Forum Naruto - Tales of Onogoro
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Messages : 153
Date d'inscription : 01/10/2023

Saison 1 - Introduction Part 3 - Tristes Noces Empty Saison 1 - Introduction Part 3 - Tristes Noces

Mer 20 Mar 2024 - 15:38

Event
Introduction, partie 3



Tristes Noces




Sous un soleil timide, apparaissant discrètement derrière les nuages crémeux de temps à autre, la fine couche de neige qui recouvrait le pays du gel presque en toute saison scintillait encore, comme si elle avait également souhaité participé à l’engouement de l’union entre la princesse de Yu et son nouveau mari.

Après plusieurs mois de bonheur conjugal post-noce, le jeune couple avait fini par se rendre à Shimo pour y présenter leur future souveraine au peuple et permettre à celle-ci de découvrir ses nouveaux sujets ainsi que son domaine, qu’elle visiterait pour la première fois autrement qu’en tant qu’invité de l’héritier.

La première partie de leur voyage s’était très bien passée, accompagnés d’une escorte d’élite comptant une quinzaine de guerriers émérites et de quelques servants personnels, le couple profita de ce moment privilégié au sein de leur palanquin large, luxueux et renforcé que leur avait offert le Daimyô des Cascades après avoir fait appel à ses meilleurs artisans. Pour les longs trajets, il était possible de le modifier en chariot en y ajoutant des roues massives et faire tirer le véhicule par de somptueux destriers dans des armures d’apparat chatoyantes.

Avant leur départ, la route avait été battue à plusieurs reprises par des membres de l’armée sur les ordres du Daimyô, inquiet de laisser partir sa fille seule sans pouvoir s’assurer lui-même de sa sécurité. Avant le mariage, une campagne avait été lancée en interne pour anéantir une troupe de bandits bas de gamme qui sévissait sur le territoire, connue sous le nom de “Onizuka et les quarante bandits” et si la tête de leur chef échappait encore aux autorités du Gel, cela faisait déjà plusieurs mois que leurs méfaits ne faisaient plus parler d’eux, leurs forces ayant de toute façon été presque entièrement décimées.

Sereins, les gardes qui s’occupaient de la protection de leur convoi de nobles n’en demeuraient pas moins des professionnels triés sur le volet, qui ne comptaient pas relâcher leur garde pour autant avant d’être arrivés à destination. Ils avaient même pris des chemins de traverse discrets et relativement peu empruntés, profitant de raccourcis connus uniquement de la noblesse et avaient même envoyé des convois leurres, pour mettre toutes les chances de leur côté.

Ils s’étaient arrêtés pour bivouaquer au détour d’une montagne à la demande de la belle Haniya, qui avait souhaité profiter de la rapidité de leur progression pour se dégourdir brièvement les jambes, prendre l’air et surtout se remplir les mirettes des points de vue sensationnels que lui avait décrits son mari. Alors qu’elle faisait de grands signes de main à leurs deux éclaireurs encore occupés à sécuriser le périmètre, elle les vit soudainement chuter sur le sol, après avoir vu leurs têtes s’éjecter de leurs corps sans vie, sectionnées sans crier gare par un homme sorti des fourrés. Elle eut à peine le temps de crier que dans son dos, le bruit de l’acier pénétrant la chair la figea sur place, n’annonçant rien de bon pour le petit groupe qui semblait être totalement encerclé.

Saison 1 - Introduction Part 3 - Tristes Noces M4uonu
« Mettez-vous à l’abri dans le palanquin, ma mie ! » La somma vaillamment son époux en la prenant dans ses bras pour lui cacher le regard, fourrant sa tête contre son épaule avant de se saisir de Rikisaku, un sabre ancestral ayant servi sa famille depuis de longues générations. « Ne vous en faites point, mon aimée, nous saurons pourfendre ces vils gredins et leur faire regretter leur basse manoeuvre ! »

Blottie avec ses servantes à l’intérieur de sa grosse boîte grossièrement débordantes de dorures et autres tâpisseries, les quelques femmes présentes tremblaient comme des feuilles, tétanisées par le bruit du fer qui se croisait avec fracas, le cri des hommes vaincus qui tombaient comme des mouches.

Toutes étaient certaines que leur heure était arrivée et s’étaient retrouvées dans un état de peur panique incontrôlable. Toutes, sauf la princesse, qui en dépit de l’adversité parvenait à rester étonnamment stoïque, voire même confiante. Son tendre et doux sourire ne l’avait pas abandonnée ni n’avait-elle laissé échapper le moindre cri, face à la perte brutale de leurs premiers hommes. Son courage inspira et apaisa ses suivantes, qui tentèrent tant bien que mal de se rassurer et de trouver du réconfort dans son calme imperturbable.

Les assaillants n’avaient pas poussé le moindre bruit depuis le début de l’assaut et cela avait quelque chose de profondément morbide et angoissant. Au bout de quelques minutes à peine, le tumulte de la courte escarmouche s’éteignit aussi vite qu’il avait commencé. L’espace d’un instant, le calme revint comme si de rien n’était. Comme au réveil après un mauvais rêve, le silence avait repris ses droits, les laissant incapables de connaître la finalité de l’affrontement sans oser mettre un pied dehors.

« Anata..? » Appela-t-elle à l’attention de son mari, semblant pour la première fois montrer un soupçon d’hésitation.

Son appel resta malheureusement sans réponse, jusqu’à ce qu’une autre voix se fasse finalement entendre, n’appartenant à aucun membre de la troupe qu’elle connaissait tous personnellement.

« Chef, y’a d’la gonzesse dans l’chariot, y-z’ont dit. » S’exclama une voix chevrotante d’un homme semblant trépigner d’impatience. « Les z’hommes et moi, on s’en occupe avec plaisir, chef. Z’avez qu’à dire un… »

« Silence. » Le coupa une voix ferme et grave, suivie du son froid et humide d’une lame s’extirpant de la chair. « Les Démons ne font pas de prisonniers. Exécutez-les. »

Ronchonnant de manière audible, le vieil homme jeta des regards envieux vers le palanquin, observé secrètement par la princesse qui en avait entrouvert la porte pour poser les yeux sur un type maigrelet, au visage pâle et émacié et qui se grattait machinalement les coudes et la nuque, sans même y faire attention, ravagé par une faim ou un manque qui semblait le dévorer entièrement.

« Mais, et la princesse alors..? Allez, Onizuka, cinq minutes même paaargh… »
Saison 1 - Introduction Part 3 - Tristes Noces 535xpt
« Ch… ef..? »



Coupé par son chef au beau milieu de sa phrase qui lui planta son arme dans la gorge sans outre forme de procès, le transperçant comme du beurre chaud avant d’en retirer sa lame lentement. Il la tenait au bout de son bras pendant, laissant le sang qui les imbibait, lui et son arme, couler à grosses gouttes dans la neige jusqu’alors immaculée.

« J’avais bien dit silence, je suis pas fou ?! » Grogna le leader, soudainement dénué de la maîtrise dont il avait jusqu’alors fait preuve, ses sous-fifres se contentant d’acquiescer de la tête tandis qu’il continuait de donner des coups d’estoc dans l’addict pris de soubresauts douloureux alors qu’il s’étouffait dans son propre sang. « Je suis pas ton chef, je suis ton Maître ! Ton MAÎTRE ! O-NI-MU-SHA ! On est plus des bandits, ça va finir par rentrer dans ton petit crâne d’attardé, au bout d’un moment, non ?! »

Le son des assauts à répétition était très dur à supporter pour les femmes survivantes, qui ne se faisaient guère plus d’illusion concernant leur sort. Le bruit d’une boucherie de mauvais augure, d’un animal saccageant un membre de sa propre meute sans la moindre once d’hésitation, les coups d’estoc étant devenus des coups verticaux se frayant un chemin au travers de la peau, des muscles et des os, coupant et broyant tout ce qui tentait de l’arrêter dans sa course.

« Là on t’entends MOINS, on dirait, HEIN ?! » Aboya-t-il, avec un large rictus sur son visage ensanglanté qui se changea rapidement en un air colérique. « Oï, répond, quand je te parle. » Ordonna l’autoproclamé Onimusha, en attrapant le cadavre mutilé par les cheveux pour le lever à hauteur de son visage. « Oh, il est cassé. Tant pis. » Conclut-il en haussant les épaules et en lançant nonchalamment le cadavre derrière lui, le laissant dévaler piteusement la pente jonchée de corps sans vie, jusqu’à ce qu’il s’arrête sur celui de l’héritier du Gel, dont la tête se trouvait encore plus loin en contrebas.

Onimusha était un homme d’une bonne carrure et doté d’une longue et épaisse crinière brune et crasseuse, dont le torse nu à l’exception d’une rugueuse peau de bête était couvert de cicatrices et autres témoignages d’une vie passée se battre pour survivre, survivre pour se battre… Il se passa une main pleine de sang dans les cheveux, n’arrangeant guère leur état, avant de s’avancer d’un pas lourd vers le palanquin en laissant traîner Rikisaku sur le sol, la pointe du sabre creusant un sillon sur le sol enneigé.

Haniya se recula prestement lorsqu’il s’approcha de la porte, l’ouvrant sans mal d’une main en faisant sauter le loquet, il se présenta dans l’encadrement de la porte, le soleil au-dessus de son épaule, irradiant le monde de sa lumière l’espace de quelques instants, totalement inconscient de ce qui se passait en dessous de lui.

Saison 1 - Introduction Part 3 - Tristes Noces Ai7xxs
« Salut, chérie. T’inquiète, il ne peut plus rien t’arriver de grave maintenant, beauté. » Lui annonça-t-il avec un rictus malsain qui n’augurait rien de bon. « Tu vas venir avec moi bien gentiment sans faire de vague, pas vrai ?

Le reste des évènements s’enchaîna très vite. Suivant l’attaque sur le convoi des époux, Onimusha utilisa les uniformes de la garde et l’arrivée attendue des mariés pour s’infiltrer à l’intérieur des murs de Shimo au beau milieu de la nuit et en prendre le contrôle en une manoeuvre éclaire qui vint rapidement à bout des défenses locales.

Peu de temps après, le Daimyô des Cascades reçut une missive l’informant du prochain mariage de sa fille avec Onimusha, le guerrier démon à la tête de la nouvelle organisation née des cendres de son ancienne et dont le nom seul glaça le sang du seigneur : L’Onimirei. Il annonçait également être le nouveau dirigeant de Shimo et enjoignait son futur beau-père à se plier à ses demandes, au risque de subir le même sort que feu son allié, le seigneur du Gel. Désemparé, effrayé, il ne se laissa cependant pas démonter car il lui avait été fait la promesse qu’aucun mal ne serait fait à sa fille pour le moment, tant qu’il se montrait serviable.

Il ne perdit pas une seconde pour envoyer une demande express via des canaux sécurisés au village de Kumo, profitant du fait que ceux-ci n’avaient pu participer aux noces pour qu’on ne se doute pas qu’il cherche à faire appel à eux et espérant ainsi minimiser les risques d’interception, tout en permettant une attaque par un front inattendu. La demande était simple et l’argent n’était pour lui pas un problème, tant il aurait été prêt à dilapider sa fortune pour le retour sain et sauf de sa fille bien aimée avant qu’elle ne soit souillée par cet abominable bandit.

La demande aux Kumojins plaidait pour qu’ils envoient leur élite afin de récupérer sa fille saine et sauve, récupérer Shimo et prendre la tête de ce démon d’Onimusha. Le temps lui était compté, même s’il faisait son maximum pour faussement montrer patte blanche aux bandits, il n’osait imaginer la terreur et les tortures auxquelles sa petite princesse devait être soumise tandis qu’il ne pouvait qu’attendre, impuissant, l’action des shinobis.




Code by Frosty Blue de never Utopia
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Cliquez sur une technique pour en obtenir le code.