Forum Naruto - Tales of Onogoro
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Aller en bas
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Mer 8 Mai 2024 - 0:40
Recherche à l'artéfact





Les Iesuji sont une tribu ancienne, et l’histoire a le don de ne jamais vraiment s’effacer. On peut l’oublier, oui. On peut la métamorphoser à sa guise, changer des détails, la tordre dans divers sens, mais… quand on cherche bien les vraies informations finissent toujours par remonter à la surface. Sauf dans de rares cas où l’âge a finalement décidé de briser la chaîne ancestrale qu’est le souvenir. Tribu porté sur le spiritisme, c’est via une réunion de crise que l’homme méditait en ce jour et pour cause, un sujet était revenu sur le tapis dernièrement auprès de ses ancêtres. Ayant trouvé refuge dans un ancien temple en morceaux désormais, le combattant spirituel méditait pour communier avec ses ancêtres. Assis en tailleur sur une pierre, une main posée sur une vieille relique, il était tellement immobile qu’un oiseau se posait sur sa tête, prêt à faire son nid sur son crâne…

Dans le crâne du Iesuji, s’était une tout autre histoire. Bien loin du paysage plutôt reposant où il se situait sur le plan physique, mentalement c’est… différent ! Sa conscience vogue, visite ce néant où il a tendance à discuter avec les esprits de ses ancêtres. Notamment le plus proche de lui à cet instant, Kazegawa Iesuji, frère de feu Katagawa Iesuji !
Kazegawa Iesuji:

Fumant sa pipe comme bien souvent, l’homme seul en apparence attendait ces visites où ces sollicitations dont le jeune homme devenait de plus en plus friand, signe d’une entente sur le long terme depuis le temps ! Soufflant sa fumée, emplissant les lieux, le guerrier vivant s’avança, déterminé.

« Hm ? Quel est ce regard ? On croirait voir un fauve ! Le chaton aurait-il enfin décidé de se prendre en main ? »
« Silence vieillard… Je viens pour ton savoir. »
« Et tu espère l’obtenir en me traitant de la sorte ? Où est passé le respect pour les ainés… Le monde a bien changé il faut croire… »

Avançant, l’élève plis les jambes et s’assoit sur ses genoux face au maître. Bien que focalisé sur l’homme face à lui, le Ieuji ressent depuis un moment les autres présences qui veillent, mais qui ne se livrent pas encore totalement à lui. Mais les ressentir et pouvoir interagir avec à tout moment est déjà un grand pas ! Un exploit que le vieillard salut et cela l’encourage à se montrer magnanime aujourd’hui. Après un bref sourire mesquin, il continu de tirer sur sa pipe légendaire et reprends la parole.

« Tu n’ignore plus que les Iesuji sont une tribu qui est lié à tout ce qui est spirituel et nos reliques sont nos principales armes de prédilection. En l’état d’ailleurs, tu maîtrises plutôt bien ta relique actuelle, mais il faudra penser à l’avenir à te procurer une autre relique, une vraie, non un vulgaire trophée récupéré sur un cadavre comme tu le fais bien souvent… »

Ecoutant les conseils de l’être ancestrale, l’homme hoche doucement la tête. Pour lui, le fait de récupérer des armes de ses victimes c’est comme une récompense, une marque de sa supériorité et un souvenir de ses exploits. Certains y verront l’attitude d’un charognard, mais lui ne pense absolument pas ainsi. Il y a un réel but derrière tout ça. Qu’importe.

« Notre famille a possédé de nombreuses reliques, mais difficile de dire ce qu’elles sont devenues ! Et vu nos liens d’autrefois, à part vers le Sud-Est, nos souvenirs ont dû être dispersés dans le monde, alors il te faudra fouiller. Où es tu actuellement ? »
« Au Pays de la Foudre, au Nord, Nord-Est du monde. »
« Je vois… Dans ce cas… Trouve un temple ancien proche des côtes et là-bas… Marche deux jours et deux nuits jusqu’à un certain village ! Setsuma ! Là-bas, tu devrais y trouver des gens qui ont connus les Iesuji ! Mentionne mon prénom et voit où cela te mène. »

Une enquête ? Voilà que c’est bien sa chance. Pestant, l’homme quitta doucement la méditation et vira d’un geste brusque de main l’oiseau sur son crâne. Soupirant un grand moment, il fouilla la zone un bref instant avant de se mettre en route. Sa quête du moment serait cela, se mettre à la recherche d’une relique afin d’améliorer ses compétences.
Obéissant donc aux ordres de l’ancien, c’est ainsi qu’arriva discrètement Fukushu à Setsuma, se devant désormais de trouver des informations. Mais dans un premier temps… se reposer et manger était sa priorité.



Codage par Libella sur Graphiorum

avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Mer 8 Mai 2024 - 11:51

Iesuji Fukushû
Acier contre Esprit


Cela fait peu de jours maintenant qu’elle est revenue de Yu no Kuni et que son sentiment d’avoir été trahi, trompé par Yuna, l’une des personnes qu’elle aime. La kunoichi aurait espéré pouvoir rester cloîtrer dans sa demeure, jusqu’à nouvel ordre, même si Hotaru lui aurait demandé de venir avec lui. Cela dit, elle ne peut pas dire non à la hiérarchie et elle avait reçu l’ordre d’aller dans le Nord de Kaminari. Là-bas, il y a un groupe de petits brigands qui commencent à s’installer et à commettre leur larcin. Il n’était pas question de les laisser prospérer en ne faisant rien. Les bourgades autours, ont vite demandé l’intervention de la Foudre. Là-dessus, le Raikage ne pouvait pas laisser ces individus semer la pagaille dans le pays. De plus, Dame Chiyome a envoyé ses kunoichi sur d’autres missions. Amanozako avait la possibilité d’emmener deux autres ninjas avec elle, si le besoin était ressenti. Or, la Dame de fer avait besoin de se défouler, de dépenser cette énergie malsaine en elle afin de se sentir plus légère. Au moins, ça fera ça en moins à déverser sur la Shimura, si elles se retrouvent un jour. Avec un tel coup, l’Amatsumara doute sur le fait que Yu décide de la revoir, de crainte d’un affrontement.

Se préparant dans le plus grand des calmes, elle ne dit pas un mot. Cela fait une semaine qu’elle ne dit rien, qu’elle n’adresse la parole à personne. Son chagrin est toujours présent, malgré l’intervention de Mitsumi pour lui remonter le moral. De plus, Ama n’a pas contacté Hotaru, car d’après elle, ça ne le concernait pas et ça rendrait la chose compliquée. Peut-être que l’homme serait déçu si il apprenait qu’elle avait aussi des sentiments et une certaine attirance physique envers une autre personne que lui, une femme, une Konohajin. Franchement, ce monde est compliqué et elle-même, elle ne sait pas quoi en penser pour le moment. Armure légère et noire, robe légère, équipement, sac de survie, tout semblait être prêt pour partir au combat. Quittant sa demeure, elle marche dans le village de Kumo, tout en espérant que personne de son entourage ne puisse venir à elle pour parler. Dans tous les cas, elle n’avait guère le temps à leur accorder. À la sortie du village, quelqu’un l’appelle, se retournant, il s’agit de Emiko, sa deuxième mère, elle a épousé son père, avant la création de Kumo et avant que ce dernier disparaisse pour rejoindre Mabui et que celle-ci le tue pour avoir changé d’avis. Bref, Emiko est une kunoichi et elle et Ama ont pu se réconcilier pour former une relation mère/fille.

axvt.jpg

« Tu sors enfin de ta chambre, Ama. Je suppose que tu pars pour une mission, à la demande du Raikage. As-tu besoin d’une alliée ? »

Demande-t-elle à sa fille. Amanozako soupire et elle n’aurait pas pensé tomber sur Emiko. Cette dernière était censée être en entraînement avec son équipe de Genin, de plus, en tant que cheffe d'équipe, elle ne peut pas se permettre de partir comme ça.

« Pas le choix. Et je n’ai besoin de personne pour cette mission. Ce sont que des petites frappes, rien de bien dangereux pour moi. De plus, tu n’as pas à quitter Kumo pour une mission sur un coup de tête, tu as des Genin à entraîner et à préparer pour leur prochaine mission. »

Emiko croise les bras et sourit.

« Mitsumi m’a expliqué ce qui s’est passé, je suis passé par-là aussi, en quelque sorte. Si tu as besoin d’en discuter, fais-moi signe à ton retour. »

Mitsumi parle trop par moment, heureusement qu’elle se livre qu’à Emiko quand Amano a des soucis. Cela dit, elles ne diront rien à personne afin d’éviter d’autres problèmes, s'il y en a. Suite à cela, Amanozako quitte Kumo et seule, afin de se rendre au Nord du pays. Là-bas, elle parvient à retrouver la trace du groupe de bandits avec l’aide des témoignages des civils. Franchement, ça se voit que ce ne sont que des débutants, ils ont laissé tellement d'indices que la guerrière n’a eu aucun mal à les trouver. La mission sera rapide et sans problème pour elle. Face à elle, elle forme une hallebarde d’acier en leur disant de mourir en paix. En effet, l’Amatsumara ne compte pas faire de prisonnier, elle n’était pas d’humeur à être sympathique. L’un d’eux semble manipuler le chakra et il utilise un Katon contre la kunoichi, mais son attaque est d’une faiblesse.

axvt.jpg

« C’est tout ? »

Dit-elle avant que le carnage commence et en quelques minutes, la Chûnin parvient à éliminer tous ces insectes. Elle n’a eu aucun mal à se débarrasser d’eux, il y avait qu’un seul type qui savait utiliser le chakra dans ce groupe. À la fin de la mission, elle décide de faire une halte dans un petit village du nom de Setsuma. Dans ce petit village, elle reprend des forces jusqu'au lendemain, elle décide de rester un peu plus longtemps. Dans une auberge, elle était assise à une table et sans aucune compagnie. La kunoichi avait besoin d’être seule, comme toujours. Franchement, ce lieu semble calme et depuis hier, il n’y avait plus aucune rumeur sur une quelconque attaque sur les routes. Finalement, elle avait bien fait sa mission. En espérant que cela continue et que personne de louche vienne embêter ce village.

Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Jeu 9 Mai 2024 - 4:29
Recherche à l'artéfact





Assis seul, l’homme à l’allure puissante sirotait une boisson tranquillement, se plongeant dans les mouvements aqueux de son thé. C’est tout ce qu’il avait pu se permettre, mais peut-être négocierait-il un petit truc à grignoter ailleurs ou s’il croise une personne apte à tendre la main. Observant les lieux, c’est alors qu’il voit une silhouette ombragée entrer et s’installer. Laissant le temps filer il ne dit rien au départ, mais… il était aisé de capter une certaine aura désagréable. La voisine de table avait un quelque chose qui était palpable pour l’homme. Outre sa tête et son air fermée, elle laissait suinter d’elle cette aura peu plaisante qui ferait dire à n’importe quel être humain avec deux neurones qu’elle est de sale humeur. Pourquoi ? Cette question n’effleure même pas l’esprit du Iesuji qui a d’autres chats à fouetter en cet instant. En effet, tout en buvant son thé bas de gamme, il réfléchit à où enquêter pour trouver une de ces précieuses reliques dispersées dans le monde. Hmmm… Un petit village comme celui-ci est idéal, mais ici, il y a surtout des jeunes en général, ce n’est pas ici qu’il trouvera un ou des vieillards capables de l’informer sur une histoire qui pourrait lui plaire. Cependant, il n’écartait pas la possibilité qu’un archiviste se trouve non loin, un être avec des connaissances de l’histoire poussées… Cela aussi pourrait l’aider !

« Hmmm… »

Pensif, il fit tournoyer le liquide dans son verre comme pour tenter d’y lire dans les résidus de feuilles flottant maladroitement dans le liquide. Et dire qu’il existe des charlatans capables de vous faire croire cela… lire dans des feuilles de thé ou autres substances. Risible… Cela le ferait presque rire sur le coup, mais ses pensées sont trop profondes pour le laisser agir de la sorte aussi impulsivement. Alors il termine d’une traite sa tasse de thé prêt à repartir.

Mais c’est là qu’il y a un hic, en effet, un homme semble avoir repéré la demoiselle non loin du Iesuji et malgré un air pourtant déconstruit, il l’approche comme une fleur, un sourire niais au visage. Croit-il vraiment qu’une approche toute gentille et niaise pouvait désarçonner une femme en colère ? Grave erreur… Mais amusé de voir cet idiot faire, le Iesuji se ravisa de se redresser et observa du coin de l’œil. Le ton était bien vite donné, le don juan se prenant pour un tombeur de ces dames… Affligeant pensait le samouraï en poussant un profond soupire dès la première tirade du mâle en rut !

« Alors ma jolie ? Tu fais la tête ? Bah voyons… Il ne faut pas ! Une beauté comme toi cela ne court pas les rues en plus. Que dirais tu de faire… ample connaissance ? »

Ricanant de façon peu subtile, il cachait à peine le côté prédateur de celui-ci, mais… pas un prédateur dangereux, juste un homme ayant faim de contact physique. Le genre d’être à finir comme un déchet en général. Un être de chaire et de sang mais qui n’a rien en termes d’esprit. Juste un être primitif cédant à ses propres pulsions. Bien que cela ne regarde pas Fukushu, il resta aux aguets ne doutant pas que la femme avait une certaine répartie, mais … il ne se démonta pas et insista même.

« Allons… Boude pas ! Je te dis, je connais divers moyens de se détendre ! Tu n’es pas du coin non ? Raison de plus d’accepter ma proposition ! Alleeeer, promis tu ne le regretteras pas ! »

Accentuant sa tirade d’un clin d’œil gras et tout sauf subtil, il attendit une réponse. Mais avant que la Zako ne réponde, le Iesuji laissa transparaitre sa lassitude.

« Pfffffff… Depuis quand les hommes tombent si bas ? »

Bien entendu, si un soupire pouvait être ignoré, là, la remarque ne passa pas et l’homme essaya de jouer les gros bras en bombant le torse. Seconde erreur. Alors qu’il questionnait le Iesuji qui regardait sa tasse, quand finalement il prit une réflexion sur sa propre masculinité, la testostérone se fit sentir. Ne jamais froisser un homme sur sa virilité, surtout quand ce dernier à le coup de lame facile.
Silencieusement, il se redressait et dévoilait au grand jour sa carrure. La Amatsumara pouvait voir là comme un ours se présenter à son « agresseur ». Quoi que… Dans cette scène, qui est qui ? Qui est la victime et qui est le prédateur ? Du haut de ses presque deux mètres à huit centimètres près, la montagne gouvernait l’assemblée et fixa alors le pauvre homme qui comprit tardivement ce qu’il venait de faire : chercher le mauvais mec… ET la mauvaise fille.
En se redressant de la sorte, la Zako pourrait voir sans mal la lame accrochée à la taille du mastodonte et bien qu’ancienne, le sang séché ne laisse aucun doute quant à son utilisation ancestrale. Cette arme a fait couler bien du sang il y a quelques années ou décennies de ça. Et … Qui sait si la couleur carmin n’allait pas redonner des couleurs à cette arme ancienne et rouillée. Une main restait proche de son manche, semblant attendre le moindre écart qui serait prit comme un feu vert pour dégainer…

« Tu disais ? »

Et rien que ces mots eurent l’impact d’un coup de pression monumental. Non palpable pour les non guerriers, mais pour celles et ceux initiés, il y avait comme quelque chose de pesant qui émanait de lui. Pour peu, l’odeur de la mort rôdait même dans les parages. Yeux plongés dans les siens, le prédateur en oubliant presque de cacher ses futurs intentions si rien n’était fait pour calmer le jeu. Malheureusement… l’homme un peu trop insistant semblait pétrifié, incapable de demander de l’aide ou prononcer des excuses envers la fille importunée plus tôt. Alors cela attisa la colère sourde du Iesuji qui continua de prendre la parole de façon calme, mais diablement pesante.

« Tu perds ta langue soudainement ? Tu semblais pourtant si fière de cette dernière il y a peu. Ou peut-être que le souci n’est pas la langue, mais ce dont tu sembles être fier d’avoir comparé à elle ? Hm… Tu les as perdues ? Allooooons… tu ne vois pas de quoi je parle ? »

Le regard glissa plus bas, désignant l’appareil génital !
Devant l’attitude peureuse du pseudo homme, un sourire carnassier commença à se dessiner sur ses lèvres. En un sens, il venait en aide à la Amatsumara, mais sa première intention n’était pas celle-ci. Non… Il voulait apprendre de façon personnelle à ce déchet que peut-être il n’avait pas sa place parmi… eux, les vivants ! D’ailleurs… Pourquoi ne pas l’aider à trouver sa juste place ? Les doigts approchaient du manche, comme tentés.



Codage par Libella sur Graphiorum

avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Jeu 9 Mai 2024 - 10:46

Iesuji Fukushû
Acier contre Meika


Amanozako avait débarqué dans ce petit village, au nord de Kaminari no kuni, Setsuma. Il semblait en paix et pour le peu d'habitants qu’elle a pu voir, ces derniers semblaient bien sympathiques. Le peu de blessures qu’elle avait, ils se sont rapidement soignés en une nuit et ses réserves de chakra étaient à nouveau remplies. En soi, elle pouvait être d’attaque pour une nouvelle mission. Cela dit, la guerrière avait décidé de rester un peu plus longtemps au sein de cette bourgade et de profiter de ce qu'on ne la connaissait pas. La paix, la tranquillité et pouvoir s’évader, ça ne pouvait que lui faire du bien. Le lendemain, dans la journée, elle avait d’aller dans l’auberge pour pouvoir boire tranquillement et pourquoi pas, se nourrir un peu, avant de décider de la suite des choses. Si son envie de rester à Setsuma est grande, elle doit retourner à Kumo pour faire son rapport. Après tout, elle venait de finir une mission et il était normal d’informer ses supérieurs que ces brigands ne poseront plus de souci à qui que ce soit. Vraiment, ces adversaires d’hier étaient d’une faiblesse et dire qu’on lui avait conseillé de prendre des coéquipiers, si besoin. Au final, Ama n'a eu besoin de personne pour les éliminer et rendre cette région du pays, en paix.

Assise dans une auberge, seule à une table, elle était en paix, tout en buvant une coupette de saké. Elle ne comptait pas boire jusqu’à être ivre morte, mais pour se détendre un peu. De plus, elle va devoir prendre la route jusqu’à Kumo et donc, elle ne compte pas boire plus d’un verre. Sa mission était bien faite, plus aucune rumeur de bandits dans les environs ni rien d’inhabituel pour l’instant. Pensif et un peu dans sa bulle, la kunoichi ne faisait pas attention à qui que ce soit dans la salle. De toute manière, ça ne lui importait peu, car elle n’était pas là pour se faire des amis. Son histoire avec Yuna, ses sentiments pour Hotaru et bien d’autres sujets lui viennent en tête. Cependant, la Chûnin est interrompue et revient à la réalité quand un homme vient l'accoster. Ce dernier semble l’avoir repéré depuis son arrivée et il souhaite la draguer pour “jouer” avec elle. Franchement, il n’était pas intéressant et de plus, elle n’avait pas la tête à ces âneries. Et puis, elle n’est nullement intéressée par lui, car dans son âme et son cœur, elle appartient déjà à certaines personnes et elle ne va pas se compliquer plus la vie qu’autre chose. En dehors de ça, elle n’était pas de bonne humeur et il ne fallait pas trop l’embêter. Buvant une légère gorgée de son saké, Amanozako ne prend même pas la peine de le regarder. Il était tellement insignifiant. Or, elle tient tout de même à lui faire remarquer qu’elle n’était pas intéressée.

axvt.jpg

« Dégage. »

Un seul mot, simple et efficace, elle n’avait pas besoin de faire un monologue pour exprimer son envie d’être seule. Franchement, elle le trouvait pathétique et si faible qu’elle pourrait le pourfendre avec une lance ou une hallebarde sans aucune grande difficulté. Pourtant, elle a cru avoir parlé assez fort pour qu’il comprenne, mais l’individu ne semble pas vouloir partir. Il était déterminé à continuer à vouloir la convaincre de le suivre dans une chambre et avoir des rapports sexuels avec lui. Honnêtement, elle commence à en avoir marre de ce type et il mériterait une bonne correction pour son insolence. Elle n’a pas l’air d’être une femme facile ni même à disposition pour chercher un partenaire avec qui s’amuser toute une journée ou nuit dans un lit. Cet homme doit se sentir bien seul pour être aussi emmerdant que possible. Il doit faire ça à toutes les femmes qu’il croise et qu’il trouve à son goût. Et dire qu’elle voulait tout simplement être en paix et pouvoir remettre de l’ordre dans son esprit afin d’être prête à se confronter à Hotaru et surtout, à Yuna lorsqu’elle devrait revoir l’un des deux. Pour le moment, elle va devoir mettre cela de côté et s’occuper du lourdingue afin d’être en paix.

Cette fois-ci, elle ne dit plus un mot, après tout, ça sera une perte de temps de lui parler. Ce type n’a pas réagi quand elle lui a demandé de dégager, du coup, elle va devoir utiliser la force. Manque de pot pour lui, elle n’est pas d’humeur et elle ne fera pas dans la dentelle face à lui. Alors qu’Amanozako allait se mettre à créer une lame de fer, dans l’intention de le planter dans l’épaule droite de l’homme. Il peut remercier sa bonne étoile qu’un des hommes se trouvant dans l’auberge se met à le provoquer et à le distraire loin d’elle. Dans un sens, ça peut faire plaisir à Ama qu’on lui retire cette épine du pied. Or, elle n’aime pas qu’on lui vienne en aide, cela veut dire qu’on la prend pour une faible et qu’elle est incapable de se protéger seule. Une bagarre allait donc débuter entre les deux hommes pour elle. Zako soupire et même si ça l’embête que ce type soit venu à sa rescousse, ce type devient son problème à présent. Ainsi, elle se met à les ignorer et à se concentrer sur son saké. Ceci dit, il est difficile de nier leur existence, ils ont de sacrées gamelles et ils s’expriment assez fort. D’un coup, l’homme qui a défendu la Kumojin se lève et il est plutôt grand, on dirait un géant. Le dragueur lourd semble faire moins le fier, d’un coup, à cause de l’imposante carrure de son opposant. Ceci dit, elle remarque assez vite une lame, avec des tâches cramoisies dessus. L’arme a déjà servi à tuer des individus par le passé et ça pouvait se voir avec ce sang séché sur la lame. Un mercenaire ? Un type qui va chercher les problèmes dans les environs ? Difficile de le savoir.

Le regard d’Amanozako se faisait plus sérieux et sombre, elle sent que ce type n’est pas un débutant et qu’il n’allait pas se montrer indulgent face à ce civil. Le dragueur a été lourd et ennuyant, en plus d’être insultant, mais il semblerait que le bretteur ne souhaite pas que l’effrayer. La Dame de fer pouvait sentir une aura pesante et de mort. Il n’allait clairement pas le laisser vivre, si personne ne s'interposait. Amano était de mauvaise humeur, elle comptait blesser méchamment le dragueur pour calmer ses pulsions, mais nullement ne chercha à le tuer. L’Amatsumara avait le sentiment que ce type n’avait plus l’intention de jouer les chevaliers servants, mais du bourreau de cet habitant. Autrefois, elle n’aurait rien fait ni cherché à le défendre, à cause de sa lourdeur. Ce civil est clairement un raté et un harceleur, un détraqué sexuel, mais il ne mérite pas de mourir pour si peu. En sachant que tant bien que mal, qu’il n’a pas eu le temps de faire quoi que ce soit pour être puni. Au pire, les habitants pourront témoigner plus tard à Amano, si ce dernier a eu des comportements suspects, des plaintes à son actif pour qu’elle l’emprisonne.

Se levant sa chaise, après avoir terminé son saké, elle bouscule le dragueur, en le regardant froidement. Il semble avoir compris la leçon et il n’avait guère l’intention de se battre contre cet homme. Et dire qu’elle va se trouver à défendre cet immonde personne face au type qui a pris son parti pour la défendre. C’est le monde à l’envers.

« Fou le camp et n’emmerde plus les femmes comme tu le fais, ça t’éviterait bien des soucis, idiot. »

Dit-elle d’un ton sévère, avant que son regard se pose sur l’homme. Il est largement plus grand qu’elle et il n’est pas du genre à être impressionnée par qui que ce soit. Cela dit, elle ne peut pas le laisser faire ce qu’il lui plaît. Cette sensation émanant de lui, il n’est clairement pas le genre de type qui laisse une chance à ses adversaires. Cela dit, elle va lui apprendre à éviter de menacer les gens en les amputant d’un membre pour les intimider. Croisant les bras sous sa poitrine, la tête levée en direction du visage de l’homme, elle ne se montre pas impressionnée par lui. Amano lui tient tête et son regard se montre sévère.

axvt.jpg

« Je ne me souviens pas d’avoir demandé de l’aide ni t’estropié cet homme de ses parties génitales. Garde ta lame dans son fourreau, si tu ne veux pas que je t’expédie dans l'au-delà, le géant. »

Dit-elle d’un ton froid envers l’homme. Elle souhaite qu’il évite de faire un bain de sang pour une histoire aussi insignifiante que celle-ci. Et pour le coup, elle va lui faire comprendre à qui il a affaire avant de jouer à l’idiot contre elle.

« Je suis Amatsumara Amanozako, Chûnin de Kumo, cheffe du clan Amatsumara. Et ici, la loi c’est moi et l’ordre. Cela dit, si ça te démange tant que ça, je te conseille de sortir d’ici et je vais te donner l’opportunité de t’en servir pour calmer tes pulsions. »

Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Jeu 9 Mai 2024 - 11:59
Recherche à l'artéfact





D’ordinaire, l’homme est du genre calme, mais il y a des choses qui ne plaisent pas à ce dernier et le comportement primitif de l’inconnu a eu raison de sa patience et pas que la sienne d’ailleurs. Le dégage de la demoiselle aurait pu suffire, mais… non. Le Iesuji s’en mêle. Il aurait pu continuer d’ignorer la chose, mais voilà bien longtemps qu’il ne s’était pas amusé et sur un coup de tête, il allait montrer à cette raclure que ce monde ne mérite pas d’être souillé de sa présence. Forcément, au cœur de cette envie de lui apprendre la vie, certaines pulsions sont palpables et si ce dernier se montre trop insolent, pour sûr que les doigts n’auront aucun mal à saisir un manche et montrer que malgré son ancienneté, la lame du samouraï n’est pas émoussée. Pas autant qu’on pourrait le croire… Mais par chance, c’est la victime qui vient en aide à son agresseur en se montrant magnanime. Un grand dommage, car c’est typiquement ce genre de « faiblesse » qui fait prospérer les ordures de ce genre. Là est l’un des soucis de ce bas monde : laisser grandir les plaies existantes… Alors que si on cicatrice directement celles-ci dès que cela commence, on évite en général bien des ennuis.

La demoiselle se montre bien sûre d’elle et avec une arrogance significative, la voilà qui prends la parole alors que l’être abjecte de tout à l’heure prends la fuite. Quel dommage… Une si belle proie. Le regard du Iesuji suit brièvement ce petit lièvre jusqu’à ce que la lionne fasse tonner sa voix. Hm ? Le regard prédateur du samouraï se calme, tandis qu’il baisse la tête pour croiser le regard doré de la femme de pouvoir. En voilà une drôle de façon de dire merci. Toisant celle-ci, le « géant », ou plutôt Goliath dans le cas présent, observe la femme aux airs de David !

« De bien grandes paroles… pour une si petite personne. »

Nargue le Iesuji. Une vingtaine de centimètres les séparent en termes de hauteur, alors ce n’est pas si méchant d’annoncer un fait n’est-ce pas ? Continuant ce jeu de regard tel un bras de fer, la tension monte d’un cran alors que les doigts de l’homme continuent d’être proche de son arme fétiche. Sans aucun doute possible, il la défi du regard autant qu’elle fait de même, lui tenant tête malgré sa petite taille. Le gérant des lieux récite une petite prière espérant que les choses ne dégénèrent pas et de sa petite voix, il suggère que ces derniers ne sortent pour régler leurs différends. Une situation qui laisse un rictus se dessiner le long des lippes du bretteur.

C’est alors que la naine laisse de nouveau sa voix porter et arriver aux oreilles de Goliath Iesuji ! Se présentant, elle fait des manières aux yeux du combattant qui n’en perd pas une miette. Ainsi donc, cette ridicule chose est carrément une cheffe de clan ? Bien entendu que l’homme de guerre connaît l’adage comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences, mais tout de même… Sa confiance prouve qu’elle est bien à sa place, mais les doutes peuvent persister. Vrai ou faux, l’homme se fiche de cela préférant que le fer teinte et énonce les vérités les plus pures qui soit. Mais ce n’est ni le moment ni le lieu…

« Quelle confiance… Pour un peu, j’en aurais presque des frissons. Tu m’as l’air bien jeune pour être cheffe de clan, ce dernier est-il autant en manque de talent que cela ? Ou les générations ont bien plus évolués qu’on ne le penserait ? »

Ton monocorde, il ne se moque pas cette fois et appuie simplement sur de tristes vérités. Sa jeunesse peut être un fardeau, cependant, le fait qu’il garde sa main sur son arme est un aveu qu’il respecte cette possible vérité qu’elle a mise en avant. Ne pas sous-estimer autrui est souvent la clé d’une bonne survie dans ce bas monde. Et dans ce monde brutal, le Iesuji est bien déterminé à vivre aussi longtemps qu’il lui sera donné !

Son regard se perd sur elle et … si d’ordinaire ce genre de regard est appréciable quand il vient de Hotaru, là, il est d’un tout autre genre. Il la déshabille de la tête aux pieds, mais nullement pour se laisser charmer par ses courbes voluptueuses, non… Il la fixe intensément et analyse son petit être pour analyser cette dernière. Il estime ses capacités d’un regard acéré et finalement, même s’il ne la prends pas de haut dans le second sens du termes – à défaut de le faire littéralement parlant – il soupire et se détends quelque peu.

« Je vais prendre cela comme un ‘ Merci ‘. Mais… que ce genre de douceur est typiquement ce qui gangrène ce monde. Laisse un infime problème s’épanouir et qui sait demain si plutôt que des mots, il ne tentera pas des actes. »

Essayant de faire réfléchir l’Amatsumara sur ce qu’il venait de dire et tenter de lui faire réaliser, le Iesuji se détourna. Passant outre la frêle demoiselle, il alla vers le gérant pour payer sa boisson et sembla classer l’affaire suivante, ignorant la demoiselle. Un affront qu’elle laisserait passer ?
En tout cas, il demanda au gérant la chose suivante.

« Connaitriez vous une personne qui se connait dans l’histoire des alentours ? Ou… La famille d’un certain Kazegawa vous parle-t-il ? »

Malheureusement, il fit choux blanc… Ou peut-être est-ce l’intimidation qui a un effet néfaste sur sa récolte d’informations ? Poussant un profond soupire, il laisse alors filer un mot, peut-être celui de trop d’ailleurs…

« Iesuji ? Ce nom de tribu vous parle-t-il ? »

Dès lors, le visage de l’homme face à lui se figea. Oh ? Aurait-il trouvé une possible personne capable de l’aider de près ou de loin ? Son sourire s’intensifia devant ce genre de réaction tout sauf neutre.


[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Animesher.com_boy-gif-smile-1417373


« J’écoute ? »



Codage par Libella sur Graphiorum

avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Ven 10 Mai 2024 - 11:07

Iesuji Fukushû
Acier vs Meika


L’individu est bien plus grand qu’elle et pourtant, Amanozako ne se laisse pas impressionner par cela. Au contraire, elle reste ferme, forte tout en cherchant à être intimidante à son tour. La kunoichi n’est pas là pour plaisanter et elle n’a pas à laisser quelqu’un jouer les justiciers devant ses yeux. Ce type est intervenu pour la “secourir” d’un dragueur lourd alors qu’elle n’a pas su le faire partir malgré d’avoir montré son désintérêt pour lui. Cela dit, elle ne pensait plus intervenir, même brièvement vis-à-vis du civil. Il allait se faire remettre sur le droit chemin par l’homme qui s’est permis d’intervenir à la faveur de la chûnin. Or, elle a pu remarquer sa lame tachée de sang bien séché, une arme ayant déjà servi pour tuer. Ce n’est pas la taille de ce dernier qui aurait attiré l’attention principale d'Ama, mais l’arme qu’il porte. Il est clair qu’il n’a pas l’intention d’utiliser ses poings, surtout quand sa main porteuse se dirige calmement vers la manche du sabre. L’habitant de Satsuma est d’une lourdeur incroyable et il n’est pas un saint pour autant. Cela dit, il ne mérite pas d’y perdre la vie pour si peu, surtout qu’elle aurait pu continuer à l’ignorer, il serait parti par lassitude. Enfin, si cela avait été une autre femme. Pour sa part, Amano avait prévu de le prévenir méchamment d’arrêter, en lui enfonçant une lame dans l’épaule. Ceci dit, elle n’avait guère l’intention de le tuer.

Et dire qu’elle vient à sauver la vie de ce casse-couille de dragueur, en lui disant de foutre le camp des lieux. Évidemment, il s’exécute en quittant l’auberge et sans doute pour retourner chez lui. Elle ira faire son boulot plus tard, le concernant, afin de voir s’il représente un danger ou non pour les femmes de ce village. Pour le moment, Amanozako a une autre cible en vue et qu’elle doit déterminer de sa dangerosité pour les habitants de la Foudre. La kunoichi ne voudrait pas qu’on lui reproche de ne rien n’avoir tenté contre ce géant. Il n’était pas question d’agir uniquement en attendant un ordre de mission ou sa présence dans le bingo book du pays pour s’occuper de son cas. En soi, elle ne peut pas l’arrêter, car il n’a rien fait de mal, en dehors de provoquer un type et limite, à le menacer. Ce dernier, celui qui a fui, a voulu jouer à qui à la plus grosse avec ce dernier. Or, le geste de sa main à se rapprocher de son épée, cela a pu faire réagir la guerrière. Il fallait en savoir un peu plus sur ce type, avant de retourner à Kumo. Au pire, si sa réaction ne lui plait pas, Ama lui bottera les fesses et elle le traîne jusqu’à la cité des Nuages pour qu’il y soit interrogé plus profondément. Ce type la regarde de haut et sa phrase ne plaît pas à l’Amatsumara.

« Fais attention à toi, ma taille va te faire redescendre sur terre. »

Dit-elle d’un air froid. Amanozako n’était pas là pour plaisanter avec lui et ce type de remarque, ça ne lui plaisait pas. Déjà qu’elle n’était pas de bonne humeur, mais si ce dernier tente de jouer avec ces nerfs, ce n’était pas le bon moment pour cela. Or, le gérant des lieux ne semble pas à l’aise avec cette tension entre les deux individus. Amano soupire et elle va devoir prendre sur elle, afin de garder de sa lucidité et particulièrement, son sang-froid face à ce type. Il ne faudrait pas donner une mauvaise image de Kumo. Déjà qu’elle n’a pas déjà une bonne réputation au sein de son clan, malgré son statut de cheffe et au sein de Kumo, elle n’est pas la plus connue pour sa bienveillance. Pour le moment, la jeune femme va devoir se montrer correcte et avoir un esprit professionnel, comme si elle était en pleine mission. Il n’a pas retiré sa main de son arme, toujours aussi proche du manche et prêt à dégainer en cas d’attaque de la part de la femme. Et de son côté, Amano se prépare à faire usage de son armure d’acier pour stopper sa lame et pouvoir contre-attaquer juste après pour lui faire comprendre qu’il ne fait pas affaire avec n’importe qui.

Pour commencer, elle se présente comme un membre du clan Amatsumara et pas que, comme étant la cheffe de ce clan. Ama fait partie du village de Kumo et qu’elle est une Chûnin de ce village. Au sein du pays, elle est la loi et l’ordre, et que personne autre que les ninjas, moines ou samouraïs de Kumogakure se doivent de faire justice eux-mêmes, surtout en leur présence. En espérant que ce dernier puisse comprendre qu’il n’est pas dans ce pays pour éliminer des individus pour si peu et qu’agir ainsi, ça pourrait aller jusqu’à des conséquences plus ou moins graves. De plus, la kunoichi le met au défi de sortir avec elle, si l’envie de se battre le démange. Amano pourrait l’aider à assouvir son désir de guerrier et à lui faire comprendre que malgré sa petite taille, elle n’est pas à sous-estimer en tant que guerrière. L’armure qu’elle porte, ce n’est pas pour frimer. Ce dernier n’est pas impressionné, même si ce n’était pas le but. Il ne semble pas comprendre qu’il n’est pas sur son territoire et qu’un ninja de Kumo se trouve face à lui. Il taquine Kumo et les clans, car il a du mal à le croire sur son poste au sein des Amatsumara. Il est difficile à cerner, mais bon, elle peut tout de même croire qu’il joue les insolents en surestimant un peu trop sa propre force.

« Ne te moque pas, tu n’es qu’un simple vagabond à tous les coups et tu n’y connais rien. On obtient des postes à la mérite de nos actions, ni plus ni moins…et pour d’autres, c’est plus difficile à réaliser ses objectifs pour bien des raisons. Garde ta langue dans ta poche. »

Elle n’est pas là pour plaisanter avec lui et si ce dernier se permet de tels propos, il risque de tomber bien bas, un jour. Depuis le début, il n’a pas abandonné l’idée d’éloigner sa main de son sabre. Est-ce un manque de respect à son égard en ne la prenant pas au sérieux ? A-t-il peur qu’elle lui fasse un mauvais coup et qu’il soit dans l’incapacité de se défendre ? Ou est-ce une marque de respect vis-à-vis de ses rôles au sein de Kumo ? En tout cas, elle a du mal à le comprendre. Tout comme lui, elle reste sur ses gardes et comparés à lui, elle peut le cacher plus aisément. Ses mains ne sont pas proches d’une arme, ses bras sont croisés sous sa poitrine, et ses yeux fusillent l’homme d’un regard noir. Ce n’est pas lui qui parviendra à l’impressionner sur le moment. Ceci dit, il se trimballe avec son arme, où sang séché et rouille pollue la lame. Un bretteur qui ne prend guère soin de son arme, il ne doit pas y tenir. À croire qu’au moindre coup, cette lame peut se briser. Que faire le concernant ? Elle ne l’aime pas et il se la pète un peu trop à son goût pour un inconnu sans renom.

D’ailleurs, ce type met un peu mal à l’aise la kunoichi. Elle sent que ce dernier la déshabille du regard, la regardant de bas en haut. Elle sait qu’elle a un corps plutôt séduisant et attirant, Yuna et Hotaru le lui font régulièrement remarquer dernièrement. Cela dit, elle n’est pas si narcissique que ça. Ce dernier tente de la jauger et d’excéder à la moindre faille dans les gestuelles de la kunoichi. Prépare-t-il quelque chose contre elle ? Difficile de le dire, car peu de temps après, il semble un peu détendu avant de prendre la parole. Ce dernier se met à la juger sur la manière dont elle a réglé le problème avec le dragueur, en cherchant à la faire réfléchir sur les conséquences de ses décisions. Par la suite, il décide de ne plus faire face à Amano et de partir voir le gérant. Qui est ce type pour lui donner des leçons de morale ? Et pour dire comment elle doit agir en tant que ninja d’un village caché ? Il a un certain culot pour un inconnu, qui semble vagabonder.

« Ce n’est pas en tuant qu’on règle bien des soucis, même si ça peut être tentant. Pour ce sale type, tu n’as pas en t’en faire, ce n’est pas comme si j’allais le laisser tranquille… »

Dit-elle en sentant que ce type l’ignore totalement à présent. Elle a parlé dans le vide alors que l’homme parle au gérant, lui posant des questions, sans montrer une quelconque intention à Amanozako. Cela l'énerve et elle se met à écouter ce qu’il dit. Il est à la recherche de quelque chose, quelqu’un disposant de connaissances en histoire ou la famille d’un certain Kazegawa. Cela dit, le gérant semble ne pas connaître ni pouvoir l’aider, avant que l’inconnu parle d’une tribu appelée les Iesuji. Cependant, ça commence à agacer la Kumojine d’être ignorée et ce type qui se permet des libertés au sein de Kaminari. Il veut des réponses, il va devoir obtenir l’autorisation de l’Amatsumara pour continuer son enquête. Une hallebarde d’acier se forme dans la main droite de la jeune femme. D’un mouvement, elle place la lame de son arme près du visage de l’homme, de manière menaçante, avant de prendre la parole.

axvt.jpg

« Tu commences à me saouler, le géant. Ne m’ignore pas, si tu veux garder la tête sur tes épaules. De plus, je veux savoir qui tu es, la raison de ta présence dans Kaminari et pourquoi tu poses ces questions à cet homme. De plus, je suis curieuse d’en savoir un peu sur cette tribu des Iesuji. Évidemment, si tu veux être libre de tes déplacements, il va falloir que tu me combattes et si je suis satisfaite, je pourrais me montrer indulgente à ton égard, vagabond. Allez, ne me dis pas que tu fais le fort avec ton petit sabre et qu’au final, ce n’est qu’un genre, car tu es faible. »



Spoiler:
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Sam 11 Mai 2024 - 5:48
Recherche à l'artéfact





Eliminer une vermine, ce n’est pas une chose compliquée. Il suffit d’oser franchir le pas et faire couler le sang. Mais … sous prétexte qu’il existe des « mœurs » qui sont en réalité hypocrite, personne ne le fait… Sauf Fukushu ! Ainsi donc, c’est sans d’hésitation palpable qu’il allait corriger ce mécréant, mais surprise, la demoiselle semble prendre pitié de lui. Scène amusante, voilà qu’elle prend sa défense alors qu’il y a quelques minutes de cela, il allait lui sauter dessus ou plutôt en faire sa chose. Tsss… Cette logique échappait au jeune homme qui laissait la petite demoiselle se la jouer héroïne. Un caractère qui doit sans doute faire plaire aux gens de son village, mais pour le Iesuji, le style, l’air, ce n’est que du vent… Seul la lame peut décider de qui est juste ou non. Pour les vrais guerriers, il n’y a qu’ainsi que les arguments se valent. Mais sa lame, cela se mérite et … elle n’est pas digne qu’il se salisse les mains. Elle n’est pas mauvaise, elle fait juste ce qui lui semble juste en pauvre fille perdue qu’elle est.

La tension monte, telle un brasier qui est entre la limite d’être sous contrôle et justement la perte de contrôle. Mais la femme ne fait qu’agrémenter ce feu, là où l’homme se fiche de son état. De ce fait, alors que cette dernière lui somme de respecter son autorité, l’homme lui voit autrement les choses. Il ne suffit pas de demander pour avoir ce que l’on veut et cheffe ou non, elle n’a aucune légitimité selon lui.  C’est pourquoi, après lui avoir donné matière à réfléchir, il s’en va vers le gérant sans même prêter une quelconque importance à sa réponse. Sa réponse tient en une phrase : Ce n’est pas bien de tuer les gens, car après ils sont morts. En bonus, elle affirme que ce dernier ne s’en sortira pas si simplement… Comme si des soucis administratifs allaient faire peur à cet andouille… Au pire le calmer quelques temps, mais tant que de réelles actions ne sont pas réalisées, le Iesuji en est persuadé, rien ne changera… Donc, comme il l’a affirmé plus tôt, la demoiselle fait preuve de faiblesse et cela lui jouera des tours un de ces jours…

Allant au gérant, il posa ses questions en pensant que la demoiselle en aurait eu pour son compte, mais visiblement, l’indulgence de l’homme ne lui convient pas. Au final, l’ayant ignoré, désormais elle réclame sa part d’attention. Ironique n’est-ce pas ? Cependant, une chose le fait réagir. Lisant une certaine terreur soudaine dans les yeux du gérant, il y voit dedans comme dans des miroirs et de façon assez impressionnante, la main gauche de l’homme bouge pour attraper habilement une partie de la hallebarde où il peut poser sa main sans risquer de se couper. Empêchant une quelconque coupure, il a cependant une magnifique vue sur le métal qui forme cette arme. S’y frotter serait clairement une mauvaise chose pensait l’homme.
Sa prise se faisant ferme, il maintenait un court instant la lame en place et ne semblait pas broncher, outre qu’en haussant un sourcil. Est-ce une façon de saluer pour les habitants de Kumo ? Le Pays de la Foudre à grandement changé il faut croire… C’est alors que la demoiselle laisse place à son monologue pour une fois de plus tenter d’asseoir sur son autorité sur l’homme, mais c’est une énième tentative vaine. Ses paroles sont comme une brise contre une montagne, qu’importe que le vent hurle, jamais la montagne ne ploie !
Relâchant la hallebarde après l’avoir quelque peu décalé, il respire un grand coup et soupira un long moment, comme déçu de tout ça. Regardant toujours le gérant, il vint à faire preuve de nouveau d’insolence ouvertement envers la Zako.

« Mes réponses vont devoir attendre il faut croire… Préparez ces dernières… »

Le géant se retourne, pour alors faire face à la Amatsumara et de sa hauteur, il la toise de plus belle. Même armée là où lui n’a pas dégainée, il ne s’inquiète pas, devinant que tant qu’ils ne sont pas dehors elle ne fera rien de stupide ici. Dans cet endroit clos, c’est de toute façon le Iesuji qui a l’avantage, son arme étant plus petite… User d’une hallebarde en endroit clos comme celui-ci, c’est prendre le risque d’être gêné lors de ses mouvements amples, autant le dire, une opportunité dorée pour l’ennemi.

« Si je comprends bien… Les ninjas de ce pays font la loi même en dehors de leur petit village ? Voilà qui est bien ennuyeux pour moi… J’espérais un voyage tranquille, voilà qui est fâcheux. Ce que je fais ici, ce que je cherche, quant à mes intentions, du moment qu’elles ne sont pas hostiles envers les tiens cela ne te regarde nullement. Je vais donc décliner ta ‘demande’ de réponses. Quant aux Iesuji… là encore, je vais te laisser mener ton enquête toi-même, cela te permettra de tuer le temps autrement qu’en importunant un voyageur qui malgré sa façon de faire, t’es venue en aide ! »

D’un simple pas, il lui face, allant à sa hauteur. Encore patient pour le peu qu’il lui reste, le Iesuji envoyait la belle sur les roses de la façon la plus… soft qui soit. Malheureusement, il lisait bien dans son regard à elle qu’il ne s’en sortirait pas si simplement malgré le fait qu’il connaisse ses « droits ». Quelle petite teigne que voilà. Poussant un second profond soupire, comprenant sa situation, il dirigea sa main vers son sabre et le saisit. Dévoilant sa lame ancienne et usée, il l’observa et sembla contempler cette dernière. Quant à la zako, sans doute aurait-elle tout le loisir de se moquer de celle-ci, cette « relique » étant bonne à jeter. Ou du moins en théorie ? Car justement, si elle connaissait le nom Iesuji, elle saurait que le terme « relique » est tout ce qu’il faut craindre justement !
Moment de flottement, allait-il répondre à l’affirmative à son invitation ? Rien n’est moins sûr, mais tandis que le suspens se faisait insoutenable, c’est subitement que l’ambiance changea totalement. D’un ennui mortel, la Zako pourrait ressentir un changement brusque, inattendu. Du tout au tout, il passait de cet aspect neutre à quelque chose de bien plus sauvage. Entre guerriers, elle pourrait comprendre que là, durant ce bref instant il se montre sérieux et d’un geste vif comme l’éclair, la lame alla à sa rencontre. En diagonal, il déplia son bras en tentant de couper en allant de 7-8h à 2-3h !

Un simple swing, mais qui en dirait long sur la tactique du samouraï. La demoiselle faisait face à un adversaire à ne pas sous-estimer. En effet, ce dernier démontrait que si son attitude semble arrogante, c’est sans doute car il peut se le permettre… Bref, espérant qu’elle parerait le coup, en encaissant ou contrant ce dernier elle pourrait sentir que la lame était bien loin d’être aussi fragile qu’elle n’y parait et pour cause, si l’œil vif de l’Amatsumara s’était focalisé dessus, elle aurait pu remarquer une fine couche de chakra dans l’entièreté de la lame. Ou est-ce seulement du chakra ? Allez savoir… En tout cas, il n’enchaîna avec aucun coup, laissant la demoiselle voir ce qu’elle ferait suite à cette simple mise en bouche. Allait-elle capituler en réalisant sa bêtise que de le défier ? Ou … Allait-elle persévérer et vouloir le mener dehors ? En tout cas, il enfonça le clou si elle lui permettait de parler suite à ce premier mouvement réellement offensif de sa part.

« Tu disais donc ? Dehors ? Je t’en prie… la porte est là-bas ! »

Le gérant se cachait derrière son comptoir, craignant un affrontement immédiat en ces lieux, plutôt que dehors. Et… Il n’avait peut-être pas tout à fait tort ?


Codage par Libella sur Graphiorum



Stats:
avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Sam 11 Mai 2024 - 12:56

Iesuji Fukushû
Acier contre Spirituel


Ce dernier se montre insolent aux yeux d'Amanozako et elle n'aime pas ce type d’individu qui se croit supérieur aux autres, au point de les ignorer. Cet idiot a oublié qu’elle est une kunoichi de la Foudre et qui ne fallait pas la sous-estimer pour autant. Encore un qui se croit fort, car il a dû tabasser de pauvres faiblards durant toute sa vie. Aujourd’hui, il va apprendre la modestie et à ne pas juger son opposant à son physique ou à son sexe. Cela dit, elle le laisse parler au gérant, car sa conversation semble intéressante et il est à la recherche de quelqu’un et de quelque chose. S’il venait à prendre la fuite, la jeune femme pourrait savoir où il se dirige. Ceci dit, malgré qu’elle tente de se calmer et elle n’y parvient pas à cause de snober Ama, comme s’il la prenait pour une gamine. Ce type est plus grand en taille, mais c’est tout, il n’a que ça pour lui. La chûnin veut lui faire regretter ses dires et elle ne va pas le ménager pour autant. Or, elle ne connaît ni sa force ni ses faiblesses, il a beau avoir un sabre, mais qu’a-t-il de plus dont elle se doit de se méfier ? La tribu Iesuji, qu’est-ce que c’est ? Un ancien clan qui n’appartient à aucun village et qui vagabonde dans le monde ? Les principaux clans des villages ninjas sont connus, mais celui-ci, ça ne lui dit absolument rien du tout.

Pour attirer son attention, elle forme une hallebarde faite d’acier grâce à son Kôton et la kunoichi le menace avec celle-ci. Amanozako ne cherche pas à l’attaquer et donc, à ne pas le blesser. L’homme bloque la lame de l’hallebarde, comme s'il s’attendait à une attaque de la part de la femme. Et pourtant, s’il a pu la bloquer avec une telle facilité, c’est comme déjà dit, elle ne cherchait pas à l’attaquer. N’importe qui aurait pu réussir à le faire. Par contre, si Ama avait vraiment cherché à l’attaquer, l’homme n’aurait pas su faire ce type de blocage. La Kumojine n’est guère impressionnée par ce geste, qui selon elle, est totalement inutile. Un bon guerrier peut ressentir l’envie de tuer dans l’attaque de son opposant. Et là, il n’y avait aucune once de meurtre dans le déplacement de la hallebarde vers lui. L’homme décline de répondre aux questions de l’Amatsumara, en disant que cela ne met nullement les siens en danger et que du coup, ça ne la concernait pas. Et pour la tribu des Iesuji, il ne dira rien, car elle devra mener elle-même ces recherches. Après tout, ça fera faire marcher ses méninges au lieu d’attaquer des voyageurs surtout ceux qui l’aident. Voilà que monsieur joue les victimes, alors qu’il avait l’intention de tuer un individu désarmé et faible devant des témoins, et particulièrement devant une kunoichi de Kumo.

« De belles paroles n’ont jamais fait preuve d’innocence sur les intentions d’un tel sur les raisons de ces actions. Tes propos fonctionnent sur les naïves, mais pas sur moi. Et comme je te l’ai déjà dit, je ne t’ai jamais demandé de l’aide. De plus, tu sembles connaître la tribu Iesuji donc pas besoin de chercher ailleurs, si j’ai les réponses devant moi. Allez, crache le morceau, Goliath. »

Évidemment, elle cherche à le provoquer pour qu’il combatte contre elle. L’homme semble faire face à la kunoichi et sa main est devenue bien plus proche de son sabre qu’avant. La jeune femme a les yeux partout et elle est prête à agir, en cas d’affrontement. Un duel de regards pour savoir qui parviendra à attaquer en premier. Il est difficile d’imaginer plusieurs scènes de combat, d’anticiper les moindres actions de son opposant, car elle ne le connaît pas. Ceci dit, elle peut chercher à savoir ce qu’il pourrait faire avec son sabre. Allait-il viser sa gorge ? L’un de ses bras pour l’empêcher de mieux manier la hallebarde ? L’une de ses jambes pour éviter de se déplacer ? Le torse pour provoquer une blessure assez violente ? Un saignement dangereux selon la zone visée ? Il y a beaucoup de possibilités qu’Ama tente d’imaginer en pensant au nombre de choix que son opposant peut faire contre elle. La tension est palpable entre les deux adversaires, au point que le gérant n’ose dire quoi que ce soit, en dehors d’aller se mettre à l’abri afin d’éviter de se prendre une attaque perdue entre les deux individus.

D’un coup, l’homme ouvre les hostilités en attaquant la femme avec son sabre, la frappant en diagonale, au niveau du haut du corps. Il ne cherche pas à restreindre ses mouvements en visant l’un de ses membres. Une attaque frontale, si prévisible de sa part. Soudain, une armure d’acier recouvre totalement le corps de la kunoichi. Or, il semblerait que son coup soit un poil plus fort qu’elle ne l’aurait cru. Au point de briser une partie de l’armure et d’infliger une légère blessure à Amanozako. Et si type de montre plutôt fier pour si peu. Cela dit, il est dangereux, car s’il possède une force de frappe plus grande et se montre plus sérieux, ça sera difficile pour elle de parvenir à diminuer les dégâts. De plus, elle perd légèrement du sang à cause de cette entaille. L’armure se reforme à l’endroit touché et elle recule un peu, se trouvant à courte portée de ce dernier. D’un mouvement vif, elle l’attaque à son tour, tout en ne cherchant à ne pas répondre à sa provocation futile. La Kumojine réalise trois coups en visant le torse, le bras gauche et la jambe droite, avant de reculer à nouveau pour rester à distance de ce dernier. Son regard froid plonge dans celui de l’homme. Sa hallebarde pointe dans sa direction de manière menaçante.

axvt.jpg

« Ne te réjouis pas trop tôt. Si tu es motivé à continuer le combat, je te conseille d’aller à l’extérieur. Disons que cela évitera qu’on abîme cet endroit et que ce pauvre gérant se retrouve entre nos attaques. Sauf si tu veux continuer, mais je te préviens, je me contrefiche de l’état des lieux si tu tentes de me tuer, ça ne sera que légitime défense. »




Spoiler:
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Dim 12 Mai 2024 - 1:48
Recherche à l'artéfact





Fukushu sentait l’envie de se battre doucement le corrompre, mais… il y résistait encore un peu. Certes cela serait amusant que de se défouler un peu, mais il souhaitait réussir avant tout sa mission personnelle. La combattre ne ferait qu’un effet domino plus dérangeant qu’autre chose. S’il gagne, il aura des ennuis, et vu son caractère, même satisfaite elle ne lui foutra pas la paix. Il se doit donc de se débarrasser d’elle sans trop en faire. Mais comment ? La question tourne dans sa tête et finalement il trouve sa réponse. Ignorant une fois de plus sa demande au sujet des Iesuji, il est bien déterminé à la laisser chercher elle-même comme une grande qui sont cette tribu. Lui n’a pas de temps à perdre.

Alors contre toute attente, ayant fait son choix, il lance une offensive ! Le genre d’offensive qui met les points sur les « i » ! Sans surprise, le coup semble toucher celle-ci, et il remarque une sorte de substance qui agit comme une armure ? Du métal ? Voilà qui est intéressant, mais… en y regardant de plus près, il a entamé quelque peu la chaire et le liquide carmin sur sa lame rouillée le prouve. Déjà le début de la fin pensait-il en voyant cela. Mais la demoiselle à la chevelure blanche voit rouge et lance subitement une contre-offensive qui laisse quelque peu de marbre celui-ci. Bien que sérieux, la flamme de tout à l’heure quand il a attaqué ne brille plus. A trois reprises, il interpose sa lame entre lui et la hallebarde, déviant les coups habilement, prouvant une fois de plus sa supériorité nullement imaginaire. Pour un peu, il pousserait presque le vice en baillant, mais il n’est pas si insolent… Il espère juste que cela lui fera réaliser que c’est peine perdue. Si elle n’y va pas sérieusement, elle risque fort de passer un sale quart d’heure. La patience de Fukushu a de très courtes limites !
Voilà que malgré sa réaction, elle insiste pour se battre dehors. Une têtue celle-là… Mais soit, la laissant parler, il finit par soupirer, détendant son bras qui tenait sa relique. Se massant la tempe d’une main puissante, il fit craquer sa nuque avant de se diriger aussi vers la sortie, lui adressant quelques mots au passage.

« Si cela peut te permettre d’être plus sérieuse… »

Car en l’état, cela ne le satisfait pas lui ! Ce n’est pas une perte de temps, mais… son sang ne boue pas, son excitation est endormie en lui et il se fait souffrance pour ne pas y aller trop fort d’un coup. Pour sûr, Kazegawa lui conseillerait sur le champ d’en finir, le fait de jouer avec la nourriture étant une mauvaise chose… Pour Fukushu, il voyait la chose autrement. Oui il jouait, mais il cherchait aussi à lui apprendre que parfois l’abandon est une meilleure solution que la pseudo allégeance à leurs autorités… C’est typiquement comme cela qu’on se dirige à l’abattoir avec un grand sourire plutôt que regretter cet instant. Ainsi, a distance moyenne de celle-ci, il la laissait prendre ses marques puis attendit son feu vert. Uniquement quand elle aurait l’être prête, il se mettrait en position.

« Bien… C’est à moi je suppose ? »

Faisant quelques pas très courts, il arriva à courte distance et contre toute attente, il usa d’une technique similaire à son premier coup, mais différent cette fois-ci ! Si de prime abord sa lame se recouvre de plus belle de ce qui semble être du chakra – mais pas que – quand il fait son swing, l’énergie se propulse vers la demoiselle en demi-cercle, menaçant de la taillader cette fois-ci dans l’exact opposé… Une découpe de 10-11h jusqu’à 4-5h ! Si ce coup fonctionne, alors elle aurait là une magnifique cicatrice en X, de quoi se rappeler de ce petit affrontement.
Ceci fait, il reste à sa place, plutôt que foncer sur elle, la regardant comme pour die qu’il lui laissait la main. Une manière de montrer une fois de plus le gouffre qui les séparent, mais aussi de l’inciter à se montrer plus redoutable. Elle parlait de tuer, il lui donnait toutes les raisons de se laisser tenter. Peut-être qu’en « l’agressant » elle aurait plus de succès ? Il l’y invita même verbalement, cette fois-ci en demandant de façon sérieuse, plutôt que via une raillerie.

« Montre moi donc ce que la Cheffe du Clan Amatsumara peut faire… J’en suis curieux. Peut-être serais je plus bavard au sujet des Iesuji par la suite. Ou pas... »



Codage par Libella sur Graphiorum



Stats:
avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Dim 12 Mai 2024 - 10:21

Iesuji Fukushû
Acier contre Spirituel


L’homme était insolent et arrogant à son égard, elle ne voulait pas faire passer cela. Amanozako le menace avec sa hallebarde, démontrant son sérieux dans son envie de le combattre. Et là encore, ce type prend cela à la légère, limite insultant pour la Kumojine d’être si sous-estimé. Elle n’avait clairement pas l’intention de le laisser s’en tirer si facilement, quitte à se battre dans ce lieu. Or, le gérant n’y est pour rien et ça serait embêtant si ses supérieurs apprenaient qu’elle a détruit un lieu durant un combat. Cela dit, si ce type ne dédaigne pas de vouloir quitter les lieux, ça ne sera pas de sa faute. Pour le moment, Ama tente de combattre au corps-à-corps, avec l’aide de son arme tandis que ce dernier usera sans doute de son katana. Ceci dit, ce dernier frappe plutôt fort, bien plus qu’elle avec une arme. La lame de son katana est parvenue à briser une légère partie de l’armure de la kunoichi. Évidemment, la plupart des dégâts ont été encaissés par cette dernière, mais ça s’arrête là. Un peu de sang, ce n’est pas ça qui va la tuer. Mais ce qui l’énerve le plus, c’est son arrogance à se moquer d’elle et à se croire supérieur à la Chûnin. Cette dernière l’attaque brutalement, sans dire un mot, ne cherchant pas à répondre à ces propos. À la fin, elle se met tout de même à l’écart et elle lui propose de continuer à l’extérieur du bâtiment. Cela permettra pour elle d’être un peu plus libre pour certaines attaques et d’un côté, le gérant ne sera pas pris entre deux feux.

En tout cas, le combat s’arrête temporairement, car l’homme accepte d’accéder à sa requête, c’est-à-dire, combattre à l’extérieur. Cela dit, il espère que cette dernière puisse être sérieuse s’il change de terrain de combat. Lui, il ne va pas être déçu du voyage, c’est clair. Après quelques instants, en sortant du village afin de ne pas blesser de civil innocent, le duo est sur un terrain vide de présence. Durant le trajet, elle a gardé son armure, en plus d'activer le pouvoir de son Kekkei Genkai. Sa blessure continue de saigner, à la kunoichi, elle va devoir en finir rapidement avant que ça ne devienne handicapant pour elle. Ce dernier semble peu motivé à la combattre et peu enclin à être totalement concentré dans leur combat. Il ne doit pas la prendre au sérieux, la pensant plus faible que lui. Cependant, il va commettre une erreur, du moins, il l’a commise : c’est de la sous-estimer. À présent, elle n’est plus dans un lieu clos et elle va pouvoir se lâcher en termes de technique Kôton et Katon avec son ninjutsu. Gardant son calme, ne répondant pas à ses provocations, elle se doit de garder son sang-froid. Elle est la cheffe du clan Amatsumara, chûnin de Kumo et elle se doit d’être correct dans un combat pour ne pas montrer de faiblesses.

« Approche. »

Dit-elle tout simplement. L’homme se rapproche rapidement vers Amano, son katana en main. De son côté, elle recule afin d’éviter l’affrontement directement au corps-à-corps, mais ce dernier semble utiliser une technique toute autre que celle dans l’auberge. Ce n’est pas une technique de sabre ordinaire, en effet, il envoie comme une sorte de croissant de lune, faite de chakra dans sa direction. Par chance, elle avait maintenu son armure d’acier pour encaisser son attaque, en plus de se renforcer, avant leur arrivée sur les lieux. La vague de chakra percute le corps de la kunoichi, mais elle ne ressent quasiment rien. L’armure ne subit que très peu de dégâts, voire une chatouille. Cette fois-ci, son attaque n’est pas assez puissante pour réellement la blesser. Lâchant son arme, elle réalise rapidement des mûdra, en étant à moyenne distance de ce dernier. Il préfère parler, car il se sent supérieur à elle. Son comportement va se retourner contre lui, car Ama n’a aucunement l’intention de se retenir contre lui. Il va regretter de l’inciter à y aller à fond, car là, elle n’allait pas lui faire de cadeau, jusqu’à ce qu’il regrette ses paroles.

police-c-crash-fire

axvt.jpg

police-c-crash-fire

La kunoichi, après avoir gonflé ses poumons et réalisé ses mûdras, souffle un puissant jet de flamme, prenant vaguement le profil d’un dragon. Ces flammes vont s’abattre contre sa cible. Cette fois-ci, elle n’a pas été de main morte contre ce dernier, il a voulu jouer et bien, à présent, qu’il assume. Elle n’était pas là pour rigoler et il avait commis l’erreur de l’ennuyer avec ses propos. Si ce dernier avait eu un comportement respectable à son égard, elle se serait montrée moins brute contre ce dernier. Ceci dit, il possède des capacités et une force intéressantes, en dehors de son insolence.

« Et maintenant, tu as fini de faire mumuse en te montrant insolent et insultant à mon égard. Tu es assez fort, je le reconnais, mais ne me sous-estime pas pour autant, car ton comportement risque de se retourner contre toi, un jour. »



Spoiler:
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Dim 12 Mai 2024 - 12:53
Recherche à l'artéfact





Ce combat était une petite source d’amusement pour le Iesuji. Du moins… pour l’instant. Voulant voir de quel bois se chauffe la femme face à lui, il prit la main puisqu’elle avait donné le dernier coup. Essayant de se montrer divertissant, son attaque à courte distance était bien entendu moins forte que celle au corps à corps, pas de réelle surprise à cela… Mais il cherchait aussi à voir si celle-ci allait prendre en confiance ou comprendre que contrer ce coup ne voulait pas dire que les jeux sont faits. Triste réalité, l’homme se retenait, pour assouvir sa curiosité la concernant.

Contre toute attente, celle-ci gonfla le buste, semblant prendre une grande inspiration. Un sourire léger illumina le minois du jeune homme qui se dit qu’enfin elle allait y aller plus sérieusement, mais… que de surprise quand la technique qui suivit fut une technique élémentaire feu. Elle qui faisait partit du clan Amatsumara, elle utilisait du feu ? La déception se lu sur le visage du mâle instantanément. Pour un peu, il aurait presque envie de gueuler tel un maître engueulant son élève… Mais ils ne sont guère cela. Alors, face à cet excèdent de frustration, celui-ci se voit obligé d’intervenir sérieusement. D’un pas rapide, il fonce vers l’attaque plutôt que reculer. Stratégie foireuse ? Du coup, car… contre toute attente, il répond à l’offensive par une autre offensive !
Les flammes en forme de tête de dragon s’approchent dangereusement, il s’apprête à faire face sans la moindre once de peur, bien au contraire… Comme tout à l’heure, sa lame s’imbibe d’une énergie occulte et d’un swing, il projette cette énergie ! Mais cette fois-ci, les choses sont différentes, le coup est plus net, plus rapide et surtout plus sérieux ! Ce n’est que l’espace de quelques instants, mais l’Amatsumara peut ressentir comme quelque chose de meurtrier. Son sang aurait-il bouillit l’espace de quelques secondes ? Allez savoir… En tout cas, en répondant à son offensive par la sienne, elle pourrait de nouveau constater la différence entre eux en termes de capacités martiales. L’homme mettait un point d’honneur à surpasser toutes les techniques ennemies avec son propre style.

La lame d’énergie spirituelle trancha net en deux la tête de dragon à la verticale et fonça sur elle, amoindris certes, mais… malgré tout une menace à prendre en compte. Observant si l’attaque allait réussir à l’égratigner ou non, il reprit une posture neutre et souffla. Ce petit jeu l’agace, il ne considérera celle-ci que si elle joue son vrai jeu. Pour lui, elle devait utiliser le koton et non simplement rester à distance et user de katon… C’est une tactique lâche qui n’amuse en rien ce dernier. Si pour elle la victoire s’obtient en restant caché, alors elle n’a rien d’une guerrière, car un chef ou un roi selon le point de vue, cela montre l’exemple ! Cela va au-devant du danger ! Quand le roi avance, les sujets suivent généralement ! C’est typiquement ce que l’homme aura appris au shogi et dans sa vie de tous les jours. Peut-être devait-il lui apprendre cette leçon ? Malheureusement sa formulation ne serait pas bonne, l’énervement lui faisant avoir une attitude désagréable…

« C’est donc çà une cheffe de clan ? On se cache et on frappe en restant à sécurité ? Où est donc ton honneur ? Qui accepte de suivre un leader qui refuse de se salir les mains en combat ? Que penseraient tes compagnons de bataille ? Un leader qui refuse d'être aux devants de la bataille... Hérésie... »

L’aura du jeune homme s’intensifiait, ce qui n’est pas un très bon signe… Il fixa intensément la zako. De nouveau, sa lame s’imbiba de chakra ou plutôt d’énergie spirituelle qui était la sienne. Laissant libre court à sa colère, il envoya une énième lame, qui cette fois-ci ne serait pas face à un dragon de feu en théorie. Un ultime avertissement qui était aussi un rappel à l’ordre… Si elle voulait se battre et en savoir plus sur les Iesuji, elle devrait le mériter. Et c’est ce qu’il comptait lui dire en lançant cette offensive. Admirant si elle allait encaisser ou non l’attaque, il laisserait sa colère parler.

« Tu es une Amatsumara ! Celle qui représente ce clan ! Use donc de tes jutsus clanique ! Ne te cache pas derrière une peur à peine voilée ! Si c’est tout ce que tu sais faire, alors tu n’es en rien digne du titre qui t’a été confié ! Viens à moi, ou je le ferais ! »

Son ton ferme ne laissait aucun doute, elle venait de frustrer son côté guerrier. Et bien que le ton était monté, il se concentra par la suite pour regagner un peu de chakra, mais pour sûr, il flamberait ses dernières réserves à son prochain coup, comptant bien montrer à cette femme de quel bois il se chauffe si elle ne répondait pas à ses attentes !



Codage par Libella sur Graphiorum



Stats:
avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Lun 13 Mai 2024 - 11:13

Iesuji Fukushû
Acier vs Spirituel


Après s’être reculée afin de se retrouver à moyenne distance de sa cible, elle avait lâché sa hallebarde. En effet, un moyen de libérer ses mains pour exécuter des mûdras. Contrairement à son Kôton, la jeune femme doit faire des signes incantatoires pour utiliser ses techniques Katon. Ainsi, c’est pour cela qu’elle devait se libérer de son arme afin de pouvoir souffler un puissant jet de flammes en direction de son opposant. Un jet de flammes qui prend vaguement la tête d’un dragon, qui part s’abattre sur sa cible. En réalité, c’était sa plus puissante technique et ce n’était pas du Kinton. Un peu ironique maintenant qu’elle y pense. Ama a toujours placé la manipulation de l’acier au-dessus de ses autres affinités et ce n’est pas son Kekkei Genkai qui possède la technique la plus puissante de son répertoire. En y pensant, elle va devoir y remédier tôt ou tard, après ce combat. Tandis que son katon se dirige vers l’individu, ce dernier parvient à trancher son Karyûdan avec la même technique qu’avant, celle qu’il envoie à distance. Une vague de chakra, qui semble faible, se dirige dans sa direction. Ayant gardé son armure d’acier, elle encaisse l’attaque sans bouger. Finalement, elle ne ressent rien et elle n’est même pas blessée. Le jutsu avait usé de quasiment toute sa puissance pour dissiper le jet de flammes. Cela dit, elle sait qu’en face, l’homme n’en avait pas du tout terminé avec elle.

La jeune femme l’avait averti sur son comportement, car tôt ou tard, il tombera sur plus fort que lui et ça lui jouera des tours. En tout cas, ça ne semble pas l’avoir convaincu et le voilà qu’il s’emporte sur le style de combat de la kunoichi. Il lui manque une case à ce dernier où ça se passe comment ? Amanozako ne comprend pas son raisonnement. Ce n’est pas parce qu’elle est cheffe d’un clan que son style de combat doit changer pour autant. Combattre à distance n’a rien de mal, et de plus, elle mélange les deux styles ou du moins, elle en possède deux. Le corps-à-corps avec sa hallebarde et la distance avec certaines techniques Kôton suivit de son Katon et Doton. En quoi est-elle une hérésie ? Ou une mauvaise cheffe ? Là-dessus, la Kumojine avait du mal à le suivre. En combattant un adversaire, elle se salit quand même les mains, qu’elle soit à distance ou rapprochée, il n’y a pas de différence. Certes, en combattant à distance, elle prend moins de risques que si elle vient au contact. Ce type a-t-il perdu la tête ? Elle soupire en écoutant ses propos.

« Mais qu’est-ce que tu peux raconter comme connerie, tu le sais ça ? Je me demande qui t’a enseigné l’art du combat, mais tu es à la ramasse, mec. »

Dit-elle d’un air calme. D’un coup, ce type semble être en colère et ça pouvait se voir sur son visage. Il semble relancer la même attaque que tout à l’heure, il n’a que ça comme technique dans son répertoire ? Il est limité dans ses assauts, mais pourtant, son jutsu reste puissant selon l’intensité qu’il y met. Une autre lame de chakra vient dans sa direction. D’un coup, un mur d’acier se place entre l’attaque et la kunoichi. Profitant de cela, même temporairement, vu que le mur va facilement céder à l’assaut, mais ce dernier sera affaibli pour ne pas trop blesser Ama. Un serpent d’acier vient contourner le mur pour aller s’enrouler autour de l’homme surtout au niveau du buste et de ses bras, ainsi, il ne pourra plus attaquer. Par la même occasion, le serpent se resserre contre lui pour lui infliger des dégâts. Amanozako a subi l’assaut amoindri de l’homme et frotte son armure à cause de la poussière. Il parle un peu trop à son goût, c’est ce qu’il a permis à son serpent de peut-être l’immobiliser partiellement. Reprenant sa hallebarde, elle l’observe d’un air sérieux, luttant contre la douleur que la technique lui avait infligée.

axvt.jpg

« Tu parles trop, étranger. Cela dit, je ne peux pas nier que tu es doué et que ton arme n’est pas là pour faire beau et qu’il n’est pas si rouillé que cela. Tu m’as forcé à utiliser deux défenses pour ne pas subir ta deuxième attaque, chapeau. Cela dit, tu te trompes sur tout ce que tu dis. Un chef peut aller de l’avant et combattre avec ses alliés, mais si le chef meurt, les troupes seront démoralisées. C’est pour cela qu’un chef n’a pas d’intérêt à combattre en premier ligne ou imprudemment. Pour ma part, je peux combattre en première ligne avec des alliés en soutien ou en arrière, pour assurer les arrières de mes camarades. Tu as beaucoup à apprendre, comme moi d’ailleurs. Et je n’ai nullement peur, je ne sais pas ce qui t’a fait croire cela. Enfin bref…On peut s’arrêter là et tu peux partir pour ton enquête. Cela dit, si j’entend parler en mal de toi dans Kaminari, je peux t’assurer que j’irai te traquer avec une équipe pour t’éliminer donc tiens toi tranquille. Compris ? »



Spoiler:
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Lun 13 Mai 2024 - 12:22
Recherche à l'artéfact





L’art du combat est une chose complexe. Pour le Iesuji, ceux qui se cachent derrière des pseudos tactiques à distance ne méritent en rien le titre de guerrier. Réfléchir et penser à sa sécurité oui, mais miser sur la lâcheté, ce n’est clairement pas son délire. Aussi, il tentait d’inculquer à la demoiselle le fait qu’un vrai leader n’a pas peur d’autrui, mais … tout ce qu’elle faisait, s’était justement fuir, sous le couvert d’une stratégie quelconque. Une chose qui déplait au jeune homme et qui le lui fait savoir ouvertement.

En revanche, là où il a un peu de réconfort, c’est quand cette dernière arrive à mettre en place enfin une parade à son coup. Certes il s’était retenu, mais au moins cette fois-ci elle avait de quoi encaisser un de ses coups, plutôt que le subir. Pour se faire ? Garder son armure métallique et l’additionner à un mur défensif pour amoindrir les dégâts. Simple, mais efficace ! Un fin sourire apparait sur ses lèvres, mais le fait de rester loin de lui est une preuve de faiblesse malgré tout.
Alors qu’il ignorait ses commentaires sur son discours, il voit une forme serpentine apparaitre de derrière le mur. Oh ? Voilà qui est nouveau, arquant un sourcil, il change ses plans et plutôt que recharger ses batteries, il enchaîne avec une attaque. Nouveau swing, et nouvelle lame d’énergie qui n’a pas trop de mal à couper nette la tête de ce serpent de métal. Malheureusement… même s’il ne le montre pas… le chakra commence à manquer. Une leçon que le bretteur ancestral lui a déjà apprise, mais qui est toujours au goût du jour… Ne jamais jouer avec la nourriture. Tsss… Dans le cas présent, bien que plus mal en point que lui, elle a sans doute encore des réserves de chakra, là où lui en manque… Il n’a qu’une carte à jouer : gagner du temps. Cela lui déplaît, mais il faut savoir ruser des fois…

Tandis qu’elle garde ses distances, lui approche toujours de façon nonchalante pour ne pas l’inquiéter de trop. Sans doute allait-elle reculer, mais s’il le fallait, il userait d’une charge ? Ses options étaient nombreuses, bien que risqué.
Pour gagner du temps, il n’y a pas quarante façons dans la situation présente… Dialoguer est la meilleure option, surtout vu leurs façons de penser divergente l’une de l’autre ! Autant jouer de ça : raisonner ensemble !

« Cesse donc tes excuses… La seule chose où je serais d’accord c’est que quand le leader tombe, les troupes perdent en morale, mais… un vrai leader montre l’exemple et inspire ses troupes et ça, il n’y a qu’en étant en première ligne. Ceux qui envoient à la mort les siens n’est pas digne ! »

Placé sur ses positions, il réfléchissait à la suite, se concentrant malgré sa frustration. Cette dernière tentait en vain de justifier ses façons d’être, mais rien de tout cela n’amusait l’homme. Il était las de la situation.

« Nullement peur ? Pourquoi donc préférer la distance ? Aurais-tu peur de devoir affronter une réelle offensive de ma part ? Chaque pas que je fais, tu en fait le double en arrière… Ne joue donc pas sur les mots et soit réaliste avec toi-même, totalement ! »

Car elle reconnait malgré tout devoir apprendre encore et ça, c’est tout à son honneur. Cherchant un peu à la provoquer, si elle ne bougeait pas en sens contraire, il irait jusqu’à elle, faisant face à cette dernière de façon insolente, sans agir de façon hostile. Pas de coup fourré… Pour l’instant.
Yeux dans les yeux, il fronça les sourcils, refusant catégoriquement d’abandonner. Pas lui en tout cas.

« Tu as beau faire des compliments sur mon arme… tu ne sais rien de cette dernière. Ceci est simplement une relique, et si ce mot te semble insignifiant… sache que pour les Iesuji… il s’agit de beaucoup. En l’état ce n’est rien… Mais quand son potentiel est libéré… »

D’une certaine manière, il dévoilait être un Iesuji, ou au minimum en savoir des choses à ce sujet ! Mais il n’en dirait pas plus pour l’heure. Les reliques sont aux Iesuji ce qu’est aux Amatsumara le Koton ! Là, cela serait trop simple comme phrase…
Quoi qu’il en soit, il fallait mettre les choses au clair.

« TU abandonnes ? »

Le diable est dans le détail. Mais restait à voir par la suite s’il accepterait sa reddition. Son éthique de guerrier l’empêchait d’envisager cette option pour l’instant. Cependant, converser avait aussi ses avantages, car il apprenait à leur façon à faire connaissance. D’ailleurs, pour enfoncer le clou et quelque peu la berner un peu plus, il accepta de « coopérer » et tenta d’attiser sa curiosité.

« Fukushu… Fukushu… Iesuji. »



Codage par Libella sur Graphiorum



Stats:


Dernière édition par Iesuji Fukushû le Lun 13 Mai 2024 - 14:53, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Lun 13 Mai 2024 - 14:33

iesuji Fukushû
Acier vs Spirituel


Ce type vit dans un monde qui n’est pas celui de l’Onogoro pour sortir de telle ânerie. En tout cas, il reste doué et il est plus fort qu’elle ne l’aurait cru. Ces assauts font un maximum de dégâts, bien plus qu’elle avec son Kôton ou son Katon. Cependant, il faut ruser et lui faire gaspiller son chakra, car ça pouvait se voir qu’il commence à s’épuiser. Ces techniques doivent demander une grande quantité de chakra pour les utiliser. Une bonne chose pour elle, même si dans un sens, elle n’aime pas devoir jouer cette stratégie contre un adversaire. Le combat commence à devenir un peu trop long à son goût, l’utilisation de ses capacités claniques, de son armure d’acier, cumulé à l’utilisation de chakra, ça commençait à faire beaucoup trop pour elle. Elle n’aime pas agir ainsi, du moins, celle du passé l’aurait faite sans hésiter. Changer pour ses proches, c’est bien, mais par moments, elle regrette d’avoir changé pour devenir quelqu’un de meilleur. Sa double défense est parvenue à contrecarrer les assauts de son opposant, rendant ainsi son armure incapable de se briser face à son attaque. Par contre, son serpent d’acier qui avait contourné l’ancien emplacement de son mur, a été vaincu rapidement par l’homme. Il a su réagir correctement. Elle avait perdu de sa force et de son caractère guerrier, avec le temps qui passe. Autrefois, elle aurait pu placer un parchemin explosif dessus pour le sonner avec une explosion.

La voilà, maintenant, en train de papoter, quelle perte de temps. Ce type est idiot et il ne cherche pas à comprendre son prochain. Et ça ose critiquer les ninjas de village, franchement, elle est fatiguée de toute cette sympathie envers son prochain. À quoi ça sert d’être amical avec son prochain ? Lui laisser une chance, en le complimentant. Tant de niaiserie, celle du passé en vomirait si elle la voyait à ce jour. Cette histoire avec Yuna l’a perturbé, ses sentiments pour Hotaru également, mais à quoi ça sert de changer, en sachant que ce monde n’est pas sain. Ce type est ridicule et il ne veut pas écouter, parfait, elle va arrêter d’agir simplement comme celle qu’on veut qu’elle soit. Levant les yeux vers lui, il se rapproche tout en papotant. Lâchant sa hallebarde, elle fait apparaître un grand serpent d’acier de derrière l’homme, au corps-à-corps afin de l’immobiliser au niveau du buste et bloquant ainsi ses bras afin de le rendre incapable de bouger pour se défendre ni même pour effectuer des mûdras. Elle le regarde d’un air noir.

axvt.jpg

« Tu me fatigues avec tes idioties. »

Finit-elle en soufflant un puissant burst de poussière d’acier contre son opposant. Elle la touche en plein fouet afin de lui provoquer un maximum de dégâts. Par la suite, elle reprend sa hallebarde et s'éloigne rapidement de lui pour se retrouver à moyenne distance. Amanozako est épuisée, son chakra est affaibli et bien bas, elle peut le ressentir. L’Amatsumara désactive son armure et son pouvoir clanique, avant de poser son regard vers lui.

« Le combat est fini. Je n’avais pas l’intention de te tuer, juste te tester. Je m’en contrefous de tes propos complètement idiots, c’est qu’une perte de temps. Va te reposer et continuer ta route. Mais que je n’entend pas parler en mal de toi, compris ? La prochaine fois, je serai accompagnée et tu mourras. Sur ce, profite de ta vie. La prochaine fois, je me montrerai moins gentille. »

Finit-elle avant de s'éloigner de lui.



Spoiler:
Iesuji Fukushû
Iesuji Fukushû
Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2024

Feuille de personnage
Niveau: 6
Ryôs: 0
Rouleaux: 21
XP:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV023/60[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (23/60)
PV:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
PC:
[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) NJ7MbV0350/350[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Up4Qf5Y  (350/350)
Force: 20
Défense: 20
Agilité: 10
Esprit: 60

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Lun 13 Mai 2024 - 15:20
Recherche à l'artéfact





Dans certains cas, il ne reste que la ruse pour vaincre, mais il a sous-estimé une chose la concernant : son mental. Cette dernière semble aussi assise sur ses positions que le Iesuji ne l’est aussi ! Alors, il se heurte à un mur la concernant. Ni la curiosité, ni sa ruse ne fonctionne sur cette combattante aussi têtue que résistante. De ce fait, alors qu’il tente de récupérer des forces tout en discutant, voilà qu’elle interrompt de nouveau ce dernier, contraignant ce dernier à subir son prochain combo.

Si l’étreinte du serpent ne le dérange nullement, c’est la suite qui devient plus compliqué à gérer. Prenant de plein fouet cette sorte de tourbillon, il est projeté plus loin et bien que résistant de base, il ne peut feindre ne rien avoir senti. Son égo lui hurle de le faire, mais le physique lui ne ment pas. Reprenant son souffle, essuyant même diverses coupures, il foudroie la belle de ses yeux noircit par l’envie de tuer, mais se résous à ne pas s’abaisser à cela. Pas en cet état… Il n’a quasiment plus de chakra et si celle-ci doit avoir des réserves épuisées, elle a encore du jus à fournir… Persister serait presque le risque de gagner, mais au prix d’ennuis appelés renforts. Autant le dire, cela n’est pas judicieux en l’état, alors il doit mettre de côté l’égo.

Sa seule victoire est son aveu comme quoi le combat est terminé. Elle ne reconnait en rien sa victoire, mais de son côté, le Iesuji le sait : il a tenu sur la distance plus qu’elle. Elle a usé de ses atouts, là où lui n’a même pas dévoilé son potentiel. Martialement parlant, il est supérieur ! Un simple sourire amer fait signe de réponse.
S’ils se recroisent… Ni elle ni lui seront doux avec l’autre, bien au contraire même. Mais ça, seul le destin dira si oui ou non il y aura un des deux qui tombera. C’est là qu’ils pourront décider un peu mieux qui du métal ou de l’esprit est le plus résistant !

La laissant partir, l’homme devine que quand il entrera en méditation il aura droit à des leçons, mais il n’est pas si déçu de ce combat que prévu. Il savait sur quoi il devrait s’améliorer afin de rester au sommet de son art.

Se redressant, bien que titubant quelque peu, il retourna dans l’habitation pour retrouver le gérant. Ne pipant mot au départ, l’homme relança le propriétaire des lieux pour qu’il lui dise ce qu’il savait sur les Iesuji. Crachant le morceau sans faire d’histoires, il pu ainsi savoir sa prochaine destination et ainsi débuterait son jeu de piste dans le Pays de la Foudre.
Cependant… il serait vite déçu, de part le fait qu’au final, il ne trouvera rien. Et pour cause, la piste s’arrête en cours de route. Une fin bien amère qui pousse le Iesuji à méditer pour chercher d’autres indices auprès de l’ancêtre. Et cela l’agace d’avance car avant qu’ils en reviennent à leur recherche à l’artefact… il lui donnera des leçons concernant cette femme.

« Quelle plaie… »

L’homme se chercherait un coin tranquille avant de débuter la méditation.
De cet affrontement, il en tirerait des conclusions, mais la finalité de tout ça le laissait clairement sur sa faim insatiable !



Codage par Libella sur Graphiorum



Stats:
Contenu sponsorisé

[FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako ) Empty Re: [FB] Qui du fer ou des esprits est le plus résistant ? (Feat. Amatsumara Amanozako )

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Cliquez sur une technique pour en obtenir le code.