nobles, mais pourtant si difficiles à atteindre dans cet univers de violence et de trahison. Son katana serré entre ses mains, luisant d'une lueur menaçante à la lueur des torches vacillantes. La cale du navire est plongée dans un chaos chaotique, les caisses renversées, les armes éparpillées sur le sol. C'est le reflet de l'incertitude qui règne dans l'esprit tourmenté de Kensei.

Malgré son tempérament impétueux, une lueur de compréhension émerge dans le regard du géant azuré. Il sait que leurs ennemis ne sont pas ceux qu'ils combattent dans la cale de ce navire. La vraie bataille se joue au-delà des épées et des illusions, dans les méandres de la politique et du pouvoir. Mais que peut-il faire à son niveau ? Où doit-il placer son honneur ? Lui qui n'a servi toute sa vie que de nobles seigneurs ? De plus, son aversion pour le Mizukage et ses troupes ne peuvent les aider à retourner aussi facilement le Samurai.

- "Je vois … C'est donc ça le plan de Zangetsu ? Trahir le Daimyô, arrêter l'offensive sur Kuma. Vous les Shinobis … Vous ne savez que faire vos coups en douce. Quant à vous, Dame Hariken, je suis très surpris de voir une Moine de votre rang se mêler aux affaires internes du pays. "

La lame de Kensei se stoppa nette, le tranchant de sa longue épée touchant le planché de la cale. Plongé dans ses souvenirs les plus chers, Kensei se laisse emporter quelques secondes par le flot de nostalgie qui l'envahit à l'évocation de Dame Hinata. Pendant de nombreuses années, il avait eu le privilège de faire partie de sa garde personnelle, un honneur qu'il chérissait plus que tout. Dans ces souvenirs, il retrouve le doux éclat du respect qui régnait alors, un respect profondément ancré dans les préceptes du Bushido. Ces années passées au service de Dame Hinata étaient empreintes de quiétude et de dévouement, une période où il avait trouvé un but, une raison de vivre.

Le visage noble de sa seigneuresse se dessine dans son esprit, avec ses yeux aussi sombres que la nuit et ses longs cheveux d'un prune profond. Il se souvient de la fierté qui brillait dans son regard lorsqu'elle contemplait ses protecteurs, un sentiment qui remplissait le cœur de Kensei d'une chaleur réconfortante. C'étaient des temps plus simples, des temps où les valeurs étaient claires et les objectifs bien définis. Kensei laisse un sourire mélancolique flotter sur ses lèvres alors qu'il se perd dans ces souvenirs précieux, retrouvant un instant la paix qu'il avait tant recherchée.

Un samurai pouvait-il trahir son maître, même lorsque ce maître avait abandonné les valeurs fondamentales de l'honneur et de la justice ? Chaque fois qu'il posait les yeux sur le visage de Yorimoto, c'était le parfum enivrant de ses jeunes années qui lui revenait en mémoire : celui des lys, des cerisiers en fleurs, et des huiles parfumées délicatement déposées dans les cheveux d'Hinata. Malgré la douleur et l'amertume qui l'envahissaient à chaque instant passé aux côtés du Minamoto, Le grand homme avait toujours maintenu son devoir de samurai, supportant les ordres cruels et les actions répréhensibles de son seigneur.  Les sombres souvenirs des massacres des clans opposés à Yorimoto revenaient le hanter, les images des villages incendiés, des familles déchirées, des vies sacrifiées au nom de la soif de pouvoir du Daimyô. Le soir après les massacres, certains ont vu le Géant pleurer sous son armure.

Ce n'était pas ainsi qu'il avait envisagé sa vie de samurai. Mais malgré tout, Kensei avait préservé sa fierté en respectant ses vœux de loyauté envers son seigneur. Peut-être que, quelque part au fond de lui-même, il faisait cela indirectement pour la descendante des Iga, pour honorer l'esprit de justice et d'honneur qu'elle incarnait encore pour lui. Si une femme telle qu'Hinata avait pu choisir cet homme en époux, c'est probablement qu'il y avait une bonne raison et qu'il faisait tout cela dans un but plus grand.

- "Je suis désolé, mais je dois vous demander d'arrêter immédiatement ce que vous comptez faire. La trahison est un acte grave. Et même si je le déteste autant que vous, probablement bien plus, votre combat est perdu d'avance. Vous n'arrivez jamais à l'atteindre, et encore moins tant qu'il sera entouré de Umi et Yurei. De plus, même s'ils ne sont pas très forts, les jeunes samurais ont été formé pour lui obéir corps et âme. Vous pouvez encore faire demi-tour et je fermerais les yeux pour cette fois …"


Pendant qu'il parlait, une fine couche d'eau s'était formé remplissant la cale du navire. Cette eau, manifestement chargée de sa propre énergie pour un œil affuté, créait une atmosphère électrique dans la pièce étroite et confinée. Les katanas abandonnés au sol, malencontreusement renversé par les Kirijins, réagissaient à la manipulation de l'eau de Kensei, se soulevant lentement dans les airs et se mirent à léviter autour de lui, obéissant silencieusement à son pouvoir. Le regard déterminé, Kensei continuait de parler, utilisant le moment pour concentrer son énergie et préparer son attaque imminente. Les gouttes d'eau flottaient dans l'air, semblant danser en harmonie avec le mouvement des lames, créant une aura menaçante autour du géant azuré.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. OA1hhBe

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. C58207a91f1c22dfa86183794e18ceda

Lorsque le tranchant de son propre katana toucha à nouveau l'eau chargée de chakra, les lames libérées fonçaient vers les Kirijins à une vitesse impressionnante, leurs pointes menaçantes dirigées droit vers eux. L'intention de ces attaques semblait claire : neutraliser les ennemis. Toutefois, elles n'étaient pas mortelles dans leur visée. Les katanas visaient plutôt à infliger des blessures aux membres ou à entraver les mouvements de leurs adversaires, plutôt que de causer des dommages fatals.


Spoiler:





Code by Frosty Blue de never Utopia
Contenu sponsorisé

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Cliquez sur une technique pour en obtenir le code.