Forum Naruto - Tales of Onogoro
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Mizukara Hariken
Mizukara Hariken
Adepte de l'Eau
Adepte de l'Eau
Messages : 61
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 11
Ryôs: 0
Rouleaux: 78
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV077/110SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (77/110)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0400/400SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (400/400)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0320/600SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (320/600)
Force: 60
Défense: 49
Agilité: 31
Esprit: 70

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Dim 19 Mai 2024 - 21:15

Mission
Sayonara, Daimyo-sama




De tous les partisans à cette Révolution, Hariken était certainement la moins capable de cette mission. Pourtant, elle se tenait face à Kensei, le premier obstacle dans cette quête inhabituelle et… Que faisait-elle ici finalement ? Elle n’avait pas le même passif que ses camarades et le dilemme ayant troublé son esprit n’était pas si éloigné de celui auquel un héritier du Bushido pouvait faire face. En tant que Moine, elle était la plus à même de le comprendre, mais leur élément commun avait cela de particulier : une fois troublée, la surface de l’Eau nécessitait temps et douceur pour retrouver sa limpidité.

Peut-être un peu trop assombrie par ces pensées, elle se perdait un peu. Les voix d’Ushio et Eijin traversèrent la Brume isolant son esprit, la tirant de cette abysse. Les deux shinobi consolidaient sa résilience comme elle se laissait déborder par l’émotion. Tant de choses avaient changé à Kiri, pour le mieux, elle le croyait, et cela était dû à la coopération naissante entre ses membres. Pourquoi tout déchiqueter à la faveur d’un conflit inutile si ce n’était pour régner sur un royaume de cendre ? Tous s’adaptaient et se laissaient influencer par ces contacts prolongés qui auraient été impossibles en temps de guerre fratricide ; il n’y avait qu’à voir comment leur trio évoluait depuis leur premier bain. La Mizukara pouvait se reposer sur l’Uchiha et le Terumi. La véracité de la réciproque lui donnait un coup de fouet dans cette joute idéologique.

« Cesse de chercher des responsables imaginaires, Kensei, intima-t-elle pour chasser le Mizukage de cette conversation. Il ne s’agit pas d’un conflit tripartite ou d’un concours d’ego : À Vous la conquête et à Nous la protection des terres natales, railla la Moine. L’équilibre entre les Samurai et les Moines était si bénéfique à notre Pays autrefois, mais si tu es prêt à sacrifier ton serment de Bienveillance au nom de la Loyauté envers Yorimoto et que tu te considères encore honorable, rappelle-toi que l’Eau pure est la plus dangereuse.

Hariken ne cherchait pas à se défendre parce qu’elle était d’accord avec Kensei. Un Moine n’avait rien à faire dans ces fantaisies. Leurs serments les menaient sur une voie très différente des politiques, mais elle avait déjà vu comme les décisions en haute sphère influençaient leurs pratiques. Tant d’âmes étaient venues trouver refuge entre les murs du Temple pendant la Guerre des Clans. Elle ne pouvait les oublier, ignorer leurs souffrances passées et à venir. Pour autant, elle n’avait pas non plus dressé le Temple entier contre le Minamoto ; elle ne pouvait pas priver ces gens de leurs derniers défenseurs et risquer de les voir souffrir de représailles en son nom.

- Si ma Damnation est le prix à payer pour sauver ceux qui ont besoin des miens, qu’il en soit ainsi et que les Esprits décident de mon châtiment, déclara-t-elle avec dévotion.

Les dieux se jouaient de la Céruléenne, s’abreuvant de ses malheurs et de ses prières, mais ils l’avaient gardée en vie jusqu’à aujourd’hui. Ils avaient placé sur sa route nombre d’antagonistes, mais également des adjuvants précieux. Elle ne pouvait que continuer à avancer sur le fil divin déroulé sous ses pas et se battre jusqu’à découvrir le dessein final qu’elle devait accomplir dans cette trame titanesque.

- Tu sais comme moi que ces gamins sont pour moitié là parce que leur terre est encore stérile du sang versé, argua la Moine sous le coup de l’émotion. Seule la Mer nous a pardonné les derniers massacres. Combien ont rejoint les Iga pour l’Honneur plutôt que pour la garantie d’un repas chaud et d’un toit au-dessus de leur tête chaque jour que les dieux leur accordent ? À la place d’un Daimyô de paille, ils suivront plus volontiers leur Bushi.

Son regard fut soudainement attiré par un éclat métallique et Hariken vit les lames se mouvoir à travers la cale. Les prémices de ce ballet ne lui plaisaient guère et son regard se durcit à l’encontre du Samurai. Il était beau le Géant Bleu à se plaindre de la fourberie des Shinobi pour ensuite les attaquer de la sorte.

- Ushio, les lames !

Sans plus se faire prier, la Moine se pressa contre l’Uchiha et déploya ses tentacules aqueuses autour d’eux. Ushio était malheureusement trop loin pour profiter de sa technique, mais elle faisait confiance au Chef du clan Terumi ; entre la force de l’Iga et la vivacité du Shinobi, le match pouvait s’éterniser. Y songeant presque avec un sourire, elle jeta un regard à Eijin. Pour pousser Kensei dans ses retranchements, elle ne pouvait pas se permettre de le mettre en danger.

- Derrière lui, articula-t-elle pour son complice à la faveur des troubles visuels offerts par sa complice aquatique.

Quand l’Eau retomba au sol, elle reporta son attention sur le Samurai, non sans une pointe d’énervement.

- Sérieusement ? Tu reproches ce genre de manipulation aux Shinobi, mais tu t’engages dans la même voie ? Moi qui pensais les Iga fidèles à leur lame et à leurs paroles ! Finalement, c’est la peur qui te retient, réalisa-t-elle presque pour elle-même.

Yorimoto n’était pas suivi par ses hommes, il ne suscitait aucune ferveur, il les tenait juste par la terreur comme il avait tenu les clans dissidents dix ans auparavant. Comment passer outre un sentiment si ancien et profond ? Ces samurai vivaient dans un cauchemar presque permanent, est-ce que les illusions d’Eijin pouvaient le faire passer pour plus dangereux que le Daimyô ? À en juger par le plus jeune des deux Iga, peut-être…mais que feraient-ils d’hommes à la loyauté si incertaine ?

- Si tu estimes que nous ne sommes que trois gouttes d’Eau dans l’Océan, très bien, concéda la Moine. Ignore-nous, laisse-nous faire ce que l’on est venu exécuter, et ton Honneur sera sauf : si nous réussissons, tu auras la satisfaction d’avoir pu te défaire d’un seigneur illégitime sans avoir rompu ton serment, et si nous échouons, tu ne pourras pas être mêlé à nos actions, exposa-t-elle avec calme. Plus de lames aurait pu nous être utile dans un conflit ouvert, mais ce n’est pas à notre avantage, ni à celui de tes hommes.

Cette reddition était un pari risqué, elle espérait que ses camarades ne lui en tiendraient pas rigueur.

- Nous ne voulons aucune victime collatérale, assura-t-elle une nouvelle fois. Autrement, nous ne vaudrions pas mieux que celui que nous dénonçons. Le choix t’appartient. Ton aide nous serait précieuse, mais je ne veux pas te contraindre à mettre ta lame à notre service. N’importe quel renseignement que tu seras prêt à nous accorder augmentera nos chances de réussite sans t’impliquer directement.

La confiance ne pouvait pas s’exiger, elle se construisait, jour après jour, tous trois le savaient, mais ce temps était un luxe indisponible. Kensei ne semblait pas leur vouloir de mal, mais le pousser à la faute pouvait le braquer complètement.

- Maintenant, si tu souhaites vraiment passer par la voie de la violence, fais-moi au moins le plaisir d’un combat honorable, s’il te plaît. »

Face à la puissance de Kensei, Hariken pouvait faire face. Elle était sûre de ça, mais ils devaient faire vite. La fatigue se faisait sentir et le remue-ménage dans la cale risquait d’attirer d’autres sabreurs dans la discussion.



Récapitulatif:



Terumi Ushio
Terumi Ushio
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2023

Feuille de personnage
Niveau: 10
Ryôs: 50
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV095/100SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (95/100)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0416/450SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (416/450)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0510/650SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (510/650)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 72
Esprit: 88

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Mer 22 Mai 2024 - 21:16

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Uchiha Eijin



Sayonara, Daimyo-sama


Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Bushi était déterminé, et têtu. Ou alors était-il effrayé, l'option qui restait encore la plus logique. S'il détestait tant que ça le Daimyo, il semblait résolument effrayé par sa force de frappe, et l'armée qui était à ses pieds. Il doutait de nous, et de nos capacités à renverser cette puissance, ce qui était légitime après tout, nous n'étions que trois Chunin, contre un empereur au pouvoir quasi-divin, à en croire la créature qu'il avait sous ses ordres.

Je laissais Hariken prendre les devants du débat idéologique, elle semblait maîtriser le sujet mieux que moi, et avoir plus de leviers pour faire ployer Kensei. Cela ne l'empêchait néanmoins pas de vouloir nous arrêter, et quand bien même j'aurais pu deviner que son offensive n'était pas mortelle, il n'était pas question de me laisser faire, bien au contraire. J'avais déjà trop sacrifié pour que cette révolution s'arrête dans l'œuf, et ce n'était pas un Samouraï qui allait me stopper.



Un poil tardif, je tâchais d'éviter les quelques lames qui s'étaient dirigées vers moi mais le nombre était bien trop impressionnant pour toute les esquiver. L'une d'elle venait à m'entailler le bras, alors que je grimaçais, m'étant encore déplacé dans la cale pour revenir à la position d'Hariken et d'Eijin, qui avaient essuyés l'offensive de plein fouet pour leur part, si ce n'est qu'Hariken était probablement parvenu à la bloquer avec aisance.

J'attendais ensuite de voir les échanges entre Hariken et le Samourai, il me restait toujours une carte dans ma manche, mais celle-ci risquerait de mettre en danger toute notre mission, alors je préférais être certain qu'il n'y ait pas d'autre recours.

Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Uchiha Eijin
Uchiha Eijin
Chûnin de Kiri
Chûnin de Kiri
Messages : 32
Date d'inscription : 01/10/2023
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 9
Ryôs: 1000
Rouleaux: 38
XP:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV045/90SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (45/90)
PV:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (520/520)
PC:
SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 NJ7MbV0520/520SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Up4Qf5Y  (520/520)
Force: 10
Défense: 10
Agilité: 51
Esprit: 95

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Ven 24 Mai 2024 - 17:23

MISSION
ft. Mizukara Hariken & Terumi Ushio



Sayonara, Daimyo-sama


Cette histoire prenait une tournure que je n'aurais jamais imaginée. Pour une fois, le Talk no Jutsu semblait fonctionner. C'était une technique très approximative, mais elle paraissait puissante, notamment dans la bouche d'Hariken. Je trouvais cela assez spectaculaire, vu qu'avec l'autre gamine de Yuki, cela n'avait pas marché.
Fort heureusement pour moi, ma très chère amie m'évitait des blessures relativement graves. Elle était tellement forte, j'étais son plus grand fan. Cela me rappelait également que j'étais peut-être trop faible en ce qui concerne ma défense. Sans elle et Ushio, je serais dans une merde totale. C'est pour cela que je serrais le poing avant que Hariken ne me sorte de mes pensées en me donnant une directive, une directive que je suivis sans vraiment poser de questions.

En utilisant un déplacement rapide, je me rendis derrière Kensei, écoutant le plaidoyer d'Hariken. Peut-être qu'Hariken avait trop d'espoir en eux, peut-être que Kiri était une cause perdue. Kensei était déchiré entre deux, cela se voyait, mais il n'avait pas tort sur un point : les soldats avaient été formés pour écouter le Daimyo, ce qui veut dire que nous allons devoir faire des victimes collatérales. Nous allons sûrement devoir tuer de jeunes soldats, et je dois dire que cela m'inquiétait un peu. Je ne voulais pas qu'Hari se salisse les mains.
Je soupirai avant de prendre mon kunai en main, positionné derrière le samouraï.

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 6gla

« Tu sais, Kensei, tout ce qui va se passer, c'est une effusion de sang inutile. Hariken a raison. Pars, tu ne nous as jamais vus et tu ne sais pas que nous sommes là. C'est la meilleure option pour toi. Hariken a raison, je tiens à le dire, beaucoup de tes hommes vont mourir dans les guerres inutiles causées par l'autre dans le futur, et tu le sais très bien. Quand un membre est nécrosé, il est préférable de l'amputer avant que cela ne se propage. Il est la nécrose de Kiri, à cause de lui, j'ai dû éliminer un enfant, un enfant innocent. »

Je n'avais plus grand-chose à dire, Hariken avait fait le plus gros du travail. Je soupirai avant de poser mon regard sur la tête de Kensei, au cas où il se retournerait, me rappelant toutes les morts et tout le chagrin que j'avais causés, et de faire un mudra de la main gauche.


Résumé:

Code by Frosty Blue de never/ Utopia
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Lun 27 Mai 2024 - 22:30

Event
Sayonara, Daimyô-Sama



Iga Kensei, le Noble Samurai



Les lames lévitèrent un moment dans les airs, scintillant sous la lumière tamisée de la cale, avant de fuser vers les Kirijins à une vitesse fracassante. Toutefois, comme prévu par Kensei, personne n'était mortellement blessé. Les lames avaient soigneusement évité les points vitaux, ne causant que des coupures mineures et entravant leurs mouvements. Les Kirijins, malgré l'attaque, continuèrent de parler calmement, leurs voix résonnant avec une sincérité qui fit hésiter Kensei.

Les mots des Shinobis, emplis de vérité et de conviction, commencèrent à ébranler les certitudes du géant azuré. Ushio et Hariken tentaient de le raisonner, lui expliquant leur réelle mission : stopper le Daimyô et prévenir une guerre inutile. Le regard de Kensei se fit plus sombre alors qu'il se plongeait dans ses pensées. La cale du navire était en désordre, des caisses renversées et des sabres éparpillés sur le sol.

Kensei prit un moment pour réfléchir. Eijin Uchiha s'était silencieusement déplacé dans son dos, mais le Bushi ne semblait pas inquiet. Il savait qu'à tout moment, il pourrait faire voler les lames encore sous son contrôle pour viser la gorge du jeune homme, mais il ne le ferait pas. Finalement, Kensei abaissa son katana, dissipant la technique "Mizu no Odori". Les lames retombèrent au sol dans un cliquetis métallique. Il tourna lentement la tête vers Eijin, ses yeux reflétant une résolution nouvelle.

"Alors, agissez. Convainquez-moi que ce que vous dites est vrai," dit-il, sa voix grave résonnant dans la cale. "Si vous pouvez me prouver que vos intentions sont justes, alors peut-être que je pourrai envisager de désobéir celui que je sers et ne pas passer le reste de mes jours à vous traquer, pour l'honneur de mon clan et pour la mémoire de Dame Hinata."

Le jeune samurai, qui était englué et enfermé dans le genjutsu, semblait enfin se dépêtrer de là. Il se redressa péniblement et, avec une expression de confusion, s'adressa à Kensei.

"Chef ? Vous avez perdu ?"

"Non," répondit Kensei, comprenant que le jeune homme n'avait pas saisi toute la conversation. "Il s'agit d'une erreur de jugement. Ces personnes sont avec nous, sous ordre de Zangetsu, pour notre protection."

Le jeune samurai parut perdu. "Mais enfin, ils ont dit que..."

"Ça suffit, gamin ! C'est un ordre de ton supérieur. Et maintenant, corvée de patates jusqu'à la fin du voyage, je ne veux plus rien entendre ! Je te rappelle que tu as failli nous faire couler à pic. Remonte immédiatement."

Le jeune samurai baissa la tête, honteux et confus, et se dirigea vers l'échelle pour remonter sur le pont. Kensei regarda les Kirijins avec une expression sévère, mais une lueur d'espoir brillait dans ses yeux.

"Vous avez une chance de prouver vos dires. Mais sachez que si vous me trompez, je n'aurai aucune hésitation à vous pourchasser jusqu'au bout du monde. Tâchez de vous faire discret. Nous serons bientôt à Kuma ... Même si je pense que nous allons tous tout droit vers notre fin."

Spoiler:




Code by Frosty Blue de never Utopia
Contenu sponsorisé

SAYONARA, DAIMYÔ SAMA. - Page 2 Empty Re: SAYONARA, DAIMYÔ SAMA.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Cliquez sur une technique pour en obtenir le code.